Andrés de Santa Cruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andrés de Santa Cruz
Illustration.
Portrait du maréchal suprême Andrés Santa Cruz.
Fonctions
Protecteur suprême de la Confédération péruvio-bolivienne

(3 ans, 6 mois et 18 jours)
Prédécesseur Lui-même
(président de la Bolivie)
Felipe Santiago Salaverry
(président du Pérou)
Successeur José Miguel de Velasco Franco
(président de la Bolivie)
Agustín Gamarra
(président du Pérou)
Président à vie de la Bolivie

(6 ans, 8 mois et 14 jours)
Prédécesseur José Miguel de Velasco Franco
Successeur Lui-même
(protecteur suprême de la confédération péruvio-bolivienne)
Président de la République du Pérou

(4 mois et 12 jours)
Prédécesseur Simón Bolívar
Successeur Manuel Salazar y Baquíjano
Biographie
Titre complet Grand maréchal du Pérou
Maréchal de Bolivie
Maréchal de Colombie
Nom de naissance Andres de Santa Cruz y Calahumana
Date de naissance
Lieu de naissance La Paz (Vice-royauté du Pérou)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Saint-Nazaire (Empire français)
Sépulture Cimetière Notre-Dame de Versailles
Nationalité Espagnole
Péruvienne
Bolivienne
Colombienne
Française
Conjoint Francisca Cernadas
Profession Militaire

Andrés de Santa Cruz
Présidents de la République du Pérou
Présidents de la République de la Bolivie

Andrés de Santa Cruz (, La Paz (Bolivie) - , France) était un militaire et un homme d'État sud-américain, président du Pérou et de la Bolivie (1829-1839).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir occupé le Pérou, il se décerna la fonction de « Protecteur suprême » de la Confédération péruvio-bolivienne (1836-1839). À la suite de l'effondrement de la Confédération, consécutif à la bataille de Yungay le contre les troupes chiliennes, il tenta de reprendre le pouvoir à plusieurs reprises, sans succès. Exilé en France, il vécut à Versailles. Ses cendres ont été rapatriées officiellement en Bolivie en 1965.

Annexes[modifier | modifier le code]