Brabham BT59Y

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brabham (homonymie).
Brabham BT59Y

Présentation
Équipe Motor Racing Developments
Constructeur Brabham Racing Organisation
Année du modèle 1991
Concepteurs Drapeau de l'Argentine Sergio Rinland
Spécifications techniques
Nom du moteur Yamaha OX 99
Cylindrée 3 498 cm3
660 ch
Configuration 12 cylindres en V
Nombre de rapports 6
Carburant BP
Pneumatiques Pirelli
Histoire en compétition
Pilotes 7. Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle
8. Drapeau du Royaume-Uni Mark Blundell
Début États-Unis 1991
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
2000
Championnat constructeur 9e avec 3 points
Championnat pilote Martin Brundle : 17e
Mark Blundell : 23e

Chronologie des modèles (1990)

La Brabham BT59Y est une monoplace conçue par l'écurie Brabham pour disputer la saison 1991 de Formule 1. Elle est pilotée par les Britanniques Martin Brundle, qui fait son retour dans l'écurie après une année passée en dehors de la Formule 1, et Mark Blundell, qui effectue sa première saison dans la discipline. La BT59Y fait partie des monoplaces aux carrières les plus brèves de la discipline puisqu'elle n'a été engagée que pour deux épreuves : les Grands Prix des États-Unis et du Brésil en 1991.

La BT59Y est en réalité une Brabham BT59 de la saison 1990 mise en conformité pour respecter le règlement technique. Pourtant, elle différencie de sa devancière par son moteur Yamaha OX 99, utilisé aux dépens du moteur Judd EV utilisée pendant les deux saisons précédentes.

Pour sa première course, disputée aux États-Unis sur le circuit urbain de Phoenix, Martin Brundle se qualifie en douzième position avec un retard de quatre secondes sur la pole position d'Ayrton Senna alors que Mark Blundell doit se contenter de la vingt-quatrième place à une seconde et demie de son coéquipier[1]. En course, Blundell, qui remonte à la dix-septième place, abandonne au trente-deuxième tour à la suite d'un accident alors que Brundle, longtemps en dernière position alors qu'il s'est hissé à la dixième place pendant les huit premiers tours, finit la course en onzième position à huit boucles du vainqueur, Ayrton Senna[2],[3].

La BT59Y est ensuite engagée au Grand Prix du Brésil. En qualifications, Mark Blundell domine son expérimenté coéquipier en se qualifiant en vingt-cinquième position alors que Martin Brundle est le vingt-sixième et dernier qualifié, à quatre secondes et huit dixièmes de la pole de Senna[4]. En course, Blundell abandonne au trente-quatrième tour à la suite d'une panne moteur tandis que Brundle termine douzième à quatre tours de Senna[5].

La BT59Y est remplacée par la Brabham BT60Y à partir du Grand Prix suivant, disputé à Saint-Marin.

Résultats détaillés en championnat du monde[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de l'écurie Brabham Racing Organisation en championnat du monde en 1991
Saison Écurie Moteurs Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points inscrits Classement
1991 Motor Racing Developments Ltd Yamaha OX99 V12 G USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 3* 10e
Martin Brundle 11 12
Mark Blundell Abd Abd

Légende : ici
* 3 points marqués avec la Brabham BT60Y.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qualification du Grand Prix des États-Unis 1991 sur statsf1.com. Consulté le 7 juillet 2012
  2. Grand Prix des États-Unis 1991 : Tour par tour sur statsf1.com. Consulté le 7 juillet 2012
  3. Classement du Grand Prix des États-Unis 1991 sur statsf1.com. Consulté le 7 juillet 2012
  4. Qualifications du Grand Prix du Brésil 1991 sur statsf1.com. Consulté le 7 juillet 2012
  5. Classement du Grand Prix du Brésil 1991 sur statsf1.com. Consulté le 7 juillet 2012