Amédée Thayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thayer.

Amédée William Courcy Thayer
Illustration.
Amédée Thayer, portrait par André Adolphe Eugène Disdéri, 1852
Fonctions
Sénateur du Second Empire
Gouvernement Drapeau de l'Empire français Empire français
Groupe politique Bonapartiste
Biographie
Date de naissance
Orléans (Loiret)
Date de décès
Paris (Seine)

Amédée William Courcy Thayer (né le à Orléans (Loiret) - mort le à Paris), est un homme politique français, d'origine américaine, du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amédée Thayer est le fils de l'armateur américain James William Thayer venu en France à la Révolution et qui reçut du Directoire un lot de biens nationaux en compensation d'une perte importante subit à Toulon. James W. Thayer fit construire le passage des Panoramas en 1799-1800 sur l'emplacement de l'hôtel de Montmorency dont il était propriétaire.

Amédée Thayer fut reçu avocat en 1822, et épousa Hortense, fille du général Bertrand.

Apres 1830, il fut nommé officier de la garde nationale, maire de Drancy (1836-1843), fonctions qu'il remplit jusqu'en 1848, et fut administrateur d'uno société qui avait de grands intérêts en Algérie.

Partisan du prince Louis-Napoléon et mêlé aux premieres combinaisons bonapartistes, il fit partie, après le coup d'État du 2 décembre 1851, de la Commission consultative, et entra au nouveau Sénat impérial le .

Colonel, pendant quelques mois, de, la 1re légion de la garde nationale de Saint-Denis, et conseiller d'arrondissement (conseiller général de la Seine) depuis 1847 il fut promu officier de la Légion d'honneur le .

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Fils de l'armateur américain James William Thayer ( à Gloucester (Massachusetts) - , Paris IIe) et de la Britannique Henriette [Harriet] Beck (vers 1770 - comté de Suffolk - Paris IIe) qu'il épouse à Orléans le , et frère aîné de Edouard-James Thayer, également sénateur du Second Empire, Amédée épousa, le , Hortense[1]-Eugénie ( - Palais des Tuileries, Paris1889), fille du général d'Empire Henri Gatien Bertrand. Ensemble, ils eurent :

  • 3 enfants morts en bas-âge ;
  • Napoléon, né le , décédé à Paris le  ;
  • Henri, né le , décédé aux Eaux-Bonnes le
  • François décédé à la naissance à Paris le .

Il hérite de la manufacture de coton et de l'hôtel de la Motte-Sanguin à Orléans après la mort de son père[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prénom de sa marraine, Hortense de Beauharnais.
  2. Lucien Johanet, « La Motte Sans Gain dite La Motte-Sanguin », Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais, Société archéologique et historique de l'Orléanais, t. 24, no 243,‎ , p. 424 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]