Banjo-Pilot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Banjo-Pilot
Image illustrative de l'article Banjo-Pilot

Éditeur THQ
Développeur Rare

Date de sortie
  • États-Unis 11 janvier 2005
  • Europe 1er février 2005
Genre Course
Mode de jeu 1 joueur / jusqu'à 4 en réseau
Plate-forme Game Boy Advance
Langue Anglais
Contrôle Croix directionnelle, 4 boutons

Évaluation ELSPA : 3-10
SELL : Pour tous publics

Banjo-Pilot (à l'origine Diddy Kong Pilot) est un jeu vidéo sur Game Boy Advance avec les personnages de la série Banjo-Kazooie. Semblable à Diddy Kong Racing, les courses sont basées sur les mondes issues des opus de la Nintendo 64 Banjo-Kazooie et Banjo-Tooie. Le jeu a été développé par Rare et publié par THQ en 2005. Le jeu n'est jamais sorti au Japon.

Personnages[modifier | modifier le code]

Liste des personnages disponibles :

  • Banjo, l'ours ;
  • Kazooie, l'oiseau rouge au bec jaune ;
  • Mumbo Jumbo, le shaman masqué ;
  • Un Jinjo pourpre ;
  • Humba Wumba, la shaman amérindienne (à débloquer) ;
  • Gruntilda Clindoignon, la sorcière (à débloquer) ;
  • Klungo, le serviteur loyal de Gruntilda (à débloquer) ;
  • Bottles, la taupe (à débloquer) ;
  • Joyeux Roger, une grenouille propriétaire du bar « Jolly's » dans le Lagon de Joyeux Roger (à débloquer).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le scénario un peu maigre est un prétexte à la course. Cheato le livre magique a perdu toutes ses pages, Banjo et ses amis doivent les retrouver en complétant des courses.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Grand Prix[modifier | modifier le code]

Dans ce mode, le joueur fait la course contre les autres personnages. Il y a quatre coupes qui contiennent quatre circuits chacune, avec un combat contre un boss à la fin. Le joueur reçoit un trophée selon son rang. Les grands prix sont le Bottles GP, Grunty GP, Endurance GP et le Jinjo GP.

Course Rapide[modifier | modifier le code]

Ce mode permet au joueur de faire une course avec le personnage de son choix.

Contre la montre[modifier | modifier le code]

Le joueur doit battre les temps des fantômes des développeurs.

Trophées[modifier | modifier le code]

Ici, le joueur peut admirer les trophées qu'il a gagné durant le jeu. Il y a également un album photo disponible quand tous les challenges ont été complétés.

Challenge des pièces de puzzle[modifier | modifier le code]

Il faut collecter six pièces de puzzle sur chaque circuit et terminer à la première place.

Cheato[modifier | modifier le code]

C'est ici que les pages de Cheato sont utilisées pour acheter les éléments à débloquer.

Circuits[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

  • Le jeu a reçu des avis mitigés. IGN a donné 8, le considérant comme le deuxième meilleur jeu de course de la GBA[1]. et a reçu 3 sur 5 étoiles par GameSpy qui précise que le jeu n'est pas à la hauteur des attentes[2].
  • En général, certains ont apprécié le jeu pour son mode multi-joueurs addictif, d'autres l'ont critiqué pour ses graphismes pauvres et sa trop grande simplicité.

Développement[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le développement a connu plusieurs rebondissements, d'ordre juridique essentiellement. En 2001, le jeu alors nommé Diddy Kong Pilot devait se focaliser dans l'univers de Donkey Kong Country avec les personnages respectifs, comme Donkey Kong, Tiny et surtout Diddy Kong. Le gameplay devait reprendre dans sa grande majorité le principe du jeu Diddy Kong Racing sur Nintendo 64. En septembre 2002, le studio Rare fut racheté par Microsoft. Le contrat stipulait l'annulation de tous les jeux de la firme utilisant les personnages de Nintendo sauf Starfox Adventures que l'équipe devait achever. Étonnamment Diddy Kong Pilot était uniquement suspendu mais pas arrêté, mais le studio ne pouvait pas le continuer, vu qu'il utilisait presque tous les personnages de la firme japonaise. Seul Diddy Kong constituait un souci juridique ; il appartenait encore à Rare, et chacun des deux parties devait alors payer des royalties à l'un et à l'autre pour poursuivre leurs projets[3].

En 2004, Nintendo a dû acheter le personnage, et Rare en contrepartie a pu poursuivre le jeu mais en l'état, l'univers a dû être abandonné, laissant place à celui de Banjo-Kazooie sous accord commun avec Microsoft et THQ. Le jeu sortit finalement après plusieurs reports l'année suivante sous le nom définitif Banjo-Pilot. Ce fut le dernier jeu sur l'univers de Banjo-Kazooie réalisé pour Nintendo, vu que la licence devient une exploitation commerciale à destination des consoles de Microsoft.

Références[modifier | modifier le code]