Felipe Santiago Salaverry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Felipe Santiago Salaverry
Illustration.
Portrait du général Salaverry.
Fonctions
Président de la République du Pérou

(1 an, 9 mois et 14 jours)
Prédécesseur Pedro Pablo Bermúdez
Successeur Andrés de Santa Cruz (protecteur de la confédération péruvio-bolivienne)
Biographie
Nom de naissance Felipe Santiago Salaverry del Solar
Date de naissance
Lieu de naissance Lima (Vice-royauté du Pérou)
Date de décès (à 29 ans)
Lieu de décès Arequipa (Pérou)
Nationalité péruvienne
Conjoint Juana Pérez Palza de Infantas
Enfants Carlos Augusto Salaverry

Felipe Santiago Salaverry
Présidents de la République du Pérou

Felipe Santiago Salaverry del Solar, né le à Lima (Pérou), mort le à Arequipa (Pérou), était un militaire et homme d'État péruvien. Il fut le président de la République du Pérou, du à la suite d'un coup d'État au , date où il fut exécuté.

Légalisation de la traite négrière[modifier | modifier le code]

En 1835, lors de son éphémère présidence, il signe un décret faisant à nouveau légale la déportation d'esclaves à travers les autres pays latins d'Amérique. Si bien que, deux ans après sa mort, sera retiré de la constitution le principe du "sol émancipateur" selon lequel un esclave entrant au Pérou se voyait, de facto, affranchi[1]. Cette suppression consacre cette "tendance rétrograde" exprimée par La Reclamación de los vulnerados derechos de los hacendados de las provincias litorales del Departamento de Lima publiée en 1833 par Jose María de Pando dans laquelle une série d'arguments historiques, juridiques, économiques et religieux légitiment le système esclavagistes[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Dans la crypte funéraire El Panteón de los Próceres, située à l'intérieur de l'ancienne église du Collège royal de San Carlos (Real Colegio de San Carlos), devenue aujourd'hui le Centre culturel de l'Université de San Marcos (Centro Cultural de la Universidad de San Marcos), se trouve, parmi les héros de l'indépendance du Pérou, un buste de Felipe Santiago Salaverry del Solar[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. César Luna Victoria León, Código Civil de 1852 : Lo nacional y lo importado.
  2. Williana Rodríguez, « Esclavitud negra en el Perú », sur Congreso de la República (consulté le 8 décembre 2018)
  3. Voir la page Wikipédia en espagnol sur Salaverry.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(es) Galerie de portraits des présidents du Pérou (Peru.com)