Camillo De Lellis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camillo De Lellis
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions

Camillo De Lellis est un mathématicien italien né le 11 juin 1976, actif dans les domaines du calcul des variations, des systèmes hyperboliques de lois de conservation, de la théorie géométrique de la mesure et de la dynamique des fluides.

Activité scientifique[modifier | modifier le code]

Camillo De Lellis a reçu son Ph. D. en mathématiques de l'École normale supérieure de Pise à Pise, sous la direction de Luigi Ambrosio en 2002 avec une thèse intitulée On the Jacobian of weakly differentiable maps[1]. Il effectue ses études post-doctorales au Max-Planck-Institut für Mathematik in den Naturwissenschaften (de) à Leipzig puis en 2003 à l'École polytechnique fédérale de Zurich. Il est actuellement professeur de mathématiques à l'université de Zurich.

De Lellis a apporté un certain nombre de contributions remarquables dans les différents domaines relatifs aux équations aux dérivées partielles. En théorie géométrique de la mesure, il s'est intéressé à l'étude de la régularité et des singularités pour minimiser des hypersurfaces, poursuivant un programme visant à découvrir de nouvelles facettes de la théorie initiée par Almgren dans son "Big regularity paper"[2],[3]. Là, Almgren donne la preuve de son célèbre théorème de régularité (en) qui affirme que "l'ensemble singulier d'une surface de dimension m minimisant la masse est de dimension au plus m − 2". De Lellis a également travaillé sur divers aspects de la théorie des systèmes hyperboliques de lois de conservation, et de la dynamique des fluides incompressibles. En particulier, en collaboration avec László Székelyhidi, il a introduit l'utilisation de méthodes d'intégration convexe [4] et des inclusions différentielles (en) pour analyser la non-unicité des possibilités pour les solutions faibles de l'équation d'Euler[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Camillo De Lellis a reçu la médaille Stampacchia en 2009, le prix Fermat en 2013 et le prix Caccioppoli en 2014[6]. Il est conférencier invité au Congrès international des mathématiciens en 2010 et a donné une conférence en séance plénière au Congrès européen de mathématiques en 2012[7]. En 2012, il a également reçu une subvention ERC[8].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • Rectifiable sets, densities and tangent measures. Zurich Lectures in Advanced Mathematics. European Mathematical Society (EMS), Zurich, 2008. (ISBN 978-3-03719-044-9)
  • avec László Székelyhidi : The Euler equations as a differential inclusion. Ann. of Math. (2) 170 (2009), no. 3, 1417–1436.
  • avec Székelyhidi : Dissipative continuous Euler flows. Invent. Math. 193 (2013), no. 2, 377–407.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Camillo De Lellis » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Camillo De Lellis sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. « Almgren's Big Regularity Paper », World Scientific (consulté le 10 mai 2013)
  3. « Q-valued functions revisited », Memoirs of the American Mathematical Society (consulté le 10 mai 2013)
  4. « Convex Integration », Encyclopedia of Mathematics (consulté le 10 mai 2013)
  5. « The Euler equations as a differential inclusion », Annals of Mathematics (consulté le 10 mai 2013)
  6. « Fermat Prize 2013 », Société mathématique de France (consulté le 29 juillet 2014)
  7. « European Congress of Mathematics 2012 » (consulté le 10 mai 2013)
  8. « ERC starting grants 2012 », European Research Council (consulté le 10 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]