Armel Beaufils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Armel-Beaufils)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armel Beaufils
Naissance
Décès
(à 69 ans)
Saint-Briac (Ille-et-Vilaine)
Nom de naissance
Émile-Jean Armel-Beaufils
Nationalité
Activité

Émile-Jean Armel-Beaufils, dit Armel Beaufils[1], né le [2] à Rennes (Ille-et-Vilaine) et mort le [2] à Saint-Briac (Ille-et-Vilaine), est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École régionale des beaux-arts de Rennes de 1903 à 1906, puis admis à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Luc-Olivier Merson (1846-1920) et d'Antonin Mercié (1845-1916), Armel Beaufils fréquente ensuite l'atelier de Jules Jacques Labatut (1851-1935). Il expose rapidement au Salon des artistes français, sans discontinuer jusqu'en 1951. Il y obtint notamment une médaille de bronze en 1914, une médaille d'argent en 1921, et une médaille d'or en 1924.

Artiste prolifique, il réalise neuf monuments aux morts entre 1917 et 1921, et des statues commémoratives en Bretagne, dont le Monument à Anatole Le Braz dans le parc des Promenades de Saint-Brieuc[3].

La représentation de la femme est au cœur de son œuvre. Il aime travailler dans divers matériaux des sujets inspirés de la Bretagne traditionnelle et des sujets puisés dans la vie balnéaire[3]. La Manufacture Henriot édite sa Pennhérès de Plougastel (L'héritière de Plougastel), grand sujet polychrome parmi les tout premiers tirages. Cette jeune fille à l'aplomb plein d'autorité porte avec beaucoup de grâce la marque de son statut social.

Le couple d'Armel Beaufils organise des goûters d'enfants à l'occasion desquels il réalise des croquis lui servant à réaliser des sculptures d'enfants[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Quimper, musée départemental breton :
    • La Dernière épingle, 1931, pierre calcaire ;
    • Jeunes filles de Plougastel-Daoulas, bronze ;
    • Fillette de Plougastel-Daoulas, 1927, bronze ;
    • Jeune Ouessantine, ébène ;
    • La Penherres, fille de Plougastel-Daoulas, faïence ;
    • Jour de pardon, femme de Ploaré.
  • Rennes, musée des beaux-arts :
    • La Fée des grèves, 1942 ;
    • Buste de jeune fille, Mademoiselle Lecourbe ;
    • Après le pardon ;
    • Le Procès de Jeanne d’Arc ;
    • Les Rameaux.

Hommages[modifier | modifier le code]

Plusieurs villes de Bretagne ont donné son nom à une rue, notamment à Dinard, Douarnenez, Fougères, Rennes, Saint-Briac, Saint-Brieuc, Saint-Cast et Saint-Malo[3].

Zannic Anne Beaufils a sculpté un Monument à Armel Beaufils, visible à Saint-Briac-sur-Mer dans le square de la Houle[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographié Armel-Beaufils.
  2. a et b Notice d'autorité BnF.
  3. a b et c Les noms qui ont fait l'histoire de Bretagne..
  4. Marie-France Faudi, Elisabeth Hannay… Dinard, forever !, éd. de l'Association des Amis du Musée du Pays de Dinard, 2002, 21 p.
  5. Monument aux morts de la guerre 1939-1945 Notice no IA22000395, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne..
  6. Notice no IA22000323.
  7. Tombeau de Paul Grandhomme, cimetière (Saint-Briac-sur-Mer)Notice no IA35007121, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne..
  8. Monument aux Américains, route de la Corniche (Saint-Briac-sur-Mer)Notice no IA35006439, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne..
  9. Monument à Armel Beaufils, square de la Houle (Saint-Briac-sur-Mer) Notice no IA35006635, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne..

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Devaux Anne-Louise et Yves, Armel et Zanic Beaufils, Saint-Briac, éditions Namasté, 1996.
  • Philippe Théallet et Bernard-Jules Verlingue, Encyclopédie des Céramiques de Quimper, Tome IV, Éditions de la Reinette, 2005.
  • Dictionnaire Bénézit.
  • Emmanuel Salmon-Legagneur (dir.) et al. (préf. Yvon Bourges, anc. ministre, prés. du conseil régional de Bretagne), Les noms qui ont fait l'histoire de Bretagne : 1 000 noms pour les rues de Bretagne, Spézet, Coop Breizh et Institut culturel de Bretagne, , 446 p. (ISBN 978-2-84346-032-6), p. 43.
    Notice de Denise Delouche.
  • Florence Rionnet, Pierres de Breizh, le sculpteur Armel Beaufils (1882-1952), Ville de Dinard, 2001, 34 p.
    Catalogue de l'exposition de Dinard au musée/villa Eugénie, du 24 février au 30 septembre 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]