Cauville-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cauville-sur-Mer
La plage et les falaises.
La plage et les falaises.
Blason de Cauville-sur-Mer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement du Havre
Canton Octeville-sur-Mer
Intercommunalité Communauté d'agglomération havraise
Maire
Mandat
Christian Grancher
2014-2020
Code postal 76930
Code commune 76167
Démographie
Gentilé Cauvillais
Population
municipale
1 472 hab. (2014 en augmentation de 6,36 % par rapport à 2009)
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 46″ nord, 0° 07′ 48″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 105 m
Superficie 11,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Cauville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Cauville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cauville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cauville-sur-Mer

Cauville-sur-Mer est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la rive droite de la Seine, à une quinzaine de kilomètres du Havre, dans le canton d'Octeville-sur-Mer, en bordure de mer (comme son nom le laisse présager), sur une falaise d'une centaine de mètres d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1823, la commune a absorbé celles voisines de Rimbertot et de Buglise[1] ; cette dernière porta provisoirement, au cours de la Révolution française, le nom de L'Unité-Nationale[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1800 1802 Jean Morin    
1802 1808 Louis Le Bas    
1808 1843 Jean Dede    
1843 1879 Bénomi Fidelin    
1879 1894 Pierre Vimbert    
1894 1917 Louis Lebigre    
1917 1939 Gaston Tranchand    
1939 1940 Alfred Hamel    
1940 1944 Albert Avenel    
1944 1945 Robert Longuemare    
1945 1971 Charles Tranchand    
1971 1977 Jacques Renault    
1977 1987 Roland Dubuc    
1987 1995 Alain Viel    
1995 en cours
(au 14 septembre 2015[4])
Christian Grancher   Vice-président de la CODAH (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Cauvillais.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2014, la commune comptait 1 472 habitants[Note 1], en augmentation de 6,36 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : +0,48 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
293 300 261 259 610 614 608 618 640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
656 694 684 671 738 695 654 641 609
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
598 614 625 572 584 560 525 524 544
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
508 494 505 1 005 1 165 1 243 1 339 1 384 1 472
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Nicolas.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cauville-sur-Mer

Les armes de la commune de Cauville-sur-Mer se blasonnent ainsi :

De gueules aux trois épis de blé tigés et feuillés d’or, posés en pal et rangés en fasce, au chef cousu d’azur comportant en son milieu une dent de scie tournée vers la pointe, chargé de deux mouettes volantes et affrontées d’argent accompagnées de trois étoiles aussi d’or.

De 1997 à 2000, les armes de la commune se blasonnaient ainsi :

De gueules à la fasce d'or, accompagnée de trois épis de blé du même.

Armes de Cauville-sur-Mer de 1997 à 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Notice communale de Buglise », sur la base Cassini (consulté le 15 janvier 2013)
  3. Ehess-Cassini et Noms révolutionnaires des communes de France, p. 65 donnent également le nom de Saint-Pierre-de-Bonsecours qui semble douteux dans la mesure où il s'agit d'un nom à connotation religieuse.
  4. « Procès-verbal de la réunion du conseil municipal du 14 septembre 2015 » [doc], sur http://www.cauvillesurmer.fr (consulté le 13 novembre 2015).
  5. Commune de Cauville-sur-Mer sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 17 janvier 2013.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.