Maison de Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (décembre 2016).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Il existe au XXIe siècle 306 maisons de négoce en vin de Champagne dont 12 grands groupes qui ont représenté en 2013 55 % des expéditions (170 millions de bouteilles). Cinq groupes sont cotés : LVMH, Vranken-Pommery Monopole, Lanson-BCC, Laurent-Perrier, Pernod-Ricard.

Les bruts sans année représentent entre 80 et 85 % des ventes. La plus forte croissance est actuellement sur les champagnes rosés.

Les cuvées millésimées ne dépassent jamais plus de 5 % des ventes de champagne.

Champagne Ruinart est la première et la plus ancienne maison de Champagne créée le 1er septembre 1729 à Épernay, la maison Gosset, fondée en 1584, est quant à elle, la plus ancienne maison de la Champagne.

Grandes maisons[modifier | modifier le code]

Des études historiques plus poussées montreraient probablement[style à revoir] que le système des « maisons » de Champagne ne constitue que l'avatar récent d'une organisation plus ancienne, étroitement contrôlée par les abbayes de la région, notamment Saint-Pierre de Hautvillers, ainsi que quelques grands propriétaires de vignes. La distribution des vins de Champagne obéissait à une nécessité pour les monastères, le clergé ayant alors à financer les hôpitaux, une grande part de l'enseignement, et la charité. De plus, certaines maisons de négoce sont nées bien avant le XVIIIe siècle en Champagne ; il en existait déjà plusieurs à la Renaissance.

Le tableau qui suit ne mentionne pas plusieurs grandes et anciennes maisons de Champagne, toujours actives. En particulier, la maison Moët et Chandon, initialement Moët, fondée en 1743 à Épernay, mérite une place à part. Étroitement liée à l'histoire et au développement de la viticulture à Épernay et dans sa proche région, elle est issue des maisons Moët, dont la famille s'occupe de vignes depuis la Renaissance à Épernay, et Chandon de Briailles, noble lignage champenois fortement impliqué dans le développement des connaissances de la viticulture vers 1850-1900. On doit aussi au comte de Chandon de Briailles, un grand érudit local, de précieuses études historiques sur Épernay et ses vignobles.

La maison Hennequin, fondée en 1947 à Venteuil, devrait aussi avoir une place à part. Son nom est attesté à Aÿ depuis le XVIIe siècle, où elle a fourni un maire royal. C'est un exemple réussi de famille de vignerons entré dans le négoce des vins de Champagne.

Maison Date de fondation Lieu Cuvée de prestige Millésimée Propriétaire Vignes en propre
Henri Abelé 1757 Reims « Sourire de Reims » - Groupe Freixenet (Espagne)
Ayala[n 1] 1860 Aÿ « La Perle » oui Famille Bollinger
Beaumet 1878 Épernay « Malakoff » oui dépend de la Maison Jeanmaire
Beaumont des Crayères 1953 Mardeuil « Nostalgie » oui Cave coopérative de 240 adhérents
Besserat de Bellefon[n 2] 1843 Épernay « La Cuvée des Moines » suivant le vin de la gamme Groupe Lanson-BCC (via Maison Burtin)
Billecart-Salmon 1818 Mareuil-sur-Aÿ « Nicolas François Billecart » (brut millésimé) oui Maison indépendante
« Elisabeth Salmon » (rosé millésimé)
« Clos Saint-Hilaire »
Binet 1849 Reims « Brut Elite » - Maison indépendante
« Elite Rosé » (rosé de saignée)
« Elite Blanc de Noirs »
« Médaillon Rouge »[n 3] oui
Château de Bligny 1911 Bligny « An 2000 » oui Groupe G. H. Martel & Co
Henri Blin et Cie 1947 Vincelles « An 2000 » oui Cave coopérative de 31 adhérents
Boizel 1834 Épernay « Joyau de France » oui Groupe Lanson-BCC
Bollinger 1829 Aÿ « Vieilles Vignes Françaises » oui Famille Bollinger 160 ha
« R.D. » (Récemment Dégorgé)
« La Grande Année »[n 4]
Ferdinand Bonnet Père et Fils 1922 Oger - - Famille Descours (EPI) depuis 2011 (ex-Gpe Rémy Cointreau)
Raymond Boulard 1952 La Neuville-aux-Larris « Vieilles vignes » - Maison indépendante
Brice 1994 Bouzy « Les 4 Grands Crus : Ay, Bouzy, Cramant et Verzenay » - Maison indépendante et familiale
Canard-Duchêne 1868 Ludes « Grande Cuvée Charles VII » oui Groupe Alain Thiénot
« Léonie » -
De Castellane 1895 Épernay « Commodore » oui Groupe Laurent-Perrier
Cattier 1918 Chigny-les-Roses « Clos du Moulin » - Société indépendante 20 ha
Charles de Cazanove 1811 Reims « Stradivarius » - Groupe Rapeneau
Chanoine Frères 1730 Reims « Tsarine »[n 5] suivant le vin de la gamme Groupe Lanson-BCC
Delbeck 1832 Reims suivant les années - Faillite de la Financière Martin (Champagnes Bricout-Delbeck) en 2003
Deutz[n 6] 1838 Aÿ « Amour de Deutz » oui Groupe Louis Roederer
Drappier 1808 Urville « Grande Sendrée » oui maison familiale
Duval-Leroy[n 7] 1859 Vertus « Femme de Champagne » suivant les années[n 8] maison familiale
Fleur de Champagne
Charles Ellner 1972 Épernay « Séduction » oui Maison familiale
Nicolas Feuillatte[n 9] 1972 Chouilly « Palmes d'Or » oui Union de coopératives
Gauthier 1858 Épernay « Grande Réserve Brut » - Groupe Lanson-BCC
Paul Goerg 1950 Vertus « Lady C. » oui -
Gosset 1584 Aÿ « Celebris » oui Renaud-Cointreau
« Grand Millésime »
Heidsieck & Co Monopole 1785 Épernay « Diamant Bleu » oui Groupe Vranken-Pommery Monopole
Charles Heidsieck[n 10] 1851 Reims "Blanc des Millénaires" oui Famille Descours (EPI) depuis 2011 (ex-Gpe Rémy Cointreau)
Henriot[n 11] 1808 Reims Cuvée des Enchanteleurs oui Famille de Joseph Henriot
« Brut Souverain »
Jacquart 1964 Reims « Cuvée Alpha » oui Alliance Champagne
Jeeper 1949 Faverolles-et-Coëmy "Cuvée Grande Réserve Chardonnay"
Krug[n 12] 1843 Reims chaque millésime porte un nom différent oui[n 13] Groupe LVMH
« Clos du Mesnil » suivant les années
Charles Lafitte 1848 Épernay « Orgueil de France » suivant les années Groupe Vranken-Pommery Monopole
Lanson 1760 Reims « Noble Cuvée »[n 14] oui Groupe Lanson-BCC
Laurent-Perrier[n 15] 1812 Tours-sur-Marne « Grand Siècle »[n 16] -[n 17] Groupe Laurent-Perrier
Mercier 1858 Épernay « Vendange » oui Groupe LVMH
Mumm[n 18] 1827 Reims « Mumm de Cramant » - Groupe Pernod Ricard
Bruno Paillard 1981 Reims « Nec Plus Ultra » oui Bruno Paillard
« Brut Première cuvée »
Pannier 1899 Château-Thierry « Égérie » oui
Joseph Perrier 1825 Châlons-en-Champagne « Royale Brut » oui Groupe Alain Thiénot
« Cuvée Joséphine »
Perrier-Jouët[n 19] 1811 Épernay « Belle Époque »[n 20] oui Groupe Pernod Ricard
Philiponnat Aÿ « Clos des Goisses » - Groupe Lanson-BCC
« Cuvée 1522 »
Piper-Heidsieck 1785 Reims « Rare » - Famille Descours (EPI) depuis 2011 (ex-Gpe Rémy Cointreau)
« Rosé Sauvage »
Pommery[n 21] 1836 Reims « Louise » oui Groupe Vranken-Pommery Monopole
Louis Roederer[n 22] 1776 Reims « Cristal »[n 23] oui Famille Rouzaud 214 ha
Pol Roger 1849 Épernay « Sir Winston Churchill » oui Maison indépendante & familiale 85 ha
PRIN Père & Fils 1977 Avize « 6ème Sens » non Maison indépendante & familiale
Ruinart[n 24] 1729 Reims « Dom Ruinart »[n 25] oui Groupe LVMH
« Ruinart blanc de blancs »
De Saint-Gall[n 26] 1966 Avize Orpale suivant les années Union Champagne
Salon[n 27] 1921 Le Mesnil-sur-Oger « S » oui[n 28] Groupe Laurent-Perrier
Marie Stuart 1867 Reims « La Sommelière » - Groupe Alain Thiénot
« Brut Millésimé » oui
Taittinger 1734 Reims « Comtes de Champagne » oui Pierre Taittinger et Crédit Agricole Nord-Est 288,84 ha
« Les Folies de la Marquetterie »[n 29] -
Thiénot[n 30] 1985 Reims « Cuvée Alain Thiénot » oui Groupe Alain Thiénot
« Cuvée Stanislas »
« Cuvée Garance »
« La vigne aux gamins »
de Venoge 1837 Épernay « Grand Vin des Princes » oui Groupe Lanson-BCC
« Cordon Bleu »
Veuve Clicquot Ponsardin[n 31] 1772 Reims « La Grande Dame »[n 32]
oui Groupe LVMH
« Brut Carte Jaune »
« Vintage Rich »[n 33]
Vranken[n 34] 1979 Épernay « Demoiselle… » (suivi d'un nom différent à chaque millésime) suivant les années Groupe Vranken-Pommery Monopole
« Tête de cuvée »

Petites maisons[modifier | modifier le code]

Un moyen idéal de les découvrir est d'emprunter la Route touristique du Champagne.

  • Champagne Agrapart & Fils à Avize, maison fondée en 1894.
  • Champagne Déhu à Fossoy dans la Haute-vallée de la Marne. Maison fondée en 1787 mais produisit seulement du vin tranquille jusqu'en 1970. 12 hectares essentiellement plantés en pinot meunier. Production entièrement en agriculture raisonnée.
  • Champagne Pascal Doquet, producteur manipulant organique, Vertus
  • Champagne Delamotte. Située au Mesnil sur Oger, c'est la cinquième plus ancienne maison de Champagne. Elle appartient aujourd'hui à Laurent-Perrier.
  • Champagne Egly-Ouriet à Ambonnay, dans la Montagne de Reims. 12 hectares (dont 10 à Ambonnay et le reste à Verzenay et à Bouzy. Production seulement en extra-brut et vieillissement prolongé.
  • Champagne Fleury. Maison fondée en 1895 à Courteron, pionnier de la biodynamie en Champagne, dès 1989, et totalement dès 1992. 15 hectares, production : 220 000 bouteilles
  • Champagne Franck Pascal, vigneron manipulant en biodynamie, dans la vallée de la Marne. 7 ha en production.
  • Champagne René Geoffroy à Cumières, maison fondée au XVIIe siècle.
  • Champagne Pierre Gimonnet
  • Champagne Henri Giraud, à Aÿ, maison fondée au début du XVIIe siècle, cuvées « Fût de Chêne », élevées dans des barriques fabriquées avec le bois des chênes de la forêt d'Argonne.
  • Champagne Jacques Picard à Berru, maison familiale depuis 4 générations. Récoltant-Manipulant sur 3 cépages différents.
  • Champagne Jacquesson à Dizy. Maison fondée en 1798
  • Champagne Janisson-Baradon et fils à Épernay. Maison fondée en 1922 ; 9,5 hectares, production : 85 000 bouteilles.
  • Champagne Larmandier-Bernier à Vertus, dans la Côte des Blancs. 15 hectares à Vertus (Premier cru), Cramant, Chouilly, Oger et Avize (Grand cru).
  • Champagne A.R. Lenoble. Le brut nature, mélange de 30 % meunier, 30 % pinot noir et 40 % chardonnay (Grand cru Chouilly), est très harmonieux.
  • Champagne Mailly Grand Cru, créée en 1929 à Mailly-Champagne.
  • Champagne Mandois à Pierry. Maison indépendante créée en 1735. 35 hectares à Vertus, Pierry et Chouilly, plantés en chardonnay (75 %), pinot noir (15 %) et pinot meunier (15 %).
  • Champagne Pierre Moncuit à Le Mesnil-sur-Oger. 19 hectares (dont 15 au Mesnil), uniquement en cépage chardonnay.
  • Champagne Philippe Martin à Cumières. Fondée en 1892,propose des Cuvées parcellaires , notamment la Terre d'Antan vinification en fut de chêne.
  • Champagne Moutaux à Bligny dans la côte des Bar.
  • Champagne Moutard Diligent à Buxeuil dans la Côte des Bars.
  • Champagne Pannier, une union de producteurs installée à Château-Thierry.
  • Champagne Philipponnat, maison fondée en 1910 à Mareuil-sur-Aÿ, elle appartient au groupe Boizel Chanoine Champagne depuis novembre 1997. Gamme de prestige Clos des Goisses (17 000 bouteilles)
  • Champagne R. Pouillon & Fils à Mareuil-sur-Aÿ, Premier Cru.
  • Champagne PRIN Père & Fils, à Avize.
  • Champagne JH Quenardel, à Ludes. Maison fondée en 1906.
  • Champagne Jacques Selosse à Avize. 7,5 hectares répartis en 47 parcelles en chardonnay dans la Côte des Blancs à Avize, Cramant, Oger et Le Mesnil-sur-Oger et d'autres parcelles en pinot noir dans la Montagne de Reims à Aÿ, Ambonnay et Mareuil-sur-Ay.
  • Champagne De Sousa à Avize, dans la Côte des Blancs.
  • Champagne Tarlant à Œuilly, dans la vallée de la Marne.
  • Champagne Devaux
  • Champagne Daniel Etienne à Cumières, dans le Parc de la Montagne de Reims et au début de la vallée de la Marne.
  • Champagne Gremillet à Balnot-sur-Laignes. 39 hectares dans la Côte des Bars plantés en Pinot Noir (75 %) et Chardonnay.
  • Champagne Ghislain Payer et Fille à Fleury la rivière (51480), producteur indépendant, 4 hectares.
  • Champagne Padovani Pascal à Vaudemange (51380), récoltant manipulant

Fortunes[modifier | modifier le code]

Selon le magazine Challenges, sur les plus importantes fortunes françaises, les plus gros propriétaires de maisons de champagne se sont à nouveau considérablement enrichis en 2010.

  • Famille Descours, propriétaire de Charles Heidsieck et Piper-Heidsieck, 800 millions d'euros, 56e fortune.
  • Famille Rouzaud, propriétaire de Louis Roederer, 650 millions d'euros, 73e fortune.
  • Famille de Nonancourt, propriétaire de Laurent-Perrier, 302 millions d'euros, 152e fortune.
  • Famille Vranken, propriétaire de Vranken, Pommery, Charles Lafitte, Heidsieck & Co., 233 millions d'euros, 185e fortune.
  • Famille Bollinger, propriétaire de Bollinger, 163 hectares, 200 millions d'euros, 211e fortune.
  • Alain Thiénot, propriétaire de Canard-Duchène, Joseph Perrier, Thiénot, 200 millions d'euros, 200e fortune.
  • Bruno Paillard, propriétaire de Lanson, Chanoine, Boizel, De Venoge, 188 millions d'euros, 229e fortune.
  • Pierre Taittinger, propriétaire de Taittinger, 110 millions d'euros, 333e fortune.
  • Philippe Baijot, propriétaire de Boizel Chanoine Champagnes, 69 millions.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ayala : La seule maison qui propose depuis novembre 2006 un extra brut en rosé. Propriété de Bollinger.
  2. Besserat de Bellefon : Maison d'Épernay dont les Champagnes sont élaborés pour accompagner tout un repas et donc très implantée dans la restauration française[réf. souhaitée].
  3. « Médaillon Rouge » de la Maison Binet, créée en 1865 par Louis Binet, le fondateur lui-même ; la cuvée emblématique de la Maison Binet est un mono Grand Cru millésimé élaboré par vinification parcellaire sélective.[réf. souhaitée]
  4. « Grande année » de Bollinger : Le champagne préféré de James Bond
  5. « Tsarine » de Chanoine Frères. Une bouteille caractérisée par son relief hélicoïdal.
  6. Deutz est une maison qui s'est très modernisée depuis le début des années 1990 : extension des caves, rénovation des équipements et adaptation aux technologies œnologiques les plus récentes.
  7. Son magnum est sérigraphié par le peintre américain Leroy Neiman.
  8. « Duval-Leroy » : La seule maison qui a millésimé un extra brut (celui de 1997, 80 % chardonnay et 20 % pinot noir, dosage à 6 grammes).
  9. Nicolas Feuillatte : Plus grande union de producteurs de Champagne, regroupe près de 5 000 viticulteurs, à travers 82 coopératives, répartis sur 2 000 ha. Production de 9 200 000 bouteilles en 2005, dont 7 850 000 pour la marque Nicolas Feuillatte.
  10. Charles Heidsieck fut l'un des premiers à prospecter le marché américain avec le personnage célèbre de « Champagne Charlie ».
  11. Henriot : maison créée par Apolline Henriot.
  12. Krug : Probablement la plus prestigieuse des Maisons de Champagne. Production de 500 000 bouteilles par an. Cuvées de prestige uniquement.
  13. Pour le millésime 1995, Krugg fait faire une luxueuse malle du designer Fred Pinel éditée à vingt exemplaires.
  14. « Noble Cuvée » de Lanson est un champagne à la gloire du Chardonnay, fin et élégant, parmi les meilleurs « blanc de blancs »[réf. souhaitée]. Une cuvée dont la première version remonte à 1979, mais peu de millésime. Un assemblage de 5 grands crus (chardonnay 70 % et pinot noir 30 %).
  15. Laurent-Perrier est la première maison à avoir mis sur le marché en 1981 un champagne extra-brut.
  16. « Grand siècle » de Laurent-Perrier : Cuvée de prestige de la maison Laurent-Perrier, assemblée par le chef de cave Alain Terrier, un des musts pour les œnophiles. Il s'agit d'une des rares cuvées de prestige non millésimées de la région.
  17. Laurent-Perrier : L'Ultra brut est un assemblage de 55 % Chardonnay et 45 % pinot, vieilli au moins quatre ans.
  18. Champagne G.H. Mumm : Dans les jardins se trouve une chapelle décorée par Tsugouharu Foujita en 1965 avec l'aide de René Lalou alors directeur de la maison.
  19. Perrier-Jouët : Maison qui imposa dès 1870, un goût plus moderne, à l'inverse du goût russe chargé en sucre, et le souci d'une meilleure régularité.
  20. avec comme emblême les anémones d'Émile Gallé aux délicats pétales
  21. Pommery : Maison fondée par Louise Pommery. Elle appartient désormais à la maison Vranken.
  22. Louis Rœderer : Cette maison, créée en 1776 par les Dubois, appartient à la famille Rouzaud
  23. « Cristal » de Rœderer : la bouteille, avec un fond plat, avait été créée pour le Tsar Alexandre II de Russie en personne.
  24. Ruinart : Le premier négoce de vins champenois, la plus ancienne maison, et aussi la marque du premier vin champenois, inventé en 1729 par un drapier, Nicolas Irénée Ruinart.
  25. Dom Ruinart : Le champagne « blanc de blancs » de référence.
  26. De Saint-Gall : Cette entité regroupe 12 centres de production et 1 860 vignerons installés sur de beaux terroirs. Il produit 10 millions de bouteilles.
  27. Salon : Maison créée en 1911 par Aimé Salon. Originellement, son champagne était exclusivement réservé à ses amis.
  28. Salon ne met sur le marché que des grands millésimes.
  29. « Les Folies de la Marquetterie » : issue uniquement des raisins de la propriété Taittinger, ce champagne exhalte des arômes de pêche et de compote d'abricot.
  30. Thiénot est l'une des maisons qui élève ses vins le plus longtemps (autour de quatre années). Elle est dirigée par Alain Thiénot.
  31. Veuve Clicquot : huit millions de bouteilles, une marque modèle, très engagée dans la viticulture raisonnée.
  32. « La Grande Dame » de Veuve Clicquot : seulement millésimé les années exceptionnelles et huit ans d'élevage en quantité très limitée (règle définie en 1972). Un assemblage de huit grands crus (environ 2/3 en pinot noir et le reste en chardonnay) provenant d'un vignoble acquis par Mme Clicquot en personne. Parmi les années exceptionnelles, 1962, 1966, 1988, 1995, 1998, 2004, 2008. En 1985, la bouteille traditionnelle a été remplacée par un flacon spécifique avec un verre fumé plus épais, une silhouette plus arrondie frappée de l'ancre marine, symbole de la maison, et d'un poids de 1,2 kg.
  33. « Vintage Rich » de Veuve Clicquot : Champagne Millésimé Sec (24 g. de sucre)
  34. Vranken : le bâtiment de Reims, chef-d'œuvre de l'école de Nancy va devenir un centre de collections er d'exposition, rebaptisé « Villa Demoiselle ».

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]