Trace Partners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Alliance Trace Media)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trace.
Trace Partners SAS
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Trace TV

Création 2003
Fondateurs Claude Grunitzky, Olivier Laouchez et Richard Wayner
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social 73, rue Henri Barbusse
92110 Clichy
Direction Olivier Laouchez
Actionnaires Modern Times Group (75 %), Claude Grunitzky, Olivier Laouchez et Richard Wayner (25 %)
Activité Médias audiovisuels
Produits télévision, radiodiffusion, télécommunications, site web
Société mère Modern Times Group (MTG)
Effectif Plus de 100 (2014)
Site web trace.tv
Chiffre d’affaires 19,3 M d'€ (2013)

Trace Partners (ou groupe Trace Media Group, Trace TV) (anciennement Alliance Trace Media (ATM)) est un groupe de médias français crée par Olivier Laouchez, Claude Grunitzky et Richard Wayner en 2002 qui édite cinq chaînes télévisés thématiques (musique urbaine et célébrités sportives) en offre payante ciblant un public 15-34 ans urbains[1]. Depuis 2003 ces chaînes sont distribuées dans 160 pays dans le monde et touche plus de 80 millions d'abonnés[2]. La marque du groupe est également présente à travers ses activités de services numériques, de téléphonie mobile, de radio et d'évènementiel[2]. Depuis février 2014, le groupe Trace est détenu à 75 % par le suédois Modern Times Group.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé à Londres au Royaume-Uni en 1995 par Claude Grunitzky le magazine TRUE, le bi-mensuel devient en 1996 le nom de TRACE Magazine, il est consacré à la mode, à la musique et aux styles de vie des Nouvelles Générations Urbaines il s'est rapidement imposé comme le magazine « urban cool »[3].

En 1998, le magazine TRACE s'installe à New York avant de relancer en une nouvelle édition britannique. La version internationale en anglais du magazine TRACE est distribuée jusqu'en dans 29 pays. TRACE considérée comme le « Vogue Urbain Lifestyle » progresse rapidement[3]. Une édition française du magazine TRACE est lancée courant 2003[3].

L'Alliance Trace Media (ATM) (ou Trace Media Group) —Trace Partners SAS— est né en 2001, à la suite de la rencontre de Claude Grunitzky, Olivier Laouchez et Richard Wayner.

Courant 2002, Olivier Laouchez trouve des investisseurs, notamment Urban Investment Group (fonds de la banque d'affaire américaine Goldman Sachs spécialisé sur les projets susceptibles de promouvoir la place des minorités ethniques dans la société) et des business angel (Claude Grunitzky et Richard Wayner) pour investir dans la société de droit hollandais Alliance TRACE Media BV[3],[4]. Avec ces fonds il rachète successivement 80,01 % la chaîne musical MCM Africa au groupe MCM (Lagardère Active) (qui deviendra Trace TV en 2003) et les deux éditions américain et britannique « le Vogue urbain », le magazine TRACE[3]

Le , Olivier Laouchez lance la chaîne télévision Trace TV (devenue Trace Urban) avec un format de chaîne dédiée aux musiques et cultures urbaines, elle connaît une expansion rapidement à l’international.

En 2004, suite aux pertes financières plus importantes que prévues, l'Alliance TRACE Media rétrocède sous licence le magazine TRACE à TRUE (Claude Grunitzky) qui exploite directement le magazine à l'international.

L'Alliance Trace Media concède en 2005 au groupe Hersant Média qui exploite la radio Sun FM aux Antilles-Guyane une licence exclusive de la marque Trace et de l'activité radio en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane[5]. Un an plus tard le la radio Sun FM devient Trace FM après autorisation du CSA intervenu lz [6].

En 2009, le groupe crée la chaînes Trace Tropical. En 2010, le groupe charge l'agence 360 de faire évoluer son d'identité visuelle.

Le PDG Olivier Laouchez de TRACE associé au management avec les fonds d’investissement Citizen Capital et Entrepreneur Venture reprend en par LMBO les parts détenu par Goldman Sachs dans l’Alliance Trace Media[4]. TRACE compte alors plus de 20 millions d’abonnés dans 150 pays, dont 9 millions en Europe, 6 millions en Afrique ou c'est la première chaîne musicale du continent - anglophone et francophone - notamment en Afrique du Sud et 1 million en Asie[4]. Le groupe TRACE réalise en 2010 un chiffre d’affaires supérieur à 12 millions d’euros - dont 75 % réalisé hors de France, en progression de 50 % par rapport à 2009[4].

En 2011, le groupe lance les chaînes Trace Sports et Trace Africa.

En 2012 Trace lance la Black carte Trace Mastercard, il s'agit d'une carte de paiement pré-payée dont le parrain est le rappeur soprano[5].

En 2013, a lieu la première cérémonie des Trace Urban Music Awards.

La station de ration Trace FM est racheté en au groupe Hersant Média avec lequel le groupe Trace il avait concédé une licence d'exploitation en 2005[5].

En Modern Times Group (MTG) annonce son entrée au capital du groupe Trace en rachetant 75 % des parts[7].

En , Trace lance Trace Toca en Afrique lusophones en Angola et au Mozambique, chaîne musicale en portugais et dédiée aux musiques afro-lusophones disponible[8] ainsi que Trace FM sur la Radio numérique terrestre (RNT) à Paris[8],[9].

Capital[modifier | modifier le code]

Le capital est réparti comme suite jusqu'en  : Claude Grunitzky, Olivier Laouchez et Richard Wayner (50,1% %), Entrepreneur Venture (24,99 %) et Citizen Capital (24,99 %). Puis 75 % par Modern Times Group (MTG) et (25 %) Claude Grunitzky, Olivier Laouchez & Richard Wayner à partir de [7]

Activités[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

  • Trace Magazine, un titre de presse qui se définit comme « le magazine consacré aux styles et aux idées transculturelles »

Télévision[modifier | modifier le code]

Chaîne Date de création Date d'acquisition
Trace Urban
Chaîne musicale consacrée aux musiques et cultures urbaines.
2003
Trace Tropical
Chaîne de télévision musicale consacrée aux musiques et cultures tropicales.
Trace Sport Stars
Chaîne consacrée aux célébrités sportives.
Trace Africa
Chaîne de télévision musicale consacrée aux musiques africaines.
Trace Toca
Chaîne musicale lusophone consacrée aux musiques afro-lusophones.

Téléphonie[modifier | modifier le code]

Trace Mobile, une offre de téléphonie mobile aux Antilles-Guyane, en Océan Indien et en Afrique destinée aux 12-25 ans

Radio[modifier | modifier le code]

  • Trace FM radio crée en émettant en Martinique, Guadeloupe et en Guyane (depuis août 2009).

Événement[modifier | modifier le code]

Fondation Trace[modifier | modifier le code]

En le groupe créé la fondation d'entreprise Trace avec deux objectifs :

  • donner une meilleure information aux jeunes sur leurs possibilités d’orientation scolaire et d’intégration dans le monde du travail ,
  • soutenir les initiatives portées par des sportifs et des artistes à destination des jeunes défavorisés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Citizen Capital, « Trace TV invente son succès à l’international », sur citizencapital.fr,‎
  2. a et b TRACE trace.tv
  3. a, b, c, d et e Alliance TRACE Media BV, « GHM cède Trace FM au groupe Trace », sur prnewswire.co.uk,‎
  4. a, b, c et d Communiqué, « TRACE est rachetée par son management en association avec Citizen Capital et Entrepreneur Venture », sur citizencapital.fr,‎
  5. a, b, c et d Thierry Wojciak, « GHM cède Trace FM au groupe Trace », sur cbnews.fr,‎
  6. Décision no 2006-179 du 14 février 2006 modifiant la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel no 2003-215 du 22 avril 2003 portant reconduction d'un service de radio par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence dénommé Radio Sun FM
  7. a et b Communiqué, Frédéric Maury, « MTG rachète 75% des parts du groupe TRACE TV. », sur pannelle.com, pannelle & Co.,‎
  8. a et b « Avec Trace Toca, le groupe Trace débarque en Angola et au Mozambique », sur lezappingdupaf.com,‎ (consulté le 23 juillet 2014)
  9. « Trace FM désormais en RNT à Paris », sur http://www.lalettre.pro,‎

Annexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]