Assaf Naor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assaf Naor
Naissance
Rehovot (Israël)
Nationalité tchèque, israélien
Domaines Mathématiques, Informatique théorique
Institutions Université de Princeton, Université de New York
Formation Université hébraïque de Jérusalem
Directeur de thèse Joram Lindenstrauss
Distinctions Prix EMS (2008)
Prix Salem (2008)
Prix Bôcher (2011)

Assaf Naor, né le 7 mai 1975 à Rehovot en Israël, est un mathématicien et informaticien théoricien tchéco-israélien, professeur de mathématiques à l’université de Princeton[1],[2]. Il travaille en analyse, théorie des probabilités, géométrie convexe et ses applications en informatique, physique mathématique et combinatoire

Carrière académique[modifier | modifier le code]

Naor étudie, à partir de 1993, à l’université hébraïque de Jérusalem, où il obtient un baccalauréat en 1996 et une maîtrise en 1998. Il soutient une thèse de doctorat sous la supervision de Joram Lindenstrauss en 2002 (titre de la thèse : Linear and non linear geometric problems in Banach space)[3],[4]. Il est chercheur postdoctoral chez Microsoft Research à partir de 2002, et de 2004 à 2007 membre permanent de l’équipe de théorie. In est en même temps, de 2005 à 2008, Affiliate Assistant Professor à l’université de Washington. Depuis 2006 il est professeur associé de mathématiques au Courant Institute of Mathematical Sciences, depuis 2008 aussi à la faculté d’informatique. En 2009, il devient professeur titulaire à l’université de New York[3].

Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche de Naor concerne l’analyse, notamment les propriétés des espaces métriques et les algorithmes les concernant, y compris l’amélioration des majorations de l’inégalité de Grothendieck (en)[5], la théorie des probabilités, la géométrie convexe et leurs applications informatiques, la physique mathématique et la combinatoire.

Avec Keith M. Ball (en), Shiri Artstein et Franck Barthe (en), Noar résout, en 2004, le problème de Shannon sur accroissement monotone de l’entropie pour des sommes de variables aléatoires[6]. Il a également développé, avec des collègues, un algorithme d’approximation en temps polynomial pour le problème de la coupure la plus économique dans un réseau (« Sparsest Cut Problem »), problème qui est NP-difficile[7],[8],[9]. Le Prix EMS qu’il reçoit en 2008 souligne, dans sa laudatio, son rôle pionnier dans l’analyse fonctionnelle non linéaire et d’autre part ses contributions fondamentales en combinatoire et théorie des algorithmes. Naor a apporté des contributions importantes au programme de Ribe (nommé ainsi d’après Martin Ribe (en))[10].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2012 Naor devient fellow de l’American Mathematical Society[16]. Il est conférencier invité au congrès international des mathématiciens en 2010, dans la section « Functional Analysis and Applications »[17] ; titre de sa conférence : embeddings of the Heisenberg group and fast estimation of graph isoperimetry[18]. Naor est conférencier plénier au Congrès international des mathématiciens de 2018 à Rio de Janeiro[19].

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de)/(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en allemand « Assaf Naor » (voir la liste des auteurs) et en anglais « Assaf Naor » (voir la liste des auteurs).

  1. Page personnelle d’Assaf Naor à Princeton.
  2. Notices de l'AMS, avril 2011.
  3. a, b et c Curriculum vitae d’Assaf Naor.
  4. (en) Assaf Naor sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  5. Braverman, Makarychev et Makarychev Naor.
  6. Artstein et al. 2004.
  7. Le problème consiste à partager un graphe en deux parties de sorte à minimiser le rapport E/K, où E est le nombre d’arêtes de la coupure, et K le nombre de sommets dans la plus petite partie. La coupe doit si possible partager les sommets en deux parties égales et couper un nombre minimal d’arêtes.
  8. (en) Sanjeev Arora, James Lee et Assaf Naor, « Euclidean distortion and the sparsest cut », Proc. 37. ACM Symposium on the Theory of Computing, 2005.
  9. Arora, Lee et Naor 2007.
  10. Naor 2012.
  11. Bergmann Memorial - List of Past Awards, Binational Science Foundation.
  12. « Assaf Naor receives the 2008 Salem Prize »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 31 août 2017)
  13. « 2011 Bôcher Prize », Notices of the AMS, vol. 58, no 4,‎ , p. 603-605 (lire en ligne).
  14. Professor A. Pazy Award, Binational Science Foundation3.
  15. 2012 Blavatnik Awards for Young Scientists, NYAS.
  16. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-02-23.
  17. « ICM Plenary and Invited Speakers since 1897 », Congrès international des mathématiciens.
  18. Naor 2010.
  19. Liste des conférences plénières Rio de Janeiro (2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) André C. M. Ran, Herman te Riele et Jan Wiegerinck (éditeurs), European Congress of Mathematics, Amsterdam, 14-18 July, 2008, Zürich, European Mathematical Society, , 449 p. (ISBN 9783037190777)

Liens externes[modifier | modifier le code]