Saché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saché (homonymie).
Saché
Le Château de Saché
Le Château de Saché
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Chinon
Intercommunalité Touraine Vallée de l'Indre
Maire
Mandat
Olivier Bouissou
2014-2020
Code postal 37190
Code commune 37205
Démographie
Gentilé Sachéens
Population
municipale
1 356 hab. (2014)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 52″ nord, 0° 32′ 39″ est
Altitude Min. 41 m – Max. 113 m
Superficie 28,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Saché

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Saché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saché
Liens
Site web www.sache.fr

Saché est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est arrosé par la rivière Indre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saché

Les armes de Saché se blasonnent ainsi : Coupé : au premier de sinople à la chèvre d'argent accostée de deux molettes d'éperon d'or, au second d'or à la roue de moulin de huit bras de gueules ; à la fasce ondée d'argent brochant sur la partition[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Robert Rousseau    
mars 2008 en cours Olivier Bouissou SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 356 habitants, en augmentation de 8,13 % par rapport à 2009 (Indre-et-Loire : 2,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
919 935 973 882 913 896 862 829 799
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
776 763 795 775 751 758 717 721 749
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
739 757 738 637 639 611 570 647 631
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
586 638 601 738 868 1 004 1 150 1 277 1 356
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Saché[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Saché.

L'église Saint-Martin-de-Vertou[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin-de-Vertou à Saché

C'est un édifice du XIIe siècle, remanié au XIIIe siècle et agrandi au XVIe siècle. Il fut restauré en 1870. Sa façade occidentale précédée d'un porche en charpente, est percée d'une porte en tiers-point restaurée et d'un oculus à réseau rayonnant.

Les deux premières travées de la nef sont du XIIIe siècle, voûtées sur croisée d'ogives et éclairées au midi par de hautes fenêtres en tiers points. La troisième et la quatrième travée appartiennent à l'édifice primitif du XIIe siècle. Leurs voûtes angevines sur croisées d'ogives ont été relancées dans l'œuvre mais sont plus anciennes que celles des deux premières travées. Ces travées romanes ont conservé trois des fenêtres qui les éclairaient et qui ont été condamnées lors des constructions ultérieures. La troisième travée est flanquée au midi par le clocher élevé au XIIIe siècle avec lequel elle communique par une petite porte et où donne accès de l'extérieur une petite porte en arc brisé. Ce clocher carré est ajouré sur chaque face, à l'étage du beffroi, de deux baies en tiers point au-dessus d'une arcature aveugle de deux arceaux. L'abside, à trois pans ajourés chacun d'une fenêtre en lancette, qui termine l'église à l'est est également du XIIIe siècle. Elle est voûtée sur cinq branches d'ogives.

Au XVIe siècle furent ajoutées à l'église, la nef secondaire et la chapelle seigneuriale. Le collatéral a quatre travées comme la nef majeure à laquelle il a été relié par quatre grandes arcades en tiers-points. Ces travées sont voûtées sur ogives à moulures prismatiques retombant sur des culs-de-lampe. Quant à la chapelle seigneuriale, elle fut édifiée au midi de la quatrième travée de la nef principale. La clef de sa croisée d'ogive était sans doute timbrée d'armoiries qui ont été remplacées par un monogramme. Au pilier oriental de l'arcade reliant les quatrièmes travées des nef est fixée une plaque de marbre gravée d'une longue inscription en mémoire de la bienheureuse Marguerite de Rouxelley, née à Saché en 1607.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le château de Saché où résida Balzac de 1824 à 1837.

Honoré de Balzac[modifier | modifier le code]

Lorsque lassé de la vie parisienne et de ses tracas Honoré de Balzac venait se ressourcer sur les bords de l'Indre, c'était pour y écrire les plus belles pages de son œuvre gigantesque. Bien que né à Tours où il passe les quinze premières années de sa vie ; il se rend souvent chez M. et Mme de Margonne, voisins de ses parents, lorsqu'ils s'installèrent dans le château de Saché. Balzac déclare dans une lettre :

« À Saché, je suis libre et heureux comme un moine dans son monastère... Le ciel est si pur, les chênes si beaux, le calme si vaste ! »

Il décrit ainsi le trajet de Tours à Saché :

« Pour aller au château de Frapesle, les gens à pied ou à cheval abrègent la route en passant par les landes dites de Charlemagne... Ces landes plates et sablonneuses, qui vous attristent durant une lieue environ, joignent par un bouquet de bois le chemin de Saché, nom de la commune dont dépend Frapesle. Je suivis le chemin de Saché sur la gauche de la rivière, en observant les détails des collines qui meublent la rive opposée. Puis enfin j'atteignis un parc orné d'arbres centenaires qui m'indiqua le château de Frapesle. J'arrivai précisément à l'heure où la cloche annonçait le déjeuner. »
Frapesle est en fait le chateau de Valesne qui se trouve à Saché mais aà qui il donne un autre nom de chateau de la région.

Ces séjours au château de Saché s'étalèrent de 1824 à 1837, d'autant plus fréquents lorsque ses créanciers parisiens le harcelaient, étaient des vacances laborieuses mises à profit pour commencer ou compléter un ouvrage, pour lequel son éditeur avait souvent déjà fait une large avance. Son emploi du temps relevait du stakhanovisme : levé dès 3 heures du matin, Balzac buvait un café (le premier d'une longue série) et se restaurait. Puis il s'installait dans son lit pour écrire jusque vers 17 heures sans arrêt. Alors il se levait, faisait sa toilette et retrouvait ses hôtes dans le salon ou le jardin du château. Sa journée se terminait vers 22 heures, il regagnait alors sa chambre au deuxième étage.

La vie de château n'était guère un enchantement pour lui ; il disait :

« Je suis gêné par la vie de château. Il y a du monde ! Il faut s'habiller à heure fixe. »

Mais aussi par la bouche de Félix de Vandenesse :

« Le silence est merveilleux » et encore « Je quitte toujours avec regret ce vallon solitaire. »

Néanmoins, il profite abondamment de la vue sur la vallée de l'Indre pour imaginer le décor du Lys dans la vallée. C'est ainsi que le petit château de Vonne situé sur la rive droite de l'Indre deviendra Clochegourde et que Frapesle sur la rive gauche sera le chateau de Valesne qui se trouve a Saché.

Le Lys dans la Vallée est sûrement le plus beau roman d'amour qu'écrivit Balzac en hommage à l'amour de sa jeunesse que fut Laure de Berny. Il décrit à merveille les couleurs des paysages tourangeaux ainsi que les charmes des endroits où il a aimé flâner : La Chevrière en face de sa fenêtre sur la rive opposée de l'Indre, les moulins de Pont de Ruan et de Saché, et aussi l'auberge sur la place du village qui dut avoir plus d'une fois sa visite.

Balzac fera son dernier séjour au château de Saché en 1848, pour fuir l'agitation politique de Paris, où il décèdera en 1850.

Alexander Calder[modifier | modifier le code]

Mobile de Calder

Le sculpteur de mobile s'installa à Saché dans un atelier conçu par lui de 1963 à sa mort. Dès 1953, il avait acquis une petite maison. Un grand mobile est présent sur la place principale de Saché, face à l'église. L'atelier du sculpteur américain a été mis à disposition de l'État français par ses héritiers depuis 1988, afin que des artistes français et étrangers puissent venir y effectuer de longs séjours de travail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque.