Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin Veuve Clicquot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clicquot, Veuve Clicquot et Ponsardin.
Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin Veuve Clicquot
Description de cette image, également commentée ci-après

Léon Cogniet, Portrait de Madame Clicquot Ponsardin (1777-1866), localisation inconnue.

Naissance
Reims
Décès (à 88 ans)
Boursault
Nationalité Française
Pays de résidence France
Ascendants
Conjoint

Barbe Nicole Ponsardin, épouse Clicquot, dite la Veuve Clicquot, née le à Reims et morte le à Boursault, est une femme d'affaires française et la première femme à diriger une maison de Champagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barbe Nicole Ponsardin est la fille du baron Nicolas Ponsardin.

Son mari, François Clicquot, meurt le , emporté par une « fièvre maligne » et lui laisse une maison de champagne crée en 1772 et produisant 100 000 bouteilles annuellement.

Surnommée « la Veuve Clicquot » ou « la grande dame de la Champagne », dotée d'une force de caractère peu commune et d'un sens des affaires remarquable, elle sut diriger son entreprise et à sa mort, le 29 juillet 1866, la Maison Veuve Clicquot Ponsardin commercialisait 750 000 bouteilles et expédiait sa production dans de nombreux pays.

Son coup de génie est d'envoyer ses intrépides représentants à travers toute l'Europe quelles que soient les difficultés. Elle envoie en particulier un vaisseau chargé de son champagne à Saint-Pétersbourg en 1814, à la chute de Napoléon Ier, devançant ainsi les maisons concurrentes. Elle fut associée au baron Ferdinand de Sachs.

Elle invente le procédé de « la table de remuage », permettant d'obtenir des « vins plus clairs, nets et limpides ».

Peu à peu, elle acquiert des vignes parmi les meilleurs crus, à Bouzy, à Verzy et à Verzenay dans la montagne de Reims, à Avize, au Mesnil-sur-Oger dans la Côte des Blancs, constituant ainsi l’exceptionnel patrimoine viticole de la Maison constitué aujourd'hui de 515hectares.

De 1842 à 1849, elle fait reconstruire pour sa fille, la comtesse de Chevigné, le château de Boursault à Boursault, où elle se retire.

Elle repose à Reims au cimetière du Nord.

Descendance[modifier | modifier le code]

  • Sa fille, Clémentine Clicquot (Reims, - Reims, ), mariée le à Louis Marie Joseph, comte de Chevigné (Chavagnes-en-Paillers, - Reims, ).
  • Sa petite-fille, Marie-Clémentine de Chevigné (Reims, - Paris, ), mariée le à Louis de Rochechouart, comte de Mortemart (Paris, - Paris, ).
  • Son arrière-petite-fille, Anne de Rochechouart de Mortemart (Paris, - Dampierre, ), mariée le à Emmanuel de Crussol, duc d'Uzès (Paris, - Paris, ).

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1972, la maison de champagne Veuve Clicquot Ponsardin a créé un prix annuel en son honneur, le prix Veuve Clicquot récompensant des femmes chef d'entreprises ou manager. Ce prix existe désormais dans 18 pays.

L'histoire de Barbe Nicole Clicquot a inspiré au groupe Beirut une chanson, « Cliquot », racontant son histoire, dans son deuxième album, The Flying Club Cup.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Elvire de Brissac, Voyage imaginaire autour de Barbe Nicole Ponsardin, veuve Clicquot, 1777-1866, Grasset, 2009.
  • Princesse Jean de Caraman Chimay, Madame Veuve Cliquot Ponsardin, Sa vie, son temps, illustrations de Drian, 1952, 51 p.
  • Jacques-Marie Vaslin, « Barbe-Nicole Ponsardin, la veuve pétillante », Le Monde, cahier « Économie et entreprises », 27 septembre 2014, p. 7.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :