Bataille du fleuve Samichon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du fleuve Samichon
Description de cette image, également commentée ci-après

Théâtre des opérations, 27 juillet 1953.

Informations générales
Date 24 -
Lieu Fleuve Samichon, Corée
Issue Victoire de l'ONU
Belligérants
Flag of the United Nations.svg Organisation des Nations unies
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Commandants
Drapeau de l'Australie John Wilton
Drapeau des États-Unis Glenn C. Funk
Drapeau de la République populaire de Chine Cheng Dengzh
Pertes
Drapeau de l'Australie 5 tués
24 blessés
Drapeau des États-Unis 43 tués
316 blessés
Drapeau de la République populaire de Chine 2 000 à 3 000 tués

Guerre de Corée

Batailles

Offensive nord-coréenne :
(juin 1950 - septembre 1950)
Operation Pokpoong (en) · Chuncheon (en) · Séoul (1re) (en) · Gorangpo (en) · Kaesong-Munsan (en) · Combat au large de Pusan · Ongjin (en) · Uijeongbu (en) · Suwon Airfield (en) · Air Battle of South Korea (en) · Andong (en) · Chumunjin · Osan · Pyeongtaek · Cheonan · Chochiwon · Daejeon · Sangju · Yongdong · Hwanggan · Hadong (en) · Notch · Périmètre de Busan
Contre-offensive de l'ONU :
(septembre 1950 - octobre 1950)
Haeju (en) · Incheon · Séoul (2e) (en) · Colline 282 (en) · Action of 12 October 1950 (en) · Sariwon (en) · Yongju (en) · Kujin (en) · Chongju (en)
Intervention chinoise :
(octobre 1950 - avril 1951)
Onjong · Unsan · Pakchon (en) · Chongchon (Wawon) · Réservoir de Chosin (Task Force Faith (en)) · Séoul (3e) (Uijeongbu (en)) · Wonju (en) · Opération Thunderbolt (en) · Twin-Tunnels · Hoengsong (en) · Jipyeong-ri · Wonju (3e) (en) · Chuam-ni (en) · Wonsan (en) · Opération Killer (en) · Opération Ripper (en) · Maehwa-San (en) · Opération Courageous (en) · Opération Tomahawk (en) · Opération Rugged (en) · Opération Dauntless (1951) (en) · Offensive chinoise du printemps (en) · (Imjin · Yultong (en) · Kapyong · Soyang)
Impasse :
(août 1951 - juillet 1953)
Bloody Ridge (en) · Minden (en) · Punchbowl (en) · Crèvecœur · Fleuve Han · Opération Commando · Maryang San · Haktang-ni (en) · Polecharge (en) · Suncheon · Hill Eerie (en) · Attack on the Sui-ho Dam (en) · Old Baldy (en) · Opération Blaze (en) · White Horse (en) · Triangle Hill · Hook (1re) (en) · Hook (2e) (en) · Chatkol (en) · Vegas (en) · Pork Chop Hill (en) · Hook (3e) · Harry (en) · Kumsong (en) · Fleuve Samichon · Armistice de Panmunjeom
Post armistice :

DMZ(1966-1969) (en) · Blue House Raid (en) · 1969 EC-121 shootdown incident (en) · Incident du peuplier · Infiltration de Gangneung · Guerre du crabe · 2013 in North Korea (en)
Coordonnées 38° 01′ 44″ Nord 126° 50′ 13″ Est / 38.028888888889, 126.83694444444

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

(Voir situation sur carte : Corée du Sud)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille du fleuve Samichon.

La bataille du fleuve Samichon fut livrée durant la phase finale de la guerre de Corée entre les forces des Nations unies et de la République populaire de Chine du 24 au .

Avec les pourparlers de paix à Panmunjom, les Chinois étaient désireux de remporter une victoire de dernière minute sur les forces de l'ONU mais ne rencontrèrent aucun succès.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Soldats du 2 RAR, juin 1953.
Soldats du 2 RAR se retirant vers la zone coréenne démilitarisée, 72 heures après la signature de l'armistice.

Le 2e bataillon du Royal Australian Regiment (2 RAR) et le 7e régiment de marines repoussèrent les nombreux assauts de la 137e division chinoise au cours de deux attaques nocturnes concertées, leur infligeant de lourdes pertes grâce à l'emploi d'artillerie lourde et d'armes légères. Il s'agit de la plus importante attaque chinoise menée contre la 1re division de marines, avec des attaques de diversion montées contre les Australiens.

Au cours de la bataille, les Chinois avaient tenté une percée sur la rivière Imjin afin de contourner le flanc des forces américano-australiennes. Grâce à l'appui du 16e bataillon d'artillerie néo-zélandais et aux chars Centurion, le 2 RAR parvient à contrecarrer les attaques chinoises, qui détenaient une position-clé (le Crochet, Hook en anglais).

Les pertes chinoises sont estimées de 2 000 à 3 000 tués dont la majorité a été causée par les artilleurs néo-zélandais. Pendant ce temps sur le flanc gauche, les marines américains avaient subi le choc de l'attaque, repoussant les assauts chinois mais subissant plusieurs pertes. Seulement quelques heures plus tard, lorsque l'armistice a été signé, les deux camps se sont retirés de 2 kilomètres et une zone démilitarisée s'étendant sur 4 kilomètres a été mise en place.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Colin Brown, Stalemate in Korea: The Royal Australian Regiment in the Static War of 1952–1953. Loftus, New South Wales: Australian Military Historical Publications, 1997. (ISBN 0-9586693-9-2).
  • (en) Peter Thompson et Robert Macklin, Keep off the Skyline: The Story of Ron Cashman and the Diggers in Korea. Milton, Queensland: John Wiley & Sons, 2004. (ISBN 1-74031-083-7).
  • (en) Chris Coulthard-Clark, Where Australians Fought: The Encyclopaedia of Australia's Battles. St Leonards: Allen and Unwin, 1998. (ISBN 1-86448-611-2).
  • (en) George Odgers, Remember Korea: Australians in the War of 1950–53. Sydney, New South Wales: Lansdowne, 2000. (ISBN 1-86302-679-7).
  • (en) Robert O'Neill, Australia in the Korean War 1950–53. Combat Operations. Volume II. Canberra, Australian Capital Territory: Australian War Memorial, 1985. (ISBN 0-642-04330-2).
  • (en) Ian McGibbon, New Zealand and the Korean War. Combat Operations. Volume II. Auckland, Nouvelle-Zélande : Oxford University Press, 1996. (ISBN 0-19-558343-4).
  • (en) Jeffrey Grey, The Commonwealth Armies and the Korean War. Manchester, Royuame-Uni : Manchester University Press, 1988. (ISBN 0-7190-2770-5).