Tobna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tobna ou Thubunae est une ancienne ville romaine située dans la commune de Bitam (wilaya de Batna).

Étymologie[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, la ville portait le nom de Tobuna ou Tubonis, selon une inscription retrouvée dans la région[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, la ville fut la capitale du Zab. Les berbères y étaient très présents.

Le gouverneur d'origine arabe Muhalabide Omar Abou Hafs au service du calife Abbasside y fut assiégé par le chef berbère Abou Qurra[2] et son armée composée de la coalition Kharidjite. Les troupes arabes ne durent leur salut qu'à la vénalité du chef, qui pour 40 000 dirhams, éloigna ses troupes qui formaient le plus gros contingent d'assaillants[3].

Fulful Ibn Said de la tribu Zénète devient gouverneur de la ville etfut défait par Badis, gouverneur de Fès, qui attaqua la ville[4].

La ville comporte un château, décrit par Mohamed ibn yousef.

Selon l'historien arabe al-Bakri le grand mur, le château et la grande mosquée de la ville de Tobna ont été construits par Ordre du calife Abbasside Al-Mansur Abou d'Douanic dit Abou Jaffar al-Mansur[5].

Le site archéologique[modifier | modifier le code]

Il ne reste que des ruines de ce qui fut une des plus grandes villes de la route ancienne de Kairouan à Sijilmassa[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Piesse, Itinéraire historique et descriptif de l'Algérie comprenant le Tell et le Sahara, Paris, Hachette, 1862, p. 427;
  2. Recherches sur l'origine et les migrations des principales tribus de l'Afrique septentrionale et particulièrement de l'Algérie. Par Antoine-Ernest-Hippolyte Carette. Publié par Imprimerie impériale, 1853. page 364
  3. Charles-André Julien, Histoire de l'Afrique du Nord. Des origines à 1830, Payot, , 866 p. (ISBN 978-222888789-2), « La résistance berbère », p. 365-366
  4. Grands personnages de l'histoire ancienne de l'Algérie: des origines à 1830 Par Djamel Souidi. Publié par Éditions du Tell, 2005. (ISBN 9961773292). Page 22
  5. Description de l'Afrique septentrionale / par El-Bekri ; traduite par Mac Guckin de Slanehttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56091900/f130.image
  6. Mohamed Talbi, L'Émirat aghlabide 184-296, 800-909, histoire politique, Librairie d'Amérique et d'Orient, (lire en ligne), p. 240