Mike Thibault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thibault.

Mike Thibault
Image illustrative de l’article Mike Thibault
Mike Thibault en septembre 2017
Fiche d’identité
Nom complet Mike Francis Thibault
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (67 ans)
Saint Paul (États-Unis)
Surnom Coach T[1]
Situation en club
Club actuel Mystics de Washington
Carrière universitaire ou amateur
Saints de Saint Martin
Saison Club
Carrière d’entraîneur
1980-1982
1982-1988
1988
1989-1997
1998-2002
2003-2012
2013-
Lakers de Los Angeles (assistant)
Bulls de Chicago (assistant)
Calgary 88's
Racers d'Omaha
Bucks de Milwaukee (assistant)
Sun du Connecticut
Mystics de Washington

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Mike Thibault, né le , est un entraîneur américain de basket-ball.

Carrière[modifier | modifier le code]

À sa sortie de Saint Martin's University en 1979, Thibault intègre les rangs des Lakers de Los Angeles en National Basketball Association, pour qui il devient "scout" et après 1980, directeur du "scouting" et entraîneur assistant; les Lakers remportèrent deux titres de champions durant cette période[2].

Thibault quitte les Lakers pour les Bulls de Chicago en 1982 occupant alors les mêmes fonctions qu'aux Lakers; sous les ordres de Thibault, l'équipe sélectionne lors de la draft Michael Jordan, mais aussi Charles Oakley et acquiert John Paxson, ces joueurs contribuant aux six titres de champions NBA des Bulls entre 1991 et 1998.

Thibault quitte la NBA pour la World Basketball League en 1988 et devient entraîneur durant deux saisons et general manager à Calgary, remportant le trophée d'entraîneur de l'année en 1988.

En 1989, Thibault commence une carrière de huit années en tant que general manager et entraîneur des Omaha Racers en Continental Basketball Association, menant l'équipe en playoffs lors de chaque saison; l'équipe remportant le titre en 1993 et atteignant la finale en 1994.

Durant cette période, Thibault travaille pour USA Basketball en tant qu'entraîneur de l'équipe nationale américaine, vainqueur du tournoi de qualification 1993 pour les championnats du monde 1994 et médaille d'argent aux Jeux panaméricains 1995.

Thibault revient en NBA lors de la saison 1997-1998 jusqu'en 2003, en tant que « scout » et entraîneur assistant pour les Hawks d'Atlanta, les Knicks de New York et les Supersonics de Seattle et les Bucks de Milwaukee en tant que superviseur et assistant de George Karl.

Thibault est engagé par le Sun du Connecticut en mars 2003 afin de remplacer Dee Brown. Il remporte le trophée d'entraîneur WNBA de l'année lors de la saison 2006, quand il mène le Sun en finale de la Conférence Est.

En 2008, il est entraîneur assistant de l'équipe olympique américaine aux JO de Pékin[3].

Le Sun de sépare de lui fin 2012[4]. Quelques semaines plus tard, les Mystics l'engagent comme general manager et entraîneur[5]. Ramenant les Mystics en play-offs pour sa première année à Washington, il est nommé entraîneur WNBA de l'année 2013[6].

Aux Mystics, il montre une nouvelle fois son talent pour tirer le meilleur d'une jeune équipe avec en 2016 seulement deux joueuses ayant plus de trois saisons d'expérience avec un bilan équilibré de 9 victoires sur 18 rencontres et une seconde place dans la Conférence Est[7]. En juillet 2018, il devient le premier entraineur de la WNBA à enregistrer 300 victoires[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mechelle Voepel, « Stefanie Dolson finds her comfort level, and Mystics benefit », ESPN, (consulté le 18 août 2015)
  2. (en) Brian Kotloff, « Delle Donne Excited for “Next Chapter” in Her Decorated Career », wnba.com, (consulté le 5 février 2017)
  3. (en) Mikaela Lefrak, « Kara Lawson Makes History As Wizards’ First Female Primary TV Analyst », wamu.org, (consulté le 24 octobre 2017)
  4. « Connecticut Sun fire Mike Thibault » [archive du ], Love Womens' Basketball, (consulté le 20 novembre 2012)
  5. « Mike Thibault introduced as the new Head Coach and General Manager of the Washington Mystics » [archive du ], Love Womens' Basketball, (consulté le 18 décembre 2012)
  6. « Mike Thibault narrowly beats out Chatman and Agler for Coach of the Year award » [archive du ], love Women's Basketball, (consulté le 22 septembre 2013)
  7. (en) Brian Martin, « Week 8 Power Rankings: Midseason Report », WNBA, (consulté le 4 juillet 2016)
  8. (en) « Mike Thibault’s Career in Photos », WNBA, (consulté le 9 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :