Luc Dejoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dejoie.
Luc Dejoie
Fonctions
Sénateur de la Loire-Atlantique 1983 - 2001
Gouvernement Ve république
Groupe politique Rassemblement pour la République
Président du Conseil général de la Loire-Atlantique
Prédécesseur Charles-Henri de Cossé-Brissac
Successeur André Trillard
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Loire-Atlantique

Luc Dejoie, né le et décédé le à Nantes, est un homme politique français, membre du Rassemblement pour la République. Élu local en Loire-Atlantique, il est sénateur de 1983 à 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Notaire de profession, Luc Dejoie a été président du Conseil supérieur du notariat, de même que son fils Laurent, également notaire.

Luc Dejoie est élu maire de Vertou en 1971 ; il occupe ce poste pendant 24 ans. Lors des municipales de 1995, son fils Laurent lui succède.

En 1973, il est élu conseiller général du canton de Vertou, régulièrement réélu par la suite. En 1994, il devient président du conseil général de la Loire-Atlantique, en remplacement de Charles-Henri de Cossé-Brissac. Il préside l'assemblée départementale jusqu'en 2001. À cette date, il cède son fauteuil à André Trillard mais reste élu du canton de Vertou jusqu'à la fin de son mandat en 2004. Laurent Dejoie brigue également sa succession comme conseiller général, mais, dans un canton traditionnellement conservateur, il est battu par la socialiste Martine L'Hostis.

Lors des élections sénatoriales de 1983, il fait son entrée au Palais du Luxembourg. Réélu en 1992, il a effectué deux mandats de sénateur de la Loire-Atlantique. Il siège au sein du groupe Rassemblement pour la République et était membre de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du règlement et d'administration générale. En 2001, il renonce à se représenter.

Mandats[modifier | modifier le code]

Sénateur
Conseiller général
Conseiller municipal / Maire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Estimation 2005, source : INSEE