Château de Darney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darney (homonymie).

Château de Darney
Image illustrative de l’article Château de Darney
Début construction 1725
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire actuel Commune de Darney
Destination actuelle Musée
Protection  Inscrit MH (1984)
Coordonnées 48° 05′ 06″ nord, 6° 02′ 50″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Duché de Lorraine
Région Lorraine
Département Vosges
Commune Darney
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Darney
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Château de Darney
Géolocalisation sur la carte : Vosges
(Voir situation sur carte : Vosges)
Château de Darney

Le château de Darney est un château de la commune de Darney au sud-ouest du département des Vosges en région Lorraine. Il accueille le musée historique et militaire tchécoslovaque, ainsi que le musée Damia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château originel est construit au Xe siècle par les seigneurs de Darney. Plus tard, il sert de résidence aux ducs de Lorraine qui construisent les remparts de la ville. On surnomme la ville la « cité aux trente tours » et elle devient une importante place militaire.

La ville est détruite au Moyen Âge, démantelée en 1634, ravagée par les troupes franco-suédoises de Bernard de Saxe-Weimar lors de la guerre de Trente Ans, et le château est rasé en 1639.

En 1725, c'est donc sur les fondations d'un château en ruine que la municipalité de Darney décide de construire un nouvel édifice pour loger la nouvelle prévôté. Les architectes de l'époque s'inspirent des plans de l'ancien donjon en construisant un escalier à vis dans une tourelle collée au bâtiment. Une grande salle d'auditoire est installée au deuxième étage, décorée des blasons des familles de gentilshommes verriers venus de Bohême pour s'installer dans la forêt de Darney au XIVe avec les secrets de leur industrie. Du château originel, il reste quelques vestiges sur l'étage inférieur.

Le château sert d'hôtel de ville aux XIXe et XXe siècles. Actuellement, celui-ci se situe à l'ancien couvent des Récollets.

À la suite du rassemblement des volontaires tchèques et slovaques à Darney pendant la Première Guerre mondiale, et à la suite de la reconnaissance officielle du Conseil national tchécoslovaque par la France en à Darney également, un musée tchécoslovaque est créé dans le château en 1938 par le maire André Barbier. L'édifice est inscrit aux monuments historiques le (château et remparts)[2].

Un musée consacré à la chanteuse Damia y est ajouté en 2018.

Musée historique et militaire tchécoslovaque[modifier | modifier le code]

Le , le président de la république française Raymond Poincaré reconnaît officiellement au nom de tous les états alliés, le droit des tchèques et des slovaques à vivre dans un État indépendant et souverain. Il est accompagné d'Edouard Benès, secrétaire du Conseil national tchécoslovaque à Paris, futur chef de gouvernement et président de la république tchécoslovaque. Raymond Poincaré remet à cette occasion aux 6000 légionnaires tchèques et slovaques, qui étaient présents au camp Kléber, leur premier drapeau. Ces légionnaires avaient combattu sur le front d'Alsace, des Ardennes et de Champagne. Le , Raymond Poincaré reconnaît officiellement le Conseil National comme organe suprême du gouvernement tchécoslovaque. Il est entouré de plusieurs ministres, des délégués des états-majors alliés et de la ville de Paris. Les 8 et , le président tchécoslovaque Tomáš Masaryk, revenant des États-Unis, arrive à Darney pour passer sa première revue militaire en tant que chef de l’État.

Le Musée historique et militaire tchécoslovaque retrace deux épisodes de l'histoire tchécoslovaques. D'abord, chronologiquement, le séjour des légionnaires tchèques et slovaques au camp Kléber durant la Première Guerre mondiale, et ensuite la naissance officielle de la Tchécoslovaquie à Darney le . Le musée est créé en 1938 dans le château de Darney, et présente une variété d'objets, d'iconographies et d'œuvres d’art, dont le discours original du président Poincaré prononcé le , un tableau représentant la cérémonie de remise du drapeau aux légionnaires en 1918 (offert par le musée national de Prague) et une réplique de ce drapeau (offert par la ville de Paris).

Il conserve également le livre d'or des titulaires d'une médaille de bronze (avec un ruban bleu azur à liseré tricolore) créée en 1948 par la ville pour célébrer le 30e anniversaire. Les titulaires sont les anciens combattants des armées française et tchécoslovaque qui appartenaient aux régiments de volontaires du camp Kléber, les familles des soldats décédés et les personnes qui avaient assisté à titre officiel à la cérémonie du .

Il existe d'autres lieux tchécoslovaques à Darney : la place du jumelage, la place Masaryk, le square Václav Havel et le monument du camp Kléber.

Musée Damia[modifier | modifier le code]

Un musée consacré à la chanteuse Damia (1889-1978) est inauguré le à l'initiative de l'association des Amis du patrimoine de Darney et de collectionneurs parisiens.

Le musée expose de nombreuses pièces ayant appartenu à la chanteuse (meubles, vêtements, disques...) ou à son métier artistique (affiches, partitions, photographies, tableaux...)[3].

Galerie d'images du château[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]