Footwork FA12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Footwork FA12
Footwork FA12
La Footwork FA12 de Michele Alboreto.
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Footwork Grand Prix International
Constructeur Footwork Racing
Année du modèle 1991
Concepteurs Alan Jenkins
Spécifications techniques
Châssis Fibre de carbone monocoque
Suspension avant Poussoirs et tirants Quantum
Suspension arrière Poussoirs et tirants Quantum
Nom du moteur Porsche 3.5
Cylindrée 3 499 cm3
680 ch à 13 000 tr/min
Configuration 12 cylindres en V à 80°
Boîte de vitesses Transversale semi-automatique
Nombre de rapports 6
Système de freinage Carbone Industrie - AP Racing
Poids 505 kg
Dimensions Empattement : 2 920 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 760 mm
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Blaupunkt
Histoire en compétition
Pilotes 9. Drapeau : Italie Michele Alboreto
10. Drapeau : Italie Alex Caffi
10. Drapeau : Suède Stefan Johansson
Début Grand Prix automobile de Saint-Marin 1991
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
4000
Championnat constructeur 17e avec aucun point

Chronologie des modèles (1991)

La Footwork FA12 est la deuxième monoplace de Formule 1 engagée par Footwork Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1991. Ayant disputé quatre Grands Prix, elle est pilotée par les Italiens Michele Alboreto et Alex Caffi, remplacé par le Suédois Stefan Johansson.

Historique[modifier | modifier le code]

La FA12 n'étant pas prête en début de saison, l'A11C, évolution de l'Arrows A11 de 1990, mue par un moteur Ford-Cosworth, est engagée. Elle s'en distingue toutefois par son moteur V12 Porsche. L'A11C s'avère très peu performante, notamment en raison d'un moteur en fait constitué de deux moteurs V6 accolés et pèse 190 kilogrammes, soit trente de plus que le moteur Honda, qui propulse les McLaren MP4/6, les meilleurs monoplaces du plateau[1]. Lors du Grand Prix inaugural, aux États-Unis, Caffi n'arrive pas à se qualifier et Alboreto est dernier sur la grille. Le second Grand Prix, au Brésil, est encore moins fructueux car aucune monoplace ne se qualifie[2].

Le nouvel ingénieur Alan Jenkins dévoile la nouvelle FA12 (pour Footwork-Arrows) au Grand Prix de Saint-Marin où seul Alex Caffi dispose de la FA12 et ne se qualifie pas, la monoplace souffrant du même défaut que sa devancière : le moteur est trop présent sur le train arrière et la tenue de route très aléatoire[3]. Lors des qualifications du Grand Prix de Monaco, Caffi, au volant d'une FA12 inconduisible, est victime d'un spectaculaire accident : blessé, il est remplacé par Stefan Johansson à partir de la manche suivante. Michele Alboreto, engagé à ses côtés, prend la vingt-cinquième place devant Mika Häkkinen mais ne termine pas la course monégasque à cause de la casse de son moteur au trente-neuvième tour[4],[5].

Au Canada, Stefan Johansson se qualifie vingt-cinquième devant Érik Comas, et Alboreto est vingt-et-unième devant Aguri Suzuki. En course, les deux monoplaces abandonnent, l'Italien ayant un problème d'accélérateur au bout de deux tours, tandis que son coéquipier est victime de la casse de son moteur Porsche au quarante-huitième tour[6],[7]. Au Mexique, seul Alboreto se qualifie à la vingt-sixième et dernière place. Il ne termine pas la course car, dans le banking du circuit, la force centrifuge provoque le déjaugeage du circuit d'huile, l'obligeant à abandonner au vingt-quatrième tour[8].

C'en est trop et Jackie Oliver décide de se débarrasser du moteur Porsche pour reprendre un moteur Ford-Cosworth à partir du Grand Prix de France. Une nouvelle monoplace, la Footwork FA12C, est conçue en catastrophe pour s'adapter au moteur V8[9]. La première saison de Footwork-Arrows se solde par une dix-septième place en championnat du monde, avec aucun point marqué, ce qui n'était jamais arrivé du temps d'Arrows.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Footwork FA12 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1991 Footwork Grand Prix International Porsche 3.5
V12
Goodyear USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0 17e
Michele Alboreto Abd Abd Abd
Alex Caffi Nq Nq
Stefan Johansson Abd Nq

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Moteur Porsche », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  2. « Footwork A11C », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  3. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  4. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  5. « Classement du Grand Prix de Monaco 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  6. « Qualifications du Grand Prix du Canada 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  7. « Classement du Grand Prix du Canada 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  8. « Classement du Grand Prix du Mexique 1991 », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)
  9. « Footwork FA12C », sur statsf1.com (consulté le 7 août 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :