Commandement des Nations unies en Corée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les forces armées des États-Unis image illustrant la Corée
Cet article est une ébauche concernant les forces armées des États-Unis et la Corée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Commandement des Nations unies en Corée
Création 1950
Effectif 932 964 (maximum en juillet 1 953)
Guerres Guerre de Corée
Commandant

Le Commandement des Nations unies en Corée (United Nations Command, UNC)[1] est la structure de commandement unifié pour les forces militaires multinationales soutenant la Corée du Sud pendant et après la guerre de Corée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après l'invasion par les troupes nord-coréennes de la Corée du Sud le 25 juin 1950, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte la Résolution 82 appelant la Corée du Nord à cesser les hostilités et à se retirer au-delà du 38e parallèle nord[2].

Le 27 juin 1950, l’ONU adopte la Résolution 83, recommandant aux membres de l'Organisation des Nations unies de fournir une assistance à la République de Corée afin de repousser l'attaque armée et de rétablir la paix et la sécurité internationales dans la région[3].

La Résolution 84 du Conseil de sécurité, adoptée le 7 juillet 1950, recommande que les membres fournissant des forces militaires et autres moyen d'assistance en Corée du Sud mettent leurs forces et moyens à disposition d'un commandement unifié dirigé par les forces armées des États-Unis[4].

Les forces de vingt et un pays dépendent du commandement des Nations unies en Corée[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Pendant les trois années de la guerre de Corée, les forces militaires de plusieurs pays alliés dépendent de l'UNC. Le nombre total de soldat composant l'UNC atteint son maximum le 27 juillet 1953, le jour de la signature de l'accord d'armistice avec 932 964 hommes[5]:

Commandants[modifier | modifier le code]

Plusieurs généraux américains se sont succédé à la tête de l'UNC[6] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Glossary on peace operations », sur unterm.un.org,‎ (consulté le 30 août 2015).
  2. United Nations Security Council Resolution 82 PDF, URL retrieved April 9, 2006.
  3. United Nations Security Council Resolution 83 PDF, URL retrieved April 9, 2006.
  4. United Nations Security Council Resolution 84 PDF (bottom half of page), URL retrieved April 9, 2006.
  5. (en) United States Forces Korea, « United Nations Command », sur usfk.mil (consulté le 30 août 2015).
  6. (en) Paul M. Edwards, Historical Dictionary of the Korean War, Scarecrow Press, , 129 p. (ISBN 978-0-8108-7461-9, lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Grey, Jeffrey, The Commonwealth Armies and the Korean War: An Alliance Study, Manchester University Press, 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]