Boursault (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boursault.

Boursault
Boursault (Marne)
Mairie, école primaire et salle des fêtes de Boursault.
Blason de Boursault
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Dormans-Paysages de Champagne
Intercommunalité Communauté de communes des Paysages de la Champagne
Maire
Mandat
Thérèse Lebrun-David
2014-2020
Code postal 51480
Code commune 51076
Démographie
Gentilé Boursaultier
Population
municipale
450 hab. (2016 en diminution de 2,17 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 39″ nord, 3° 50′ 44″ est
Altitude Min. 65 m
Max. 245 m
Superficie 16,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Boursault

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Boursault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boursault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boursault

Boursault est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Boursaultiers.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boursault est un petit village situé sur la route du champagne dans la vallée de la Marne (rive gauche). C'est un village essentiellement viticole entouré de vignes et produisant du champagne.

Communes limitrophes de Boursault
Reuil Venteuil Damery
Œuilly Boursault Vauciennes
Saint-Martin-d'Ablois Épernay
À gauche, Villemongeois et le château, à droite Villesaint. Vue de Venteuil.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Villesaint
  • Villemongeois
  • le Point du Jour

Fermes isolées[modifier | modifier le code]

Sur le plateau :

  • l'Épine
  • les Pâtis
  • Bellevue
  • Boursois

Dans la vallée :

  • le Chêne (Fendu ou Fondu)
  • la Cave
Villesaint, hameau de Boursault, vu de « La Lune ».

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Boursault :
  • Villemongeois :
    • Ville-Mont-Joie (1172)
  • Villesaint :
  • Ferme de Boursois :

Histoire[modifier | modifier le code]

La plaque commémorative du 23 juin 1791.

Le village relevait de la coutume de Vitry, du présidial de Château-Thierry. Elle faisait partie de l'Omois, Pagus Otmentis, en 1172 Alain de Roucy en était le seigneur, puis en 1542, François d'Anglure en était le vicomte.

Le , les envoyés de l'Assemblée constituante, Antoine Barnave, Jérôme Pétion de Villeneuve et Charles César de Fay de La Tour-Maubourg, accompagnés du colonel Mathieu Dumas, rencontrent Louis XVI et sa famille, de retour de Varennes lors de la fuite du roi.

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Élections[modifier | modifier le code]

Au second tour de l'élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy a obtenu 75,59 % des voix, tandis que Ségolène Royal en a obtenu 24,41 %[1].

Aux élections législatives de 2007, Philippe Martin (UMP) a obtenu 65,77 %, et Daniel Lemaire (PS) en a obtenu 14,41 %[2].

Au second tour des élections régionales de 2010, la liste de la majorité présidentielle de Jean-Luc Warsmann a obtenu 57,23 %, la liste de l'union de la Gauche de Jean-Paul Bachy 27,75 % et celle du Front national de Bruno Subtil 15,03 %[3].

Au second tour de l'élection présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy a obtenu 67,93 % des voix, tandis que François Hollande en a obtenu 32,07 %[4]. Au premier tour, ont obtenu, Nicolas Sarkozy, 36,13 %, Marine Le Pen, 26,45 %, François Hollande, 18,39 %, François Bayrou, 10,32 %.

Au second tour de l'élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont à égalité de voix. Au premier tour, ont obtenu, Marine Le Pen, 32,12 %, Francois Fillon, 29,09 %, Emmanuel Macron, 16,36 %, Jean-Luc Mélenchon, 8,48 %, Nicolas Dupont-Aignan, 7,27 %, Benoît Hamon, 3,64 %[5].

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de 11 membres. Ces personnes, 5 femmes et 6 hommes, ont été élues au premier tour lors des élections municipales de 2014, le [6].

Auparavant il était composé de 15 membres. Ces personnes, 6 femmes et 9 hommes, ont été élues au premier tour lors des élections municipales de 2008, le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1945 Albert Dagonet   Co-président (vignerons) du CIVC
1945 1977 Marcel Bénard    
1977 1983 Maurice Marchal    
1983 2001 Yves Bénard   Co-président (maisons de champagne) du CIVC
2001 En cours
(au 4 juillet 2014)
Thérèse Lebrun-David   Présidente de la CC2V (2008 → 2014)
Réélue pour le mandat 2014-2020[7],[8]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2016, la commune comptait 450 habitants[Note 1], en diminution de 2,17 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
470503571550600603646662641
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
578652683628706672691687620
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
610634565602549540461478466
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
474459466488462500469465460
2016 - - - - - - - -
450--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Boursault.
Armoiries à l'entrée nord du château.

Les armoiries (de gueules aux quatre fusées pommetées d'argent accolées en fasce) que l'on trouve à l'entrée du château correspondent aux armes du comte Louis de Chevigné[14], propriétaire du château au XIXe siècle.

La devise « QUOD DECET » voudrait dire « ce qui convient » ou « ce qui est décidé sera ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Boursault[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Boursault.
Le château de Boursault.

Sur l'emplacement d'un château féodal fut construit entre 1843 et 1848 un nouveau château à l'initiative de madame Barbe Nicole Ponsardin dite Veuve Clicquot par l'architecte Jean-Jacques Arveuf-Fransquin (1802-1876), entre 1843 et 1848. De style néo-Renaissance, il serait inspiré du château de Chambord. Alors que ce dernier possède 365 cheminées, le château de Boursault a 365 ouvertures (portes et fenêtres). Le château possède des tours en poivrières, des clochetons, des belvédères et de hautes cheminées.
Y vécut Madame Clicquot, le comte Louis de Chevigné, l'auteur des Contes Rémois, et son épouse Clémentine née Clicquot.
Son arrière-petite-fille, Anne de Rochechouart-Mortemart, duchesse d'Uzès (1847-1933), hérita de ce château en 1866 (décès de la Veuve Clicquot).
Ce château était le cadeau de mariage de la veuve Clicquot à sa petite-fille Marie Clémentine Leriche de Chevigné, fille de sa fille Clémentine et mère de la duchesse d'Uzès.

Il a été copié, au détail près (hormis les cheminées), par Adalbert Deganne, le fondateur d'Arcachon. Amoureux fou de Marie Clémentine dont il était contemporain et voisin, éconduit par elle ou ses parents en janvier 1839, il a acheté les plans au sieur Arveuf et s'en est fait construire, fortune faite, la réplique exacte. C'est aujourd'hui le casino d'Arcachon.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Pont de roches.
  • Pont de roches : construit dans la seconde moitié du XIXe siècle en pierres assemblées, reliant Boursault à Vauciennes, il est maintenant fermé à la circulation.
  • Mausolée : on peut voir dans le cimetière un mausolée, représentant l'un des clochers de la cathédrale Sainte-Etchmiadzin, près d'Erevan en Arménie. Ce mausolée a été commandé par Nourhan Fringhian, industriel arménien et propriétaire du château de la veuve Clicquot, à Bernard André, tailleur de pierre sculpteur en 1973.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Madame Veuve Clicquot avec au fond le château de Boursault.
À ses pieds, son arrière-petite-fille, la future duchesse d'Uzès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :