Altava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Altava
Altava
Altava est située entre Rusadir (actuelle Melilla), et Oran.
Localisation
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya de Tlemcen
Coordonnées 34° 53′ 11″ nord, 1° 01′ 29″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Altava
Altava

Altava est une ancienne cité romaine située dans l'actuelle Ouled Mimoun, en Algérie. Elle sert de capitale au royaume des Maures et des Romains. Pendant la présence française, la ville s'appelle Lamoricière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Altava est située dans l'ouest de la Maurétanie césarienne sur la route stratégique romaine de Théveste à Numerus Syrorum (actuelle Maghnia, en Algérie). Sous le règne de l'empereur romain Septime Sévère, la cité est peuplée principalement de Berbères , et dispose d'une petite garnison romaine. La garnison - selon l'historien M. Ruiu - est la Cohors II Sardorum et protège les nouvelles limes de l'Empire romain déplacées vers le sud des rivages méditerranéens a une route militaire appelée Nova Praetentura. Cette route va de Rapidum, en Numidie à Altava et Numerus Syrorum, à la frontière de la Maurétanie tingitane[1].

Altava, selon l'historien Lawless, est un vicus (petite agglomération) qui obtient un statut indépendant du castrum (fort) de la garnison et a un grand forum et un important temple païen, plus tard converti en une église chrétienne (montrant la présence croissante du christianisme chez les Berbères). L'établissement romain a une superficie de près de 13 hectares et est entouré de fermes[2].

Après l'invasion vandale en 429, Altava devient la capitale d'un état berbère indépendant, nommé officiellement le royaume des Maures et des Romains. Il est situé près de la Maurétanie césarienne et la Maurétanie tingitane, à une certaine distance du royaume vandale. Malgré un régime politique berbère, il emprunte la structure socioculturelle, militaire et religieuse de l'Empire romain[3].

Évêques titulaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référencement[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Maria Antonietta Ruiu, « La cohors II Sardorum ad Altava (Ouled-Mimoun, Algeria) », Carocci, Sassari, Université de Sassari,‎ , p. 1415-1432 (lire en ligne)
  2. (en) R.I. Lawless, Mauretania Caesartiensis: anarcheological and geographical survey, Durham, Durham University, , « The Roman Civilian Sites », p. 122-195
  3. (es) Noé Villaverde Vega, El Reino mauretoromano de Altava, siglo VI, p. 355
  4. (en) « Altava (Titular See) », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le 16 octobre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Courtot, « Altava », Encyclopédie berbère, no 4,‎ (ISSN 1015-7344, lire en ligne, consulté le 24 novembre 2018)
  • (en) Andrew H. Merrills, Vandals, Romans and Berbers: New Perspectives on Late Antique North Africa, Ashgate, (ISBN 9780754641452, lire en ligne), p. 199-224
  • (en) R.I. Lawless, Mauretania Caesartiensis: anarcheological and geographical survey, Durham, Durham University, , « The Roman Civilian Sites », p. 122-195
  • (it) Maria Antonietta Ruiu, « La cohors II Sardorum ad Altava (Ouled-Mimoun, Algeria) », Carocci, Sassari, Université de Sassari,‎ , p. 1415-1432 (lire en ligne)
  • (es) Villaverde Vega, Noé., Tingitana en la antigüedad tardía, siglos III-VII : autoctonía y romanidad en el extremo occidente mediterráneo, Madrid, Real Academia de la Historia, (ISBN 8489512949, OCLC 50144081, lire en ligne)