Mickey Rooney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mickey Rooney
Description de cette image, également commentée ci-après
Mickey Rooney en 1940.
Nom de naissance Joseph Yule Jr.
Surnom Mickey Rooney
Naissance
Brooklyn, New York, (État de New York), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Décès (à 93 ans)
North Hollywood, Los Angeles, (Californie), Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Compositeur
Films notables Peter et Elliott le dragon
Séries notables L'Étalon noir

Mickey Rooney, né Joseph Yule Jr., le à Brooklyn, près de New York, dans l'État de New York, aux (États-Unis), et mort le à North Hollywood, près de Los Angeles, en Californie, aux (États-Unis)[1], est un acteur, réalisateur, producteur, scénariste et compositeur américain.

Il a tourné pendant 87 ans, de 1927 à 2014.

Il fut très célèbre dans les années trente comme enfant star.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Natif de Brooklyn, à New York[2], Mickey Rooney est le fils de Joe Yule, acteur de vaudevilles américain originaire de Glasgow, en Écosse, et de Nellie W. (née Carter), native de Kansas City dans le Missouri.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mickey Rooney imitant des acteurs américains pour distraire des soldats de la 44e Division d'infanterie, le en Allemagne.

Après avoir commencé sa carrière à l'âge de 17 mois en 1922, Mickey Rooney devient une superstar, à l'adolescence, lorsqu'il interprète le personnage d'Andy Hardy dans seize films s'étalant de 1937 à 1958.

Jusqu'à son décès, il aura l'une des carrières d'acteur les plus longues : plus de quatre-vingt-dix ans s'étalant sur dix décennies, des années 1920 aux années 2010, durant laquelle il gagne de multiples récompenses, dont un Oscar et un Emmy Award. Les plus jeunes générations le connaissent pour son rôle principal de Henry Dailey dans la série L'Étalon noir dans les années 1990, diffusée en France sur M6. Il fit de sa petite taille — 1,57 m (5 2) — un atout de comédie.

Avant sa mort, il est, avec Lupita Tovar, Jean Darling et Baby Peggy, l'une des dernières stars à avoir connu la fin du cinéma muet, ainsi que l'un des derniers acteurs à être apparu dans plusieurs films sortis dans les années 1930 et 1940.

La Nuit au Musée 3 aura été son dernier film.

Mort[modifier | modifier le code]

Toujours actif à l'écran à la fin de sa vie, Mickey Rooney meurt le à l'âge de 93 ans, à North Hollywood[1] (Los Angeles), de causes naturelles.

Des complications liées au diabète seraient peut-être mises en cause[3]. Son beau-fils Mark et son épouse, qui s'occupaient de lui, sont ses seuls légataires. Il leur lègue quelque 18 000 dollars net[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié huit fois et divorcé sept fois, Mickey Rooney a neuf enfants, dont huit lui survivent :

  • Betty Jane Rase, de 1944 à 1948 ; ils ont deux enfants : Mickey Rooney Jr. (né en 1945) et Tim Rooney (1947-2006).
  • Martha Vickers, de 1949 à 1952 ; ils ont un fils : Théodore Michael Rooney (né en 1950).
  • Elaine Devry (née Mahnken), de 1952 à 1958
  • Barbara-Ann Thomason (alias Carolyn Mitchell), de 1958 à 1966, qui meurt avec son amant Milos Milosevic le , secrétaire d'Alain Delon. Quatre enfants sont nés de cette union : Kelly Ann Rooney (née en 1959), Kerry Rooney (né en 1960), Michael Joseph Rooney (né en 1962) et Kimmy Sue Rooney (née en 1963).
  • Marge Lane, de 1966 à 1967, amie de sa défunte épouse Carolyn Mitchell, après qu'il est tombé dans une profonde dépression
  • Carolyn Hockett, 1969 à 1974 ; ils ont deux enfants : Jimmy Rooney (né en 1956 d'une précédente union de Carolyn Hockett et adopté par Mickey Rooney) et Jonelle Rooney (née en 1970).
  • Jan Chamberlin, chanteuse[4] ; cette union perdure de 1978 jusqu'à leur séparation avec partage à l'amiable, en 2013, écartant la perspective d'un divorce ; il quitte à jamais Westlake Village[5].


Mickey Rooney au set de Illusion Infinity (2003), avec metteur-en-scene Roger Steinmann


Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Années 1920 et 1930[modifier | modifier le code]
Années 1940[modifier | modifier le code]
Années 1950[modifier | modifier le code]
Années 1960[modifier | modifier le code]
Années 1970[modifier | modifier le code]
Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000 et 2010[modifier | modifier le code]
Mickey Rooney au Pentagone recevant une récompense de l'USO le 2 novembre 2000.

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En France, Pierre Trabaud a été la voix la plus régulière de Mickey Rooney. Pierre Baton et Jean-Claude Donda l'ont également doublé à deux reprises chacun.

En France

Et aussi :

Au Québec

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) AP, « Mickey Rooney Hollywood legend dead at 93 », sur CBC le 7 avril 2014.
  2. Thomas Sotinel, « L'acteur américain Mickey Rooney est mort », sur Le Monde du 7 avril 2014.
  3. a et b AP, « Le beau-fils de Mickey Rooney désigné comme unique héritier », dans La Presse du 9 avril 2014.
  4. (en) Carmel Dagan, « Mickey Rooney, Legendary Actor, Dies at 93 », sur variety.com le 6 avril 2014.
  5. (en) Bill Hetherman, « Mickey Rooney's home to be sold for $1.3M to West Hills firm », sur dailybreeze.com le 3 mars 2013.
  6. Doublage réalisé en 2019

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :