Saldae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saldae
Julia Augusta Saldensium Septimana Immunis
Localisation de Saldae au IIe siècle ap. J.-C., pendant le règne d'Hadrien
Localisation de Saldae au IIe siècle ap. J.-C., pendant le règne d'Hadrien
Localisation
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Coordonnées 36° 45′ 00″ nord, 5° 04′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Saldae
Saldae

Saldae est le nom antique de l'actuelle ville de Béjaïa en Algérie.

Présentation[modifier | modifier le code]

À l'aurore de l'ère chrétienne, le nom de Saldae, Béjaïa antique, apparaît chez Strabon[1] et Pline l'Ancien[2]. Elle fait partie alors du domaine de Juba II, roi de Maurétanie. L'empereur Auguste y fonde une colonie en y installant des vétérans.

Les Romains vinrent au début de notre ère. Immédiatement au sud de la plage où se trouvait le comptoir phénicien, sur un promontoire rocheux, ils développèrent une ville qui fut nommée Saldae, l'actuelle Béjaïa. Cette ville est un ancien évêché, aujourd'hui siège titulaire[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 17, 3, 12.
  2. Histoire naturelle, V, 20.
  3. Site catholic-hierarchy.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Lancel et Omar Daoud, L'Algérie antique : De Massinissa à saint Augustin, Place des Victoires, (ISBN 9782844591913)
  • Nacéra Benseddik, avec Ph. Leveau et F. Roumane, « Les inscriptions de Saldae », BAA V, 1971-74, p. 207–222.
  • Jean-Pierre Laporte, « Notes sur l'aqueduc de Saldae (= Bougie, Algérie) », in Robert Bedon dir., Les aqueducs de la Gaule romaine et des régions voisines (= Caesarodunum, 31), Limoges, Presses universitaires de Limoges, 1999, p. 747 et suiv. (en ligne).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]