Centrale Laforge-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale Laforge-1
Image illustrative de l'article Centrale Laforge-1
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Nord-du-Québec
Municipalité Eeyou Istchee Baie-James
Coordonnées 54° 10′ 14″ nord, 72° 36′ 55″ ouest
Cours d'eau Rivière Laforge
Objectifs et impacts
Vocation production électrique
Propriétaire Hydro-Québec
Date du début des travaux 1989
Date de mise en service 1994
Barrage
Type Réservoir
Réservoir
Volume du réservoir 685 700 millions de m3
Surface du réservoir 128 800 ha
Centrale hydroélectrique
Nombre de turbines 6
Type de turbines Turbine Francis
Puissance installée 878 MW
Production annuelle 4 500 GWh/an
Source SEBJ 1996, p. 17, 387-405

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Centrale Laforge-1

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Centrale Laforge-1

L'aménagement hydroélectrique Laforge-1 (LA-1) est une centrale hydroélectrique, un barrage et un réservoir érigés sur la rivière Laforge, un affluent de la Grande Rivière par la Société d'énergie de la Baie James pour le compte d'Hydro-Québec.

Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 2 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 878 MW. Elle a été mise en service en 1994.

Contexte[modifier | modifier le code]

La rivière Laforge est un affluent de La Grande Rivière, un fleuve qui se jette dans la baie James, dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. La rivière est située dans une région isolée, plus de 450 km à l'est de Radisson, la communauté la plus proche. Le secteur a été relié au réseau routier avec la route Transtaïga, lors des travaux de la phase 1 du projet de la Baie James à la fin des années 1970.

L'aménagement Laforge-1 est mentionné comme une composante facultative du complexe La Grande (1975), tel que décrit dans la version originale de l'article 8.1.2 de la Convention de la Baie James et du Nord québécois (CBJNQ)[1]. On retrouve une description sommaire de l'aménagement ainsi que trois planches dans la Convention complémentaire 11 à la CBJNQ, signée le 8 janvier 1993[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CBJNQ 1998, p. 122
  2. CBJNQ 1998, p. 715-719

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]