Arsène Sari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arsène Sari
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 99 ans)
AubagneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Arsène Sari est un peintre français né le à Marseille[1], fils de Moïse Sari et de Marie Magdeleine Calvi. Il décédera presque centenaire le à Aubagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils de Léon Sari, un homme de théatre, lié à la famille Bonaparte Après la guerre de 1914 qui lui vaut quatre blessures,mais aussi la Légion d'honneur et la médaille militaire, Arsène Sari s'installe dans le quartier Montparnasse à Paris. Il va y vivre plus de trente ans et tout en travaillant au métro de Paris, il continuera à peindre et rencontrera la plupart des grands artistes du début du XXe siècle. Il se liera avec Antoine Bourdelle et sera conseillé par Pierre-Auguste Renoir. Il retourne toutefois très souvent et même quelquefois longuement dans le midi. Il sera d'ailleurs très présent dans les années d’après-guerre à Marseille, résidant avec son épouse à Roquevaire entre 1964 et 1978, dans une ancienne usine de la ville. C'est la où il devient le doyen "des peintres du Péano", une nouvelle génération bohème qui s'est installée aux Arcenaulx et qui comprend entre autres Pierre Ambrogiani, Antoine Ferrari, Hubert Aicardi, Antoine Gianelli, Jo Berto, René Seyssaud, Auguste Chabaud, Antoine Serra, François Diana ... Arsène Sari demeura ensuite prés de Sens dans l'Yonne, puis pendant plus de dix ans à Rigny-le-Ferron dans l'Aube où il avait un atelier. Marié à Arlette Galibert, il eut trois enfants, Evelyne, Philippe et Véronique.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sa peinture se situe entre l'impressionnisme et le fauvisme. Il aime passer de la chaude lumière méridionale à celle bleutée de l'Ile de France, de la Bourgogne ou de la Champagne. Le musée de Chateauneuf-le-Rouge conserve une partie de ses œuvres et offre au public une reconstitution de son atelier[2]. Il exposa au Salon d'Hiver de 1937 à 1947.

Un reportage datant de juin 1977 sur son œuvre est présent sur le site de l'INA[3]

Mémoire[modifier | modifier le code]

Le musée Arteum (Artistes Représentatifs des Tendances et Unités Méridionales) de Châteauneuf-le-Rouge présente une reconstitution de l'atelier d'Arsène Sari[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En fait, il était né en mer entre la Corse et Marseille.
  2. http://www.chateauneuf-le-rouge.fr/musee_art_contemporain_arteum_chateauneuf.php
  3. Institut National de l’Audiovisuel – Ina.fr, « Impressions du soleil couchant : portrait d'Arsène SARI », sur Ina.fr, (consulté le 25 avril 2017)
  4. Musée ARTEUM sur le site de l'office de tourisme d'Aix en Provence

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Académie de Marseille, Dictionnaire des marseillais, Edisud, Marseille, 2003 (ISBN 2-7449-0254-3).