Automotrice AM80

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Série 03 / AM 80 (SNCB)
Description de cette image, également commentée ci-après
AM80 rénovée en gare de Bruxelles-Midi.
Identification
Exploitant(s) SNCB
Désignation 301-440
Surnom Break
Composition M + R + Rc
Constructeur(s) BN/ACEC
Nombre 140
Mise en service 1980-1983
Caractéristiques techniques
Écartement standard
Captage pantographe
Tension ligne de contact 3000 V
 Convertisseurs thyristors
Moteurs de traction 4 moteurs AE 231S
Puissance continue 1400 kW
Masse totale 152,0 t
Longueur totale 74,810 m
Places assises 254 pl.
Vitesse maximale 160 km/h

SNCB AM338, en livrée d'origine en 1987 à Denderleeuw
AM80 en livrée Memling à Bruxelles-Midi

Les automotrices de la série 03 (ou AM 80), plus souvent appelées Break, sont des automotrices triples de la SNCB.

Aspect technique[modifier | modifier le code]

Elles sont équipées de moteurs à courant continu alimentés par des hacheurs à thyristors ; elles sont munies d'attelages automatiques GF.

Elles peuvent circuler à une vitesse maximale de 160 km/h, sont mono-tension (3000 V) et ont une bonne capacité d’accélération et de décélération grâce à leur puissance supérieure à celle des séries précédentes. Notez qu'à l'époque où ces engins ne comptaient que deux caisses, cette capacité était encore plus élevée.

Avant l'ajout de la voiture intermédiaire, les AM 80 étaient composées d'une voiture ABDx et d'une voiture Bx[1]. Entre 1991 et 1993, toutes les automotrices furent transformées par l'Atelier Central de la SNCB à Malines : une voiture B fut ajoutée entre les deux éléments existants, portant, de 171, le nombre de places assises à 254, et augmentant la masse de l'automotrice de 50 tonnes et en réduisant donc la performance. Elles furent à cette occasion repeinte dans la livrée originale, baptisée "Memling" (en référence à l'Eurocity Memling dont les voitures furent les premières à revêtir ces couleurs, et tirant lui-même son nom d'un peintre) à dominante grise, soulignée de bandes rouge et bleu marine, et grands triangles de couleur vives (rouge sur les portes, bleus aux coins des caisses et jaune sur les faces d'about).

Seul l'élément Bx possède des essieux moteurs, et est de type Bo'Bo'. Les deux autres éléments sont de types 2'2'.

En 2007, une des automotrices est rentrée en atelier afin d'expérimenter diverses adaptations à mettre en œuvre à l'occasion de la grande révision de mi-vie. En septembre 2009, elle faisait ses premiers tours de roues. Cette modernisation "confort" consiste en un rhabillage de l'aménagement intérieur. Les banquettes en configuration 2+3 places sont maintenues dans les voitures d'extrémité afin de ne pas (trop) réduire la capacité du matériel, alors qu'un espace multifonctionnel - permettant d'embarquer des vélos et également accessible aux personnes à mobilité réduites - ainsi qu'un système d'information des voyageurs complété par des écrans électroniques d'information et d'une installation de climatisation pour les postes de conduite. Le planning prévoyait initialement que la dernière automotrice soit modernisée en 2016[2].

Par ailleurs, depuis le début 2009, la SNCB expérimente un nouveau traitement anti-graffiti sur ces automotrices : un pelliculage (revêtement vinyle autocollant tel qu'il est utilisé pour revêtir le matériel de publicités intégrales) est apposé sur les tags (en couvrant une face entière d'une caisse du bas jusqu'à une hauteur variable selon l'ampleur de la dégradation) afin de les faire disparaitre.

Dessertes[modifier | modifier le code]

Les AM 80 reçurent le sobriquet "Break", notamment parce que leur conception était radicalement différente de ce que la SNCB connaissait jusqu'alors. Elles symbolisent un tournant dans la politique de matériel de la SNCB, avec la généralisation du recours aux automotrices sur l'ensemble du trafic voyageur, à l'exception des relations internationales et des lignes non électrifiées.

Initialement engagées sur les trains semi-directs notamment vers la côte et vers le Luxembourg, le plan IC-IR de 1984 leur verront assigner de nombreuses relations InterCity. Elles connaissent ainsi leur heure de gloire jusqu'à ce qu'au milieu des années 1990, la SNCB prenne livraison de la génération suivante de matériel roulant (AM96, voitures I 11 et M6).

Depuis le milieu des années 2000 et la livraison massive des voitures M6, qui ont repris à leur compte les relations les plus fréquentées, libérant en cascade les AM96, ces automotrices passent progressivement à des missions de second ordre. On les rencontre ainsi sur la relation IC M Bruxelles-Namur-Liers / Dinant, certaines relations Interrégio et même sur certains omnibus [réf. nécessaire].

Évolution[modifier | modifier le code]

Elles ont à l'origine été livrées sous la forme d'automotrices doubles (deux voitures) ; elles étaient peintes à l'époque en bordeaux avec ligne blanche sous les fenêtres, soit la livrée "IC-IR 1980" des automotrices de la SNCB.

On leur a ensuite ajouté une voiture intermédiaire (munie de son propre convertisseur) et elles reçurent simultanément la livrée Memling, caractérisée par un fond de peinture gris sur lequel sont apposés deux bandes de couleur bleue et rouge avec de grands triangles de couleur bleus aux extrémités et rouges sur les portes. Le robinet de frein a également été remplacé à cette occasion par un autre modèle.

Une automotrice a été entre 2007 et fin 2009 en prototypage d'une rénovation de confort qui s'accompagne de l'adoption d'une livrée à dominante blanche dérivée de celle des AM 96. Cette rénovation a depuis concerné une partie de la flotte mais, en septembre 2017, un certain nombre de rames roulent toujours en livrée Memling.

Particularités[modifier | modifier le code]

Les automotrices AM 80 présentent des variantes selon l'unité dans la série.

  • Les éléments d'extrémité (Bx et ABDx) des AM 80 sont équipés de bogies Wegmann et l'élément central de bogies à suspension pneumatique FIAT sauf pour les quatre premières unités (301 à 304). Pour la 301, tous les éléments sont équipés de bogies FIAT. Pour les unités 302 à 304, les éléments B et ABDx sont équipés de bogies FIAT.
  • Les automotrices numérotées 316, 325, 326, 330, 351, 353, 363, 372, 393, 408, 424, 425, 429, 432, 437, 439 et 440 sont équipées d'un pantographe Brecknell Willis.
  • Les automotrices 342, 349 et 371 sont équipées d'un pantographe semblable à celui qui équipe la série des AM 86.
  • Les automotrices 401 à 405 sont décorées à l'aide d'un autocollant "Brussels Airport Express" sur les flancs de leur élément central pour mettre en valeur le fait qu'elles furent engagées principalement sur les relations à destination l'aéroport de Bruxelles-National, depuis 1998.
  • Les tablettes à l'intérieur de l'automotrice 411 sont de couleur orange au lieu d'être jaunes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Accidents[modifier | modifier le code]

Plusieurs automotrices AM80 ont été endommagées ou détruites dans plusieurs accidents. Certaines rames ont même été constituées avec les éléments réparables de plusieurs rames accidentées

À l'étranger[modifier | modifier le code]

Automotrice ZMC-4 de l'ONCF
Article détaillé : ONCF ZMC 1 à 14.

Une série d'automotrices identique à la série 03 est actuellement en circulation au Maroc sur les lignes régionales du réseau suburbain de Casablanca Al Bidaoui. Elles circulent sous la dénomination ZM.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A signifie 1re classe, B signifie 2e classe, D signifie fourgon à bagages et x poste de conduite. ABDx désigne donc une voiture possédant des compartiments de première et de deuxième classe, un espace pour les bagages et un poste de conduite.
  2. « Fiche projet de la modernisation des AM80 sur le site du SPF Mobilité », sur SPF Mobilité et Transports,
  3. (en) « CFL withdrawn locomotives and shunters », sur http://www.railfaneurope.net (consulté le 9 octobre 2018)
  4. « Andenne Service Incendie | Bibliotheca Andana », sur www.bibliotheca-andana.be (consulté le 25 novembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]