Château d'Agassac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château D'Agassac
Image illustrative de l'article Château d'Agassac

Pays France
Siège social Ludon-Médoc
Fondation 1172
Appellations Haut-Médoc, Cru Bourgeois
Cépage 50 % Merlot 47 % Cabernet Sauvignon 3 % Cabernet Franc
Site web http://www.agassac.com

Le château D'Agassac est un domaine viticole réputé du Haut-Médoc en Gironde. Il est situé dans l'AOC haut-médoc[1], sur la commune de Ludon-Médoc. À seulement quinze minutes au nord de Bordeaux, il constitue l'un des premiers vignobles du Médoc. Il produit un vin parmi les mieux notés de son appellation[2]. Le Château D'Agassac est un « Cru bourgeois supérieur » selon le classement de 1932 des vins de Bordeaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition locale raconte qu'une inscription latine trouvée dans les souterrains du château assigne à sa construction le XVIIIe siècle. Toutefois, la légende ne dit pas si le premier de ses seigneurs connus, Gaillard de Gassac, était un amateur des produits de la treille. Une chose est sûre, les vastes et élégants celliers qui jouxtent la forteresse abritent encore aujourd'hui les vins du domaine et témoignent d'une tradition viticole ancestrale dont l'une des caractéristiques récentes fut la réunion à la fin du XIXe siècle de deux domaines voisins : D'Agassac et Pomiès Agassac.

Familles propriétaires[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du domaine de nos jours

XIIe siècle et XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIVe siècle au XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Le descendant de la famille Gaillard de Gassac vend sa seigneurie à Arnaud d'Albret en 1357. De nombreux membres de la Maison d'Albret vont se succéder à Agassac dont Rose d'Albret, Dame de Montferrand jusqu'en 1580 date à laquelle la seigneurie passa dans la famille Pommiers.

XVIIe siècle au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Le plus ancien membre de la famille Pommiers fut Conseiller, puis Président du Parlement de Guyenne à Bordeaux. Il prit le titre de Baron d'Agassac et la propriété devient une baronnie En juin 1650, le Duc d'Epernon, Bernard de Nogaret de La Valette d'Épernon ayant appris la défaite de la garnison de l'Ile-St-Georges, dirigea ses troupes sur le Haut-Médoc qu'elles ravagèrent entièrement. Le Château D'Agassac, qui appartenait à un des adversaire du Duc, fut sans doute endommagé car il eut besoin ensuite de réparation. En juin 1652, la plupart des Membres du Parlement de Guyenne proscrits, s'étaient retirés au Château D'Agassac, chez le Président Pommiers, leur doyen, et y demeurèrent jusqu'à la fin des troubles. Monsieur de Pommiers fit réparer le Château et ce fut probablement alors que la grande enceinte, dont il reste encore quelques traces, fut détruite. En 1766, Monsieur Sauvat de Pommiers, Baron d'Agassac, épouse Marie-Anne Leblanc Nogues, cousine de l'impératrice Joséphine de Beauharnais. À l'époque de la Révolution française, le Baron d'Agassac se trouva compromis et le quart du Domaine fut saisi par l’État et vendu comme propriété nationale en l'an IV de la République. La famille Pommiers restera propriétaire d'Agassac jusqu'en 1841. Les marais du Médoc ont été asséchés au XVIIe siècle, permettant la découverte des grands terroirs. En 1792, les premiers plants de vigne sont plantés sur le Domaine.

Lithographie du Château D'Agassac par Léo Drouyn en 1865

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Monsieur Marcel Richier achète le Domaine en 1841. Monsieur Richier est un des premiers et des plus grands Agronomes français. Il est notamment l'inventeur du palissage de la vigne au fil de fer. Agassac est le domaine précurseur de cette technique mondialement utilisée aujourd'hui. À force de soins et de travaux, les vins sont exportés à travers le monde sous les noms de Château Ludon et Château Pomiès. Ces Vins sont reconnus dans le monde entier pour leur finesse et leur goût délicatement aromatisé.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Deux membres de la famille Capbern-Gasqueton ( Vie au Grand Air du Médoc ), Monsieur Philippe Capbern-Gasqueton et Monsieur Henry Capbern-Gasqueton, achètent la propriété le 5 juillet 1961. À noter que Monsieur Philippe Capbern-Gasqueton est propriétaire du Château Calon-Ségur Troisième Grand Cru de la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 à Saint-Estèphe (Gironde) ainsi que du Château du Tertre (Gironde) Cinquième Grand Cru Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 à Margaux.

En 1996, la propriété est rachetée par les assurances Groupama. D'énormes travaux de rénovation ont été engagés pour en faire l'une des plus belles propriétés du Haut-Médoc.

Château d'Agassac, débourrement des vignes

Géologie et terroir[modifier | modifier le code]

Le terroir D'Agassac est situé dans la partie méridionale de Ludon-Médoc, réparti entre deux croupes graveleuses et une zone de graves sableuses. (Grave (terrain))

  • Les deux croupes graveleuses, grand Terroir du Domaine :
    • La première est constituée de graves Garonnaises très fines et très caractéristiques de la commune de Ludon. D'une profondeur pouvant aller jusqu'à 3 mètres[réf. nécessaire], cette structure graveleuse est très favorable à l'écoulement de l'eau et confère une précocité importante à cette partie du vignoble. Les vins y expriment beaucoup de finesse et d'élégance.
    • La seconde croupe est quant à elle formée de grosses graves du Gunz formant un tapis et dont la profondeur (plus de 6 mètres[réf. nécessaire]) est supérieure à la première. En outre, dotée d'une proportion d'argile plus importante, elle permet l'expression de vins plus charpentés.
  • Les graves sableuses :

Elles permettent l'expression de vins souples et gouleyants avec une charge tannique harmonieuse et sans astringence.

Viticulture[modifier | modifier le code]

Chai à barriques

Vendanges et vinification[modifier | modifier le code]

Château D'Agassac - Cru Bourgeois - 2007
  • Vendanges : les raisins sont triés une première fois au vignoble puis une deuxième fois au chai (viticulture).
  • Vinification : 23 cuves en inox thermorégulées, macération de 3 à 4 semaines[réf. nécessaire]
  • Élevage : 12 à 15 mois, 60 % en barriques neuves et 40 % en cuves pour la conservation du fruit[réf. nécessaire].
  • Tonneliers : Berthomieu, Cadus, Miquel, Doreau, Baron.
  • Embouteillage : collage au blancs d'œuf et légère filtration.

Vins[modifier | modifier le code]

L'Agassant D'Agassac - Haut Médoc

D'Agassac est aujourd'hui l'un des vins les mieux notés et les plus primés du Haut-Médoc. Le domaine cultive également sa différence en élaborant des vins sincères, qui n'ont d'autre ambition que de procurer du plaisir.

  • Château Pomiès-Agassac

Le Château Pomiès-Agassac « classique » est le parfait reflet du terroir de graves sableuses où la main de l'homme a simplement choisi d'accompagner son expression sans forcer la nature ni le caractère des vins. Le vin se révèle alors d'une grande souplesse, fruité et équilibré, facile à déguster dans sa jeunesse tout en étant issu d'un assemblage médocain à base de Merlot et de Cabernet Sauvignon.

  • Château Pomiès-Agassac Tête de Cuvée

Le Château Pomiès-Agassac « Tête de Cuvée » est une sélection des meilleurs lots qui font le Château Pomiès-Agassac. Issu du terroir de graves sableuses, ce vin a pour ambition d'exprimer la souplesse et la finesse de ce terroir tout en proposant une concentration supplémentaire. Ce vin est produit en faible quantité.

  • L'Agassant D'Agassac

Se jouant des codes et de la standardisation du goût, L'Agassant D'Agassac, enfant terrible du Château D'Agassac, est un Médoc décoincé, concentré, moelleux, gourmand et fruité qui s'accorde avec bonheur sur toutes les cuisines du monde. Culminant à 90 % de Merlot[réf. nécessaire] et issu de très beau terroirs de graves profondes, ce vin décalé est « Un Merlot joyeux et croquant qui vous met le sourire aux lèvres dès les premières gorgées »[3].

  • Château D'Agassac

Le Château D'Agassac, Grand vin du Château, est issu des plus vieilles vignes du Domaine et des meilleurs terroirs de graves profondes. C'est l'archétype du Médoc Moderne à la fois structuré et puissant mais également équilibré, fruité et doté de tannins sans astringence agressive. Taillé pour la garde, il pourra également ravir les amateurs de vins entre deux âges amoureux de fruit, d'équilibre et de matière. Il fait partie des vins les mieux notés du Haut-Médoc[2]..

  • Précision D'Agassac

Produit seulement à l'occasion des grands millésimes, la Cuvée Précision est la plus pure expression des sols de graves pyrénéennes du Domaine où la pureté aromatique, l'équilibre et la concentration naturelle rivalisent avec la précision des textures et des goûts.

Œnotourisme[modifier | modifier le code]

Château illuminé à l'occasion de la Fête de la Fleur organisée en juin 2004

Pionnier de l'Œnotourisme situé à seulement 15 minutes de Bordeaux, le Château D'Agassac est doté d'une offre de visites complètes pour satisfaire les envies et la curiosité de la clientèle de passage sur le Domaine : jeu de piste «vin-téractif» avec iPad, visites guidées, visites contée et costumées "Vin et Histoire" et dégustation du vin à thèmes (Apéritives, Verticales et Vins et Chocolats). Le domaine ouvre ses portes du 01 mai au 30 septembre de 10H30 à 18H30, le reste de l'année sur rendez-vous.

La propriété est aussi spécialisée dans le Tourisme d'Affaires (séminaires, conventions, dîners de gala, Fête de la Fleur, …) et dans l'organisation d'Évènements Grand Public (Cinésites, Concerts, Portes Ouvertes, Mariages …). Son offre de services réceptifs (Parc, Salles de réception au sein du Château, Salle de réception avec vue sur le Chai à barriques) est disponible à la location auprès des professionnels et des particuliers.

Logo des Best Of Wine Tourism

Les « Best Of Wine Tourism » sont organisés par les villes membres du Réseau des Capitales de Grands Vignobles Great Wine Capitals Global Network (Bordeaux, Florence, Melbourne, San Francisco, …). Concours International, réservé aux vignobles et lieux consacrés aux vins les plus originaux et innovants, les Best Of Wine Tourism récompensent chaque année les sites les plus accueillants et les plus professionnels en matière de tourisme œnologique. Réunies au Château D'Agassac, ces vertus ont séduit le jury des Best Of Wine Tourism à maintes reprises :

  • en 2006 : un Best d'Or dans la catégorie Architecture récompense la réhabilitation du domaine et sa mise en valeur à destination de l'accueil des visiteurs[réf. souhaitée].
  • en 2007 : un Best d'Or dans la catégorie Organisation d'Évènements récompense le savoir-faire de l'équipe en matière de Tourisme d'Affaires mais aussi dans l'organisation d'Évènements Grand Public[réf. souhaitée].
  • en 2009 : un Best d'Or dans la Catégorie Innovation récompense la visite Vin-téractive, jeu de piste sur iPod audio-vidéo[réf. souhaitée].
  • en 2012 : un Best d'Or International dans la catégorie Organisation d'Évènements récompense le travail de l'équipe du service réceptif pour la qualité de l'accueil et l'infrastructure nouvelle, la Salle de Réception Chai[4].
  • en 2015 : Un Best Of dans la catégorie Services œnotouristiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Féret, Guide du Vin depuis 1812, sur la façon d'orthographier les appellations d'origine
  • Léo Drouyn, La Guienne militaire - Histoire et description des villes fortifiées, forteresses et châteaux [...] pendant la domination anglaise, Tome Second - 1865
  • Jacques Gardelles, Les Châteaux du Moyen Âge dans la France du Sud-Ouest - La Gascogne anglaise de 1216 à 1327, 1972
  • Henry Ribadieu, Les Châteaux de la Gironde, Deuxième Éditions - 1856
  • Michel Smaniotto, Le Médoc Féodal - Les grandes seigneuries du XIe au XVe siècle, édition Michel Smaniotto, 1988, 94 p. (notice BnF no FRBNF34994915)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. a et b Millésime 2000 : Élu parmi les 100 meilleurs vins du Monde de la sélection du Wine Spectator aux USA (avril 2003) / Millésime 2002 : Coup de cœur de Jacques Dupont dans le mensuel du Point supplément vin spécial primeur (mai 2003) / Millésime 2003 : Médaille d’Or au concours des Grands vins de Mâcon (avril 2006) / Millésime 2005 : Coup de cœur au guide Hachette 2007. « Un vin exceptionnel modèle de l’appellation... » / Millésime 2006 : 17,5-20/20 et no 1 des valeurs sûres Revue des Vins de France (juin 2007) / Millésime 2008 : 17/20 Guide des Meilleurs Vins de France 2011. « Belle matière, joli fruit, de la tension, riche en fruit. Beaux tannins croquants. ».
  3. Nouvel Observateur, mai 2009
  4. Site de Best of wine tourism, Consulté le 6 juin 2012