Haptonomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Premier contact avec le nouveau-né.

L’haptonomie est le nom qu'a donné Frans Veldman (1921-2010), son fondateur, à un ensemble de pratiques recherchant à intensifier les bienfaits de l'accompagnement thérapeutique par une attention particulière accordée à la relation, dans laquelle le toucher, notamment, prend une place particulière. Son champ d'application le plus développé concerne la maternité, de la grossesse aux soins du petit enfant en passant par les soins obstétriques.

Étymologie et histoire de l’haptonomie[modifier | modifier le code]

Le mot haptonomie est créé à partir des mots grec haptein qui signifie toucher, y compris dans le sens affectif d'unir ou de créer une relation, et nomos qui désigne, les lois, mais aussi la mesure.

Cette discipline fut créée par Frans Veldman, chercheur néerlandais en sciences de la vie, après la Seconde Guerre mondiale et présentée dans son livre Haptonomie, Science de l'Affectivité.

Frans Veldman aurait connu la déportation et aurait fondé cette discipline en puisant à l'expérience d'isolement sensoriel vécu pendant la déportation[1],[2].

Domaines d'application[modifier | modifier le code]

Le principal domaine d'application est l'accompagnement pré et postnatal des parents et de leur enfant.

A cela s'ajoute plus marginalement l'hapto-obstétrique (destinée aux obstétriciens et sages-femmes), l'haptopédagogie (destinée aux professionnels de l'enfance et de l'adolescent - accessible aux enseignants depuis peu), l'haptopsychothérapie (destinée aux psychologues, psychothérapeutes, psychiatres, pédopsychiatres, médecins généralistes, psychomotriciens), l'haptosynésie (destinée aux intervenants de la santé qui pratiquent soins et accompagnements auprès de personnes souffrant de maladie physiques ou de handicaps, et à ceux qui s'occupent des personnes âgées et des mourants)[3].

Principes de base de la rencontre haptonomique interpersonnelle[modifier | modifier le code]

Un des principes de bases de l'haptonomie repose sur un mode de présence à l'autre particulier, un être-présent par un sentiment attentif et sensitif ou « Happerception ». L'happerception est une faculté de perception consciente qui s'étend au-delà de soi, englobant l'espace alentour[4].

Évaluation scientifique[modifier | modifier le code]

L'haptonomie ne faisant pas l'objet d'une définition officiellement validée, le qualificatif d' « haptonome » ne donne pas de garantie sur la compétence du praticien. Plusieurs écoles privées proposent des formations, dont les diplômes n'ont pas de reconnaissance officielle. L'efficacité thérapeutique de l'haptonomie ne semblent pas avoir fait jusqu'ici l'objet d'études systématiques validées , mais elle est utilisée par des professionnels médicaux ou paramédicaux dans certains cas, notamment l'accompagnement des parents avant et après la naissance d'un enfant[réf. souhaitée].

Selon une étude publiée en 2000 dans The International journal of prenatal and perinatal psychology and medicine portant sur 130 cas, l’haptonomie est bénéfique non seulement pour les couples durant la grossesse et la naissance, mais également en termes strictement médicaux et obstétriques[5].

L’haptonomie fait partie des pratiques référencées par la Fédération française de psychothérapie et psychanalyse (FF2P) en tant qu'outil complémentaire[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise Dolto, Muriel Djéribi-Valentin, Une vie de correspondances : 1938-1988, éd. Gallimard, 2005, 1018 p. (OCLC 420534477)
  2. « Max Ploquin et les 38 000 bébés »
  3. « L'haptonomie », Que sais-je ? Dominique Décant-Paoli
  4. Le défi de la vie - Frans Veldman - considérations haptonomiques concernant le sens, le contenu et la signification de la vie
  5. (de) Mehdi Djalali, « Analyse von 130 haptonomisch begleiteten Geburten », The International journal of prenatal and perinatal psychology and medicine, Mattes, vol. 12, no 2,‎ , p. 355-363 (ISSN 0943-5417, lire en ligne)
  6. Fédération Française de psychothérapie et psychanalyse (FF2P), « Techniques de psychothérapie »,‎ 2005 (consulté le 3 janvier 2016).

Source[modifier | modifier le code]

  • Notes sur le Ve congrès international d'haptonomie (2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frans Veldman, Haptonomie : science de l'affectivité, Paris, Presses universitaires de France, 1989, 500 p. (OCLC 299417114) (ISBN 978-2130519881)
  • Nina Canault, Comment le désir de naître vient au fœtus, Éditions Desclée de Brouwer, 2001.
  • Catherine Dolto-Tolitch, « L'haptonomie prénatale : une pensée du devenir de l'enfant », dans Michel Dugnat (dir.), Prévention précoce, parentalité et périnatalité, Toulouse, Erès,‎ (ISBN 9782749201900, lire en ligne), p. 135-149
  • Jean-Louis Revardel, Comprendre l'haptonomie, Paris, Presses universitaires de France,‎ (ISBN 9782130564393, OCLC 186975331)
  • Dominique Décant-Paoli, L’haptonomie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? »,‎ 2014 (ISBN 9782130630814)