Caribou (Maine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caribou
Caribou maine.jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
207,46 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
137 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Map of Maine highlighting Caribou.png
Démographie
Population
8 189 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
39,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
04736Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
2310565Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
207Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Caribou est une ville de l’État du Maine située dans le comté d'Aroostook, aux États-Unis. Il s'agit de la ville la plus au nord-est du pays et d'un centre de service pour la communauté agricole de la région et pour les amateurs de plein air.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bûcherons et trappeurs furent les premiers à établir des camps dans la région dans les années 1810. Les premiers colons sont venus à ce qui est maintenant Caribou dans les années 1820. Entre 1838 et 1840, la guerre d'Aroostook larvée éclata entre le Maine (États-Unis) et la colonie britannique du Nouveau-Brunswick à propos de la position de leur frontière, donnant lieu à la bataille de Caribou en décembre 1838. Le différend ne se régla que par la signature du traité Webster-Ashburton en 1842.

Avec la paix rétablie, les colons européens sont arrivés en nombre progressivement croissant à partir de 1843. Formé de Eaton Plantation et d'une partie du demi-canton H, Caribou fut incorporé le 5 avril 1859 sous le nom de Lyndon. En 1869, Eaton, Sheridan et les plantations de Forestville lui furent annexés. Le 26 février de cette année-là, son nom fut changé pour Caribou, pour revenir à Lyndon le 9 mars. Le 8 février 1877, Caribou a finalement été confirmé comme nom permanent de la ville.

À proximité au nord-est de la ville, la base aérienne de Loring a ouvert ses portes au début des années 1950 près de Limestone comme base de bombardiers et d'avions ravitailleurs du Strategic Air Command. Il a fourni une impulsion économique majeure à la région, avec la construction à partir de 1947 sur Limestone Army Air Field. Caribou est devenu une ville le 23 février 1967 mais l'essor de la région s'est stabilisée dans les années 1970 en raison des difficultés de son industrie de la pomme de terre, le moteur de son économie. La fermeture de la base en 1994 a contribué à une baisse de la population dans les années 1980 et 1990.

En septembre 1984, Caribou fut le site de décollage de la première traversée en ballon solo réussie de l'océan Atlantique par le colonel Joseph Kittinger. Ce vol est commémoré au parc Balloon of Peace de Rosie O'Grady à 1,6 kilomètre au sud de la ville, sur Main Street. Ce site comprend une grande réplique du ballon de Kittinger.

La bibliothèque publique de Caribou est une bibliothèque Carnegie conçue dans le style néo-roman par l'architecte local Schuyler C. Page et construite en 1911-1912 grâce à une bourse de 10 000 $ de l'industriel Andrew Carnegie.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes de Caribou
New Sweden Limestone
Woodland Caribou
Washburn Presque Isle (Maine) Fort Fairfield

Climat[modifier | modifier le code]

La station météorologique durant l’hiver 2011

Le service météorologique national maintient un centre de prévision à Caribou. Sa mission est de surveiller les conditions météorologiques et d'émettre des bulletins de prévisions pour le nord-est du Maine, incluant les alertes météorologiques au public, à l'aviation et aux navigateurs. Il est co-localisé avec une installation de radiosondage, mais le radar météorologique du réseau NEXRAD (KCBW) est près de Houlton, plus au sud[1].

Caribou a un climat continental humide (Köppen Dfb), avec des hivers froids et neigeux, et des étés chauds. La région est située dans la zone de rusticité 4A/4a de l'USDA. La température moyenne quotidienne varie entre −12,1 °C en janvier et 18,7 °C en juillet. En moyenne, il y a 41 nuits annuellement qui descendent à 0 degrés Fahrenheit (-18 °C) ou moins, et 92 jours où le maximum ne dépasse pas cette même température, y compris 70 jours de décembre à février. Les températures extrêmes vont de −41 °C le 1er février 1955 à 36 °C le 22 mai 1977 et le 29 juin 1944. Le premier gel de la saison a lieu en moyenne le 23 septembre et le dernier 15 mai, ce qui donne une saison sans gel de 130 jours. Les dates correspondantes pour les chutes de neige mesurables, c'est-à-dire au moins 0,25 cm, sont du 23 octobre au 25 avril.

Les précipitations sont importantes toute l'année, avec un léger maximum d'été et l'automne étant plus humide que le printemps. En moyenne, le mois le plus sec est février et le mois le plus pluvieux est juillet. L'accumulation neige saisonnière moyenne pour Caribou est d'environ 2,8 m avec le mois le plus neigeux des annales fut décembre 1972 avec 1,52 m, tandis que le plus de neige en 24 heures fut de 73 cm) le 14 mars 1984. Les chutes de neige mesurables se produisent généralement du début novembre au début avril.

Station météorologique de Caribou, ME
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −17,3 −15,4 −9,3 −1,4 4,7 9,9 12,9 11,6 6,9 1,4 −4,1 −12,1 −1
Température maximale moyenne (°C) −6,9 −4,5 1,1 8,8 16,9 21,9 24,4 23,5 18,6 11,1 3,5 −3,2 9,6
Record de froid (°C) −38 −41 −33 −20 −8 −1 2 1 −5 −10 −22 −35 −41
Record de chaleur (°C) 12 15 24 30 36 36 35 35 33 28 20 14 36
Précipitations (mm) 68,8 56,1 63,8 67,6 84,6 88,4 103,6 95,5 84,3 89,7 92,2 83,1 977,7
dont neige (cm) 64 56,4 46,5 18,8 1,3 0 0 0 0,4 4,1 26,7 58,2 276,3
Source : National Weather Service[2],[3]


Économie[modifier | modifier le code]

Caribou est, avec Presque Isle, l'un des principaux centres de service du comté d'Aroostook qui est principalement agricole. Les deux principales cultures sont la pomme de terre et le brocoli. Les agriculteurs de la région plantent annuellement environ 240 km2 de pommes de terre dont les variétés principales sont Russet Burbank, Superior, Shepody et Atlantic. Le comté est renommé pour ses pommes de terre blanches rondes pour la production de semences, la table et les produits transformés comme les frites. Le comté est aussi est le plus grand producteur de brocoli sur la côte Est des États-Unis.

Les autres productions agricoles importantes comprennent les bleuets, le foin, l'avoine et d'autres cultures à plus petite échelle. L'élevage bovin et laitier est un segment croissant du paysage agricole. Le volume élevé d'activité agricole entraîne la croissance de l'agro-industrie connexe à Caribou: ventes et services d'outils agricoles, développement de plusieurs usines de traitement.

Les autres employeurs comprennent les fabricants de produits d'éclairage, les sociétés de technologie de l'information et l'industrie des produits du bois. Le Loring Commerce Centre est situé à 6 kilomètres de Caribou et compte plusieurs employeurs importants, notamment l'Autorité militaire du Maine (100 employés) qui remet à neuf de l'équipement lourd militaire et municipal, le Service de comptabilité de la Défense (600 employés) qui s'occupe de la comptabilité et de la paie, et le Job Corps (200 employés).

Transports[modifier | modifier le code]

Le comté d'Aroostook est facilement accessible par deux autoroutes principales : l'Interstate 95, en provenance du sud, et la route transcanadienne (route 2 du Nouveau-Brunswick) en provenance du nord et de l'est. Dans le comté à la population clairsemée, il y a quand même plusieurs route secondaire (89, 161, 164, 205 et 228) qui relient Caribou au reste du Maine.

La ville possède un aéroport municipal (Caribou Municipal Airport, code AITA : CAR). Il est principalement utilisé par les entreprises, les loisirs et la patrouille de la sécurité civile. L'aéroport régional du Nord du Maine à Presque Isle sert lui de plaque tournante principale pour le service aérien dans la région.

Bien que Caribou soit à l'intérieur des terres, la ville a aussi accès par route aux ports du Maine, du Nouveau-Brunswick et du Québec. Le port en eau profonde le plus proche est celui de Rivière-du-Loup, au Québec, à 190 km nord sur le fleuve Saint-Laurent.

Le réseau ferroviaire de la Eastern Maine Railroad dessert Caribou et le comté d'Aroostook, reliant également le Maine, le Vermont et les provinces canadiennes du Québec et du Nouveau-Brunswick. Compte tenu des liens économiques et culturels de la ville avec ces provinces, les partenariats et les relations transfrontalières sont souvent une facette commune dans de nombreuses industries locales.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
1860297
18701 410 +374,75 %
18802 756 +95,46 %
18904 087 +48,29 %
19004 758 +16,42 %
19105 377 +13,01 %
19206 018 +11,92 %
19307 248 +20,44 %
19408 218 +13,38 %
19509 923 +20,75 %
196012 464 +25,61 %
197010 419 -16,41 %
19809 916 -4,83 %
19909 415 -5,05 %
20008 312 -11,72 %
20108 189 -1,48 %
Est. 20167 684 -6,17 %
Composition de la population en % (2010)[4],[5]
Groupe Caribou Drapeau du Maine Maine Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 96,0 95,2 72,4
Amérindiens 1,4 0,7 0,9
Métis 1,2 1,6 2,9
Asiatiques 0,7 1,0 4,8
Afro-Américains 0,4 1,2 12,6
Autres 0,3 0,4 6,4
Total 100 100 100
Latino-Américains 0,8 1,3 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 91,27 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 6,84 % déclare parler le français et 1,89 % une autre langue[6].

Loisirs et tourisme[modifier | modifier le code]

Caribou a plus d'une douzaine de pistes de ski de fond avec des paysages variés à moins d'une heure de route de la ville et dede deux sites municipaux. Ces derniers proposent des pistes pour le skateboard et le ski classique. Le centre des sports d'hiver du Maine a son siège social à Caribou organisant des activités durant les quatre saisons dont un Ski Dash, un festival de ski pour les jeunes et la course sur route Caribou Mile.

Le comté d'Aroostook est largement connu des amateurs de sport pour son système de sentiers de motoneiges bien entretenus. Caribou maintient 270 km du réseau de 2 600 km) de pistes du comté d'Aroostook, une destination touristique majeure pour les amateurs de motoneige. Ce réseau est classé au troisième rang dans la nation et il est relié Northeast Snowmobile Trail (NEST) reliant le Maine, le New Hampshire, le Vermont et la province de Québec.

En 2008, la ville a terminé la construction d'un grand centre récréatif qui comprend une grande piscine intérieure et un centre d'entrainement. Les autres options de loisirs incluent un parcours de golf de 9 trous, des sentiers de randonnée pédestre/véhicule tout-terrain, un cinéma à quatre écrans, un terrain de golf frisbee, une patinoire, le Spud Speedway (le seul circuit de course automobile de la région), une centre de quilles, le Maine Dance Academy et plusieurs excellents parcs.

Résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Global Hydrology Resource Center, « GPM Ground Validation NEXRAD GCPEx (KAPX, KBOX, KBUF, KCBW, KCXX, KGYX, KTYX) », NASA (consulté le 27 juin 2018).
  2. (en) « NowData – NOAA Online Weather Data » (consulté le 27 juin 2018).
  3. (en) « Station Name: ME CARIBOU MUNI AP », National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 27 juin 2018).
  4. (en) « Caribou, ME Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 13 mars 2016).
  5. (en) « Population of Maine - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 13 mars 2016).
  6. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  7. (en) « COLLINS, Susan Margaret, (1952 - ) », sur bioguide.congress.gov (consulté le 29 juin 2018).
  8. (en) NASA, « 2013 Astronaut Class » [archive du ] (consulté le 29 juin 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]