Andrew Cunanan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andrew Cunanan
Tueur en série
Image illustrative de l’article Andrew Cunanan
Andrew Cunanan en 1997.
Information
Nom de naissance Andrew Philip Cunanan
Naissance
National City, Californie (États-Unis)
Décès (à 27 ans)
Miami Beach, Floride (États-Unis)
Cause du décès Suicide par arme à feu
Actions criminelles Meurtres
Victimes 5
Période -
Pays États-Unis
États Minnesota, Chicago, New York, Floride

Andrew Phillip Cunanan (-) est un tueur en série américain, il a notamment assassiné le couturier Gianni Versace[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrew Philip Cunanan est né à National City en Californie. Il est le plus jeune des quatre enfants de Modesto Cunanan d'origine philippine, et de Mary Anne Schillaci, d'origine italienne[2].

Andrew Cunanan fréquente dans sa jeunesse les bars et clubs gay de San Francisco. Il y aurait rencontré sa première victime, Jeffrey Trail. Il s'y fait parfois connaître sous le nom d'Andrew DeSilva ou de Drew Cunningham[3].

Diplômé de la Bishop's School de La Jolla (Californie), il choisit, pour accompagner son portrait dans le livre de fin d'année scolaire, la citation de Louis XV : « Après moi, le déluge »[4].

Après ses études supérieures, son père, courtier en bourse, est accusé de détournement de fonds. Il fuit les États-Unis pour rejoindre Manille, emportant avec lui l'intégralité des économies de la famille[4].

Il exerce différents petits boulots, notamment en tant qu'employé dans un drugstore à Rancho Bernardo, un quartier de San Diego (Californie)[3]. Il est décrit par son employeur comme un collaborateur serviable et sociable. Une de ses connaissances, interrogée par les services de police le 8 mai 1997, le décrit comme un consommateur de crack[3] et indique qu'il est également impliqué dans un trafic de médicaments[3].

Andrew Cunanan est régulièrement décrit comme mythomane : il s'invente régulièrement des vies multiples, prétend effectuer fréquemment des voyages lointains — à Paris, à Florence, à Hawaï notamment, ment à de nombreuses connaissances sur ses moyens matériels et financiers[3].

Meurtres[modifier | modifier le code]

Les motivations d'Andrew Cunanan restent mystérieuses. Les enquêteurs du FBI supposaient qu'il visait des hommes homosexuels, poursuivant ainsi une sorte de revanche ; en effet, il semble qu'Andrew Cunanan se pensait infecté par le VIH[5]. Le Miami Herald invalide cependant cette théorie, révélant quelques jours après son suicide que Cunanan était séronégatif, selon un rapport d'autopsie[6].

Le profileur criminel et psychothérapeute américain John Kelly développe la thèse selon laquelle l'assassinat de Gianni Versace aurait été motivé par la recherche de célébrité[7].

Jeffrey Trail[modifier | modifier le code]

À la fin du mois d'avril 1997, Andrew Cunanan achète un aller simple pour Minneapolis (Minnesota). Il réside chez son ex-petit ami, David Madson, 33 ans, prétendant vouloir démarrer « une nouvelle vie » et avoir besoin d'un hébergement temporaire[8].

Le 27 avril, dans l'appartement de David Madson, il bat à mort à l'aide d'un marteau Jeffrey Trail, 28 ans, un ancien officier de la Navy qu'il avait rencontré précédemment[8],[5].

David Madson[modifier | modifier le code]

Avis de recherche du FBI concernant Andrew Cunanan, 1997.

Le lendemain du meurtre de Jeffrey Trail, David Madson est remarqué par des voisins en train de promener son chien en compagnie d'Andrew Cunanan[9]

Le 2 mai, alors qu'ils sont tous les deux en cavale, Cunanan tue David Madson d'une balle dans la tête aux abords du lac East Rush, dans le Minnesota[4].

Lee Miglin[modifier | modifier le code]

Il rejoint ensuite Chicago (Illinois) où le 4 mai, il torture et assassine Lee Miglin (en), un riche promoteur immobilier de 72 ans[5]. Les enquêteurs ne parviennent pas à affirmer avec exactitude si Cunanan et Miglin se sont rencontrés précédemment[4], bien que certains rapports du FBI indiquent qu'il est possible que Miglin ait participé à des actes BDSM avec d'autres hommes[3]. Il dérobe la Lexus de Miglin, dans laquelle un téléphone permet à la police de le localiser.

William Reese[modifier | modifier le code]

Le , il tue William Reese, 45 ans, sa quatrième victime, dans le cimetière national de Finn's Point dans le New Jersey. Il y abandonne la voiture de Miglin[10] et vole celle de Reese, un 4x4 Chevrolet rouge[3].

Le , il devient la 449e personne à rejoindre la liste des 10 fugitifs les plus recherchés du FBI[11].

Gianni Versace[modifier | modifier le code]

Andrew Cunanan aurait prétendu à certains de ses amis connaître Gianni Versace mais rien ne semble corroborer cette version[3].

Le , il tue le couturier de deux balles à l'arrière de la tête, alors que celui-ci s'apprête à entrer dans la Casa Casuarina, sa propriété de Miami Beach, après s'être rendu dans un café pour acheter un journal italien et un numéro du magazine Vogue[8].

Poursuite et suicide[modifier | modifier le code]

Quelques heures après le meurtre de Gianni Versace, les enquêteurs trouvent dans un parking le 4x4 Chevrolet rouge qu'Andrew Cunanan avait dérobé à William Reese.

Plusieurs signalements suivis de la visite d'un concierge, qui reconnaît Cunanan, mènent au déploiement, le 23 juillet 1997 à partir de 16 heures, de forces de l'ordre, lourdement armées, et d'hélicoptères autour d'une maison flottante située à Indian Creek, à 3 km de la propriété de Versace[12]. La maison appartenait à Torsten Reineck, un citoyen allemand propriétaire d'un spa gay à Los Angeles. Aucun lien entre le propriétaire de la maison et Cunanan n'a été démontré[13]. Le siège dure 5 heures[12].

À 20 h 03[14], Andrew Cunanan se suicide, sur le lit de la chambre principale vêtu d'un caleçon blanc, en se tirant, avec la même arme à feu que celle qu'il avait utiliser pour assassiner Gianni Versace, une balle dans la bouche[13],[15].


Son corps est enterré dans le mausolée du Holy Cross cemetery de San Diego (Californie)[16].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Darren Criss en 2012. Il incarne Andrew Cunanan en 2018.

Cunanan a été incarné à l'écran par Shane Perdue dans le film The Versace Murder (en) réalisé par Menahem Golan en 1998[17], par Luke Morrison dans le téléfilm House of Versace de 2013, et par Darren Criss dans la deuxième saison de la série d'anthologie American Crime Story, diffusée en 2018[18].

La série documentaire Mugshots de la chaîne American Court TV (maintenant TruTV) a consacré un épisode à Cunanan, intitulé Andrew Cunanan The Versace Killer[19].

Le groupe rock américain Modest Mouse a intitulé l'un des morceaux de leur sixième album Strangers to Ourselves, Pistol (A. Cunanan, Miami, FL. 1996).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.affaires-criminelles.com/bio_140.php
  2. (en) Allan Punzalan Isaac, American tropics : articulating Filipino America, University of Minnesota Press, , p. 17.
  3. a b c d e f g et h (en) « FBI Records: The Vault - Andrew Phillip Cunanan Part 01 of 01 », sur vault.fbi.gov (consulté le 17 août 2020)
  4. a b c et d Léa Bitton, « Andrew Cunanan, le destin macabre de l’assassin de Gianni Versace », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  5. a b et c (en) « The Real Story Behind 'The Assassination of Gianni Versace' and Serial Killer Andrew Cunanan », Time,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Cunanan not HIV positive report », The Irish Times,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Steve Helling, « The Day Gianni Versace Died: Why Did a Serial Killer Target the Fashion Icon at His Miami Mansion? », People,‎ (lire en ligne)
  8. a b et c (en) Tim Williams, « The Man Who Killed Versace », sur youtube.com, (consulté le 16 août 2020)
  9. (en) Julie Miller et Joanna Robinson, « Versace: Why David Madson Didn’t Try to Escape Andrew Cunanan », Vanity Fair,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Steven M. Chermak et Frankie Y. Bailey, Crimes of the centuries : notorious crimes, criminals, and criminal trials in American history, , 1368 p. (ISBN 978-1-61069-593-0 et 1610695933, OCLC 911518322, lire en ligne).
  11. (en) Maureen Orth, « The Killer’s Trail », Vanity Fair, (consulté le 12 décembre 2017).
  12. a et b Christian Lionet, « Cunanan emporte son secret dans la mort. Repéré dans une maison de Miami Beach, le meurtrier de Versace s'est suicidé. », Libération,‎ (lire en ligne)
  13. a et b (en) Mireya Navarro, « At End of Cunanan Manhunt, Suicide and Mystery », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Frances Robles, John Lantigua et Martin Merzer, « How the search for Versace’s killer came to a shocking end on a houseboat », Miami Herald,‎ (lire en ligne)
  15. MacLean's Magazine : Versace's killer Kills Self
  16. (en) Megan Walsh, « Where Is Andrew Cunanan Buried? His Death Came As A Shock To Many », Romper,‎ (lire en ligne)
  17. Nick Madigan, « Versace wraps case in Miami », Variety, New York, Condé Nast Publications, (consulté le 10 février 2018)
  18. Dave Nemetz, « American Crime Story: Versace Gets January Premiere Date on FX », tvline.com, (consulté le 9 novembre 2017).
  19. Épisode Andrew Cunanan: Versace's Killer de la série Mugshots. Autres crédits : Ellen Goosenberg Kent (Director), John Parsons Peditto (Producer). Visionner l'épisode en ligne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gary Indiana, Trois mois de fièvre, 2005 (Éditions Phébus)
  • (en) Wensley Clarkson, Death at Every Stop: The True Story of Alleged Gay Serial Killer Andrew Cunanan the Man Accused of Murdering Designer Versace, 1997 (St. Martin's True Crime Library)
  • (en) Gary Indiana, Three Month Fever: The Andrew Cunanan Story, 1999 (Harper Perennial)
  • (en) Maureen Orth, Vulgar Favors: Andrew Cunanan, Gianni Versace, and the Largest Failed Manhunt in U.S. History, 2000

Films et documentaires[modifier | modifier le code]

  • Démoniaques (2007) - saison 2 épisode 1
  • Fashion Victim: The Killing of Gianni Versace (2001)
  • City Confidential (1998)
  • Andrew Cunanan Biography
  • My Night with Andrew Cunanan (2013)
  • American Crime Story (2018) - saison 2

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]