Bernard Deflesselles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernard Deflesselles
Illustration.
Fonctions
5e vice-président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
délégué aux relations internationales et à la coopération
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 1 jour)
Élection 13 décembre 2015
Président Christian Estrosi
Député de la 9e circonscription des Bouches-du-Rhône
En fonction depuis le
(20 ans, 7 mois et 21 jours)
Élection
Réélection 16 juin 2002 17 juin 2007
Prédécesseur Jean Tardito
Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
En fonction depuis le
(27 ans, 7 mois et 27 jours)
Élection 23 mars 1992
Réélection 15 mars 1998

28 mars 2004
21 mars 2010
13 décembre 2015

Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains

Bernard Deflesselles né le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élu député pour la première fois en 1999, au cours d'une élection partielle, dans la neuvième circonscription des Bouches-du-Rhône, longtemps détenue par le PCF. La précédente élection partielle, qui avait vu l'élection d'Alain Belviso (PCF) - lequel avait battu Bernard Deflesselles de 20 voix en 1998 - avait été annulée à la suite d'une fraude ayant profité au candidat communiste[1].

Il est réélu le , pour la XIIe législature (2002-2007). Il est nommé membre de la commission de la Défense nationale et des Forces armées.

Il a été réélu le , dès le premier tour, avec 51,83 % des voix et réélu en 2012.

En , il annonce qu'il soutient Jean-François Copé lors du congrès pour la présidence de l'UMP[2].

Il soutient Jean-François Copé pour la primaire française de la droite et du centre de 2016[3].

Le 4 mars 2017, dans le cadre de l'affaire Fillon, il renonce à soutenir le candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle[4].

En juin 2017, il est réélu député[5].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[6].

Activité de député[modifier | modifier le code]

Il est signataire d'un amendement adopté en séance plénière le 15 novembre 2019, et qui permettait le maintien de l'huile de palme parmi les agrocarburants jusqu'en 2026[7],[8],[9]. L'adoption de l'amendement suscite une vive émotion, et lors d'un second vote le lendemain, le même amendement est rejeté[10].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FRAUDE ELECTORALE A AUBAGNE : D - l'Humanite.
  2. Deflesselles : « La campagne doit retrouver sa sérénité », Le Figaro, 26 août 2012.
  3. Judith Waintraub, « Copé réinvestit le terrain de la droite décomplexée pour imposer sa candidature », Le Figaro, samedi 2 / dimanche 3 avril 2016.
  4. « Le compteur des lâcheurs de Fillon », liberation.fr
  5. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  6. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  7. « L’Assemblée nationale maintient l’huile de palme parmi les biocarburants, Matignon demande un second vote », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2019)
  8. Laure Equy, « Huile de palme : l'Assemblée doit procéder à un second vote », Libération,‎ (lire en ligne)
  9. Emma Donada, « Qui sont les députés qui ont voté pour le report à 2026 l'exclusion de l'huile de palme des biocarburants ? », Libération,‎ (lire en ligne)
  10. « L’Assemblée rejette l’amendement controversé sur l’huile de palme », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]