Claude Grunitzky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Grunitzky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
LoméVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Claude Grunitzky[1], né le 28 février 1971 à Lomé, est un journaliste et entrepreneur franco-togolo-américain fondateur de la plateforme média TRUE Africa[2], de la revue TRACE[3], ainsi que le cofondateur de la chaîne TRACE TV[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Grunitzky grandit à Lomé, au sein de la famille de l'ancien président du Togo, Nicolas Grunitzky, d'origine germano-polonaise.

Il quitte le Togo à 8 ans, lorsque son père, Otto Grunitzky, est nommé ambassadeur à Washington. Claude intègre alors le Lycée Français de Washington. Il arrive en France à 12 ans et poursuit ses études au Collège de Juilly.

À 20 ans, après une année passée à l'Institut d'études politiques de Paris, il part s'installer au Royaume-Uni où il étudie la finance au Birkbeck College de l'Université de Londres[5] obtenant un Bachelor in Science (BSc) en finance.

Passionné de musique et de mode, il débute alors une carrière de journaliste comme correspondant pour le magazine français Actuel (1993), puis devient le rédacteur en chef adjoint de la revue Dazed & Confused (1994) tout en étant pigiste pour le quotidien britannique The Guardian (1994-1996).

En 1995, il fonde au sein des locaux du magazine londonien Dazed & Confused[6], la revue mensuelle TRUE, dont il assure la rédaction en chef. L'année suivante, la revue prend le nom de TRACE Magazine et s'installe en 1998 à New York, tout en conservant son édition britannique.

En 2002, Grunitzky fonde avec Richard Wayner à New York l'agence de communication TRUE, dont il assume la direction. TRUE est une agence, présente aussi à Londres et à Paris, spécialisée dans la production de contenus susceptibles de faire "sens" dans différentes cultures.

En 2003, en partenariat avec deux associés, Richard Wayner et Olivier Laouchez, et le fond Urban Investment Group (Goldman Sachs), il devient actionnaire de la société Alliance TRACE Media. Celle-ci se porte acquéreur à Paris de la chaîne MCM Africa et à New York du magazine TRACE. MCM Africa est rebaptisée TRACE TV et est aujourd'hui diffusée dans plus de 150 pays avec 5 déclinaisons différentes[7].

En 2004, à la suite des pertes financières plus importantes que prévu, Alliance TRACE Media rétrocède sous licence le magazine TRACE à TRUE (et donc à Claude Grunitzky) qui exploite directement le magazine à l'international. En 2010, à la suite du rachat du Groupe TRACE par Olivier Louchez et des investisseurs européens, Claude Grunitzky et Richard Wayner se désengagent du capital de cette entreprise.

Grunitzky, qui a collaboré avec les réalisateurs Spike Lee et Larry Clark, les photographes Peter Beard et Albert Watson, les chanteurs Kanye West, Rihanna et Lily Allen, ainsi que les artistes Futura 2000 et Marilyn Minter, organise régulièrement des expositions et des festivals dans le monde entier.

En mars 2004, Grunitzky publie chez PowerHouse Books l’édition américaine de Transculturalism: How The World Is Coming Together[8]. Cet ouvrage propose une série d'essais et d'analyses décrivant le sentiment d'appartenance à plusieurs cultures. En janvier 2007, Grunitzky publie le livre Ten Years of TRACE[9], coécrit avec Steven Psyllos. En mai 2008, il publie aux éditions Grasset Transculturalismes[10], l'édition française de son essai paru en 2004.

Titulaire d'un MBA de la MIT Sloan School of Management, Grunitzky a développé en 2012 un cours sur la créativité dans les médias au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en sa qualité de Sloan Fellow[11]. Administrateur du World Policy Institute[12], du musée d'art contemporain MASS MoCA[13] et du Watermill Center[14] fondé par le metteur en scène Robert Wilson[15], il siège également au conseil d’administration de Humanity in Action, une association internationale visant à protéger les minorités et promouvoir les droits de l'homme. Grunitzky est membre de plusieurs clubs, dont Le Siècle, ainsi que « Young Leader 2009 » de la French-American Foundation. Récipiendaire de plusieurs distinctions, il a été finaliste du prix Ernst & Young de l'Entrepreneur de l'année en 2007. En 2012, une étude de cas lui est consacrée à la Harvard Business School[16].

En 2015, Grunitzky annonce la création de sa nouvelle structure, baptisée TRUE Africa[17], dédiée aux médias et à l'innovation numérique en Afrique.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Au second tour de l'élection présidentielle de 2012, il apporte publiquement son soutien à François Hollande[18].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jam : Music + Style (avec Liz Farrelly), Londres, Booth-Clibborn, 1996
  • Transculturalism : How The World Is Coming Together, New York, Power House Books, 2004
  • 10 Years of Trace (avec Steven Psyllos), New York, Londres, Booth-Clibborn/Abrams, 2007
  • Transculturalismes. Essais, récits et entretiens, Paris, Grasset, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Harvard Business School », sur http://www.hbs.edu/faculty/Pages/item.aspx?num=41383
  2. (en) « TRUE Africa », sur TRUE Africa
  3. (en) « Trace Magazine », sur Trace Magazine
  4. « TRACE TV », sur TRACE TV
  5. (en) « University of London », sur University of London
  6. (en) « Dazed Digital », sur Dazed & Confused Magazine
  7. Alliance TRACE Media BV, « GHM cède Trace FM au groupe Trace », sur prnewswire.co.uk,
  8. Power House Books, en ligne.
  9. Ten Years of TRACE, présentation en ligne.
  10. Transculturalismes, notice en ligne.
  11. Site de la MIT Sloan School, en ligne.
  12. Site officiel du World Policy Institute, en ligne.
  13. (en) « MASS MoCA | Massachusetts Museum of Contemporary Art », sur www.massmoca.org (consulté le 8 février 2017)
  14. (en) « Watermill Center », sur Watermill Center
  15. (en) « Robert Wilson », sur Robert Wilson
  16. (en) « Harvard Business School », sur http://www.hbs.edu
  17. True Africa MIT Global Challenge, en ligne.
  18. « Pour les savoirs et la culture, 362 intellectuels voteront François Hollande », sur huffingtonpost.fr,