Atacadão

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Atacadao
Image illustrative de l'article Atacadão

Création 1960
Fondateurs Alcides Parizotto
Personnages clés Farid Curi, Herberto Uli Schmeil, Paulo Lima, Roberto Mussnich, Jean Marc Pueyo
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social État de São Paulo São Paulo, Drapeau du Brésil Brésil Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction Roberto Mussnich
Actionnaires Groupe CarrefourVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Grande Distribution
Société mère Groupe Carrefour
Effectif 1400
Site web www.atacadao.com.br/

Chiffre d’affaires 2,15 Milliard MAD (2012)

Atacadão est une enseigne de grande distribution Brésilienne rachetée en 2007 par le groupe Carrefour. L'ensemble des hypermarchés sont transformés progressivement en Carrefour, et le groupe devient leader sur le marché brésilien[1].

En 2010, la chaine ouvre son premier magasin en dehors du Brésil dans la ville de Bogotá en Colombie[2], et en Argentine, dans la région de Buenos Aires[3].

En 2012, la chaîne de Metro Cash & Carry (appartenant au groupe Metro AG) au Maroc et qui a été rachetée par Label'Vie passera sous l'enseigne Atacadão Maroc[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carrefour rachète le brésilien Atacadao pour 825 millions d'euros », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Carrefour : ouverture du premier magasin Atacadao à Bogota », Actu Finance,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Carrefour to Open First Atacadão in Argentina », Kantar Retail,‎ (lire en ligne)
  4. « Au Maroc, Carrefour Maxi devient Atacadao », LSA,‎ (lire en ligne)
  5. « Atacadão : cinq nouveaux magasins en 2013 », La Vie éco,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]