Alphonse IX de León

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alphonse IX de León
Alphonse IX de Léon par José María Rodríguez de Losada (es). Peinture conservée au musée du Prado.
Alphonse IX de Léon par José María Rodríguez de Losada (es). Peinture conservée au musée du Prado.
Titre
roi de León et de Galice
Biographie
Dynastie Maison d'Ivrée
Date de naissance
Lieu de naissance Zamora
Date de décès (à 59 ans)
Lieu de décès Sarria
Père Ferdinand II de Léon (1145-1188)
Mère Urraque de Portugal (1141-1188)
Conjoint Bérengère de Castille (1181-1244)
Enfants Ferdinand III de Castille (1217-1252)
Religion Catholique

Alphonse IX de León, né à Zamora le [1], mort à Sarria le , fut roi de León et de Galice (Rex Legionis et Gallecie) de 1188 à 1230.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse IX de Léon. Enluminure du XIIIe siècle.

Alphonse IX de León était fils de Ferdinand II (v. 1145-1188), roi de León et de Galice (1157-1188) (et régent de Castille durant la minorité d'Alphonse VIII de Castille), et d'Urraque de Portugal.

Il épousa en secondes noces sa proche cousine Bérengère de Castille (1181-1244), régente (1214-1217) puis reine (1217) de Castille, fille d'Alphonse VIII, mais, pour cause de non-respect des canons sur la consanguinité, dut se séparer d'elle après la naissance de plusieurs enfants.

L'un des points forts de son règne sera une réunion des Cortes de Léon en 1188 dans la Basilique de San Isidoro de León, en présence des trois états : la noblesse, le clergé et des représentants des villes. La situation économique difficile dans le royaume de Léon justifia sans doute la convocation des représentants des villes qui jouissaient d'une bonne situation économique. Cette assemblée est considérée comme l'un des premiers parlements en Europe avec des représentants de tous les secteurs, ce parlement est antérieur au Parlement d'Angleterre.

Par pression exercée par l'Eglise et le fait que le pape Célestin III, à cause de ce mariage entre cousins germains, sans dispense papale, avait excommunié rois de Léon et avait lancé un interdit sur le royaume de León, en 1195 les deux conjoints avaient été séparés [2] et, en 1198, le mariage fut annulé, consanguins [2] et Teresa, en 1200, il se retira dans un couvent de Lorvao [2].

En 1197, Alfonso IX est allé à la guerre avec son oncle et beau-père Sancho I du Portugal, qui est entré dans le sud de la Galice et a occupé la ville de Tui pendant deux ans et à la paix fait, construit la ville de Guarda dans la protection des frontières de l'Est.

Vers le milieu de Décembre de 1197, après que les relations avec le royaume de Castille, qui depuis 1195 étaient mauvaises [2] [5], avait amélioré, Alfonso IX a épousé sa seconde femme, avec son cousin, Berenguela de Castille ( 1280-1246), fille du roi de Castille, Alfonso VIII, cousin germain d'Alphonse IX (en fait le père d'Alphonse IX, Ferdinand II, et le père d'Alphonse VIII, puis grand-père Berenguela, Sancho III étaient frères) et Eleonora Plantagenet. Berengaria était aussi à son deuxième mariage [2] [6], même si le premier n'avait pas été consommée

Brouillé avec son fils Ferdinand III de Castille après l'accession de celui-ci au trône de Castille en 1217, il voulut le déshériter, mais ses volontés ne furent pas respectées.

A la suite de ce mariage, les relations entre les royaumes de  León et de Castille se s s'améliorairent au point que s'allient avec le roi d'Aragon, Pierre II, Alfonso IX et Alfonso VIII, et en 1200, profitant du fait que le roi de Navarre, Sancho VII se battit à Murcie, en Andalousie et en Afrique du Nord, allié aux Almohades, pour l'attaquer et enlever la Navarre Álava, Guipúzcoa, au profit de la Castille, confirmée ensuite par le Traité de Guadalajara (1207).

D'après les chroniques d'Alberico delle Tre Fontane, le mariage a d'abord été accepté par l'église

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1166 selon le Grand Larousse encyclopédique, 15 août 1171 selon l'Encyclopædia Britannica de 1911.

Liens externes[modifier | modifier le code]