Bataille de Jipyeong-ri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Jipyeong
Description de cette image, également commentée ci-après

La Bataille de Jipyeong, la nuit du 13 février 1951.

Informations générales
Date 13 février 1951 - 16 février 1951
Lieu Corée du Sud
Casus belli Le siège par l'armée chinoise (armée populaire de libération)
Issue nette victoire des Nations unies[1]
Belligérants
Drapeau de la République populaire de Chine République populaire de Chine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Commandants
Drapeau de la République populaire de Chine Peng Dehuai Drapeau des États-Unis Paul L. Freeman, Jr.
Drapeau de la France Raoul Magrin-Vernerey
Forces en présence
Drapeau de la République populaire de Chine39e division de l'armée populaire de libération Drapeau des États-Unis 2e division d'infanterie
Drapeau de la France Bataillon français de l'ONU
Pertes
2000 morts
3000 blessés
79 disparus[2]
51 morts
250 blessés
42 disparus

Guerre de Corée

Batailles

Offensive nord-coréenne :
(juin 1950 - septembre 1950)
Operation Pokpoong (en) · Chuncheon (en) · Séoul (1re) (en) · Gorangpo (en) · Kaesong-Munsan (en) · Combat au large de Pusan · Ongjin (en) · Uijeongbu (en) · Suwon Airfield (en) · Air Battle of South Korea (en) · Andong (en) · Chumunjin · Osan · Pyeongtaek · Cheonan · Chochiwon · Daejeon · Sangju · Yongdong · Hwanggan · Hadong (en) · Notch · Périmètre de Busan
Contre-offensive de l'ONU :
(septembre 1950 - octobre 1950)
Haeju (en) · Incheon · Séoul (2e) (en) · Colline 282 (en) · Action of 12 October 1950 (en) · Sariwon (en) · Yongju (en) · Kujin (en) · Chongju (en)
Intervention chinoise :
(octobre 1950 - avril 1951)
Onjong · Unsan · Pakchon (en) · Chongchon (Wawon) · Réservoir de Chosin (Task Force Faith (en)) · Séoul (3e) (Uijeongbu (en)) · Wonju (en) · Opération Thunderbolt (en) · Twin-Tunnels · Hoengsong (en) · Jipyeong-ri · Wonju (3e) (en) · Chuam-ni (en) · Wonsan (en) · Opération Killer (en) · Opération Ripper (en) · Maehwa-San (en) · Opération Courageous (en) · Opération Tomahawk (en) · Opération Rugged (en) · Opération Dauntless (1951) (en) · Offensive chinoise du printemps (en) · (Imjin · Yultong (en) · Kapyong · Soyang)
Impasse :
(août 1951 - juillet 1953)
Bloody Ridge (en) · Minden (en) · Punchbowl (en) · Crèvecœur · Fleuve Han · Opération Commando · Maryang San · Haktang-ni (en) · Polecharge (en) · Suncheon · Hill Eerie (en) · Attack on the Sui-ho Dam (en) · Old Baldy (en) · Opération Blaze (en) · White Horse (en) · Triangle Hill · Hook (1re) (en) · Hook (2e) (en) · Chatkol (en) · Vegas (en) · Pork Chop Hill (en) · Hook (3e) · Harry (en) · Kumsong (en) · Fleuve Samichon · Armistice de Panmunjeom
Post armistice :

DMZ(1966-1969) (en) · Blue House Raid (en) · 1969 EC-121 shootdown incident (en) · Incident du peuplier · Infiltration de Gangneung · Guerre du crabe · 2013 in North Korea (en)
Coordonnées 37° 28′ 30″ N 127° 38′ 13″ E / 37.475, 127.63737° 28′ 30″ Nord 127° 38′ 13″ Est / 37.475, 127.637

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

(Voir situation sur carte : Corée du Sud)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Jipyeong-ri.

La bataille de Jipyeong-ri (en coréen : 지평리 전투), aussi appelée bataille de Chipyong-ni, est une bataille de la guerre de Corée, qui s'est déroulée du 13 février 1951 au 16 février 1951, à Jipyeong-ri, district de Yangpyeong. La 2e division d'infanterie americain et le bataillon français de l'ONU ont combattu contre la 39e division de l'armée chinoise.

Les forces onusiennes remportent une nette victoire sur les Chinois. La bataille est également appelée « le Gettysburg de la guerre de Corée » en raison des combats décisifs sur le cours de la guerre qui s'y sont déroulés. Ce succès permettra ainsi aux forces de l'ONU de reprendre Séoul en mars-avril 1951[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Le monument de la bataille de Jipyeong-ri, à côté de la gare de Jipyeong.
  1. Roy Appleman, Ridgway duels for Korea, College Station, TX, Texas A and M University Press,‎ (ISBN 0890964327)
  2. Thomas M. Ryan, « Battle of Chipyong-ni Feb 1951 Staff Ride Packet », koreanwar-educator.com,‎ (consulté le 10 novembre 2009)
  3. Voir l'article détaillé Bataille de Séoul#Quatrième bataille de Séoul.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roy Appleman, Ridgway duels for Korea, College Station, TX, Texas A and M University Press,‎ , 1e éd. (ISBN 978-0-89096-432-3, LCCN 89048499)
  • (en) Hamburger, Kenneth Earl, Leadership in the Crucible: The Korean War Battles of Twin Tunnels and Chipyong-ni, College Station, Texas, Texas A&M University Press,‎ , 1e éd. (ISBN 978-1-58544-232-4, LCCN 2002013307)

Liens externes[modifier | modifier le code]