Netto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Netto
Image illustrative de l'article Netto

Création 2001
Dates clés 1991 : Création de CDM (Comptoir des Marchandises)
2001 : CDM est rebaptisée Netto[1]
Fondateurs Les Mousquetaires
Slogan Le discounter qui fait la différence
Siège social Drapeau de la France Bondoufle Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Pierre de Saint-Vincent (Directeur de l'enseigne depuis janvier 2014)[2]
Actionnaires Les MousquetairesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Hard-discount
Société mère Les Mousquetaires
Sociétés sœurs Intermarché, Bricomarché, Roady, Bricocash et Poivre Rouge
Site web Site officiel

Chiffre d’affaires 1.1 milliards d'euros (2013)[3]

Netto est une enseigne française de hard-discount alimentaire du groupement d’indépendants Les Mousquetaires. Elle est implantée en France.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1991, Les Mousquetaires créent leur propre enseigne de hard-discount sous le sigle CDM (pour « Comptoir des marchandises »), afin de contrer l'arrivée des hard-discounters allemands en France[1].

Le , CDM devient Netto avec le premier magasin à Crépy-en-Valois[4], en utilisant quasiment le même logo que Netto Marken-Discount (de)[1], chaîne de soft-discount allemande ayant appartenu aux Mousquetaires de 1997 à 2005[5]. L'enseigne compte alors 230 unités.

Le 25 septembre 2006, Netto ouvre son 400e point de vente à Anglet (Pyrénées-Atlantiques)[6].

Début 2008, Netto, qui possédait ses propres structures au sein des Mousquetaires, rejoint les rangs d'ITM Alimentaire[7].

Le concept Netto[modifier | modifier le code]

Le concept Netto se décline en deux formats. L’un de 299 m² proposant environ 1 350 produits, l’autre de 650 m² avec environ 1 850 produits. Les deux formats proposent une large sélection de produits frais[8].

Netto s’inspire du concept des soft discounters français Ed et Leader Price en termes de choix, à la différence des chaînes de hard-discount allemandes comme Lidl, Aldi ou Norma, qui proposent un choix plus restreint et axé essentiellement sur le sec.

En 2008, Netto ne vend que des marques distributeurs, mais l'entrée de marques nationales n'est pas exclue à court terme, à l'instar des hard-discounters allemands et Ed[9],[10].

Un nouveau concept de l'enseigne est à l'essai à Mâcon. De 2009 à 2011, et après validation du nouveau concept fin 2008, cette dernière devrait évoluer du hard-discount vers le soft-discount après reconversion de son parc en trois ans. Sur 700 m², le nouveau concept prévoirait de passer de 2 000 à 3 000 produits, avec de nouveaux rayons frais (boulangerie-pâtisserie libre-service, fromages et charcuteries frais emballés, produits de la mer libre-service). Ce nouveau concept proposerait des produits de marques nationales représentant de 8 à 12 % environ de l'assortiment, marques très implantées notamment en droguerie, en parfumerie, en hygiène corporelle et en produits pour bébé. En dernier lieu, la politique commerciale serait entre autres basée sur le principe du gros conditionnement et du lot virtuel permanent (d'où un nouveau slogan, « + = − : Plus j'achète, moins c'est cher ») : environ 70 % des produits achetés au moins en deux exemplaires se verraient appliquer une réduction[11]. Vingt à trente points de vente devraient adopter ce nouveau concept dès le premier semestre 2009[12].

Cette chaîne de hard-discount est composée uniquement de commerçants indépendants bénéficiant de l’appui logistique d’ITM Entreprises, ce qui en fait son originalité sur le marché du discount alimentaire français.

Netto s'engagent pour offrir au consommateur, des produits de qualités, à prix bas.

Parts de marché[modifier | modifier le code]

En 2009, Netto est le cinquième hard-discounter en termes de parts de marché en représentant 0,8 % du marché de l’alimentaire en France[13].

Fin 2009, Netto comptait 383 magasins en France[14] et avait réalisé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros[14]. À terme, l'enseigne devrait compter 600 points de vente[14].

À ce jour [Quand ?] , Netto compte plus de 4 300 références de produits, dont 85% à la marque Netto.

Slogans[modifier | modifier le code]

  • De 2001 à 2003 : Le hard-discount des Mousquetaires[15]
  • De 2003 à [Quand ?] : "Nettement plus frais, nettement moins cher"[16]
  • De [Quand ?] à [Quand ?] : "Hard discount : en français, ça se dit Netto" [17]
  • De 2011 à 2014 : "+ = − : Plus j'achète, moins c'est cher. La formule qui vous change la vie."
  • Depuis 2014 : "Le discounter qui fait la différence."

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ancien logo de Netto

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Netto va remplacer CDM début juin, Les Échos, 04/05/2001 [lire en ligne]
  2. Intermarché officialise la nomination de Pierre de Saint-Vincent à la tête de Netto. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 5 novembre 2014.
  3. Les Mousquetaires frôlent les 40 milliards d’euros en 2013, toutes les performances par branches. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 28 août 2014.
  4. Le hard-discount des Mousquetaires. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 1 novembre 2014.
  5. Intermarché quitte l'Allemagne mais renforce son alliance européenne, Les Échos, n° 19403, 29 avril 2005, p.24 [lire en ligne]
  6. Netto passe le cap des 400 points de vente en France, LSA, 26 septembre 2006 [lire en ligne]
  7. Netto rejoint ITM Alimentaire, LSA, n°2028, 24 janvier 2008 [lire en ligne]
  8. Netto France
  9. Dépêche AFP, LME: un texte "favorable" pour le groupe Intermarché (président), Le Figaro, 26/05/2008
  10. Le groupe Intermarché ouvrira 550 magasins, Le Figaro, 26/05/2008 [lire en ligne]
  11. Netto fait sa révolution, Linéaires, 8 juillet 2008 [lire en ligne], Intermarché lance des magasins à prix dégressifs, Le Figaro, 5 septembre 2008 [lire en ligne]
  12. « La loi de modernisation de l'économie va nous permettre de doubler notre parc de magasins d’ici 5 à 8 ans », Franchise-Magazine.com, 20 août 2008 [lire en ligne]
  13. Parts de marché : Leclerc rafle la mise, Linéaires, 4 mai 2009, [lire en ligne]
  14. a, b et c Intermarché repart à la guerre sur les prix" , Le Figaro, 07/07/2010,[lire en ligne]
  15. Le hard-discounter Netto change de signature. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 1 novembre 2014.
  16. Un nouveau slogan pour Netto. Consulté le 13 juillet 2014.
  17. http://web.archive.org/web/20090228160137/http://www.netto.fr/ Page d'accueil de Netto en février 2009]. Consulté le 13 juillet 2014