Adrien Bruneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruneau.
 Ne doit pas être confondu avec Adrien Louis Bruneau (1831-?), un peintre et aquarelliste.
 Ne doit pas être confondu avec Adrien Bruneau (1805-1895), un avocat et homme politique belge.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (avril 2015).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Adrien Bruneau
Naissance
Décès
Nom de naissance
Adrien BruneauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Adrien Bruneau, né le à Laval[1] et mort le dans le 16e arrondissement de Paris[2], est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était simple journalier[réf. nécessaire]. Il avait cependant certaines dispositions pour la peinture et le dessin[réf. nécessaire]. Il devint décorateur de voiture de maîtres : il réalisait les armoiries, les filets, les frises[réf. nécessaire]. Pour poursuivre ses études, il eut droit à une bourse de la ville de Laval[réf. nécessaire]. II entra aux Arts déco en 1894, en fut professeur en 1898[réf. nécessaire].

Il fut professeur à l'École Boulle et fondateur de l'école Art et Publicité (auteur en 1921 de l'Enseignement moderne de la classe de dessin par le cinématographe)[réf. nécessaire]. Ami de Louis Lumière[réf. nécessaire] il est le créateur de la cinémathèque de la ville de Paris[réf. nécessaire], lauréat de l'exposition internationale des arts décoratifs en 1925[réf. nécessaire], inspecteur général du dessin d'art au ministère de l'Éducation nationale[réf. nécessaire]. Il fonda en 1936 le musée-école de La Perrine à Laval (Mayenne) inauguré le 15/9/1937 consacré à la formation technique et à l'éducation artistique des élèves[réf. nécessaire].

Il était aussi vice-président de la Société de Littérature et d'Art du XVI° arrondissement de Paris[réf. nécessaire].

Chevalier le 22/5/1928 puis officier de la Légion d'honneur le 5/8/1938.

En 1904 il épouse Emma La Saigne (1882-1952), sœur aînée de Louis La Saigne (1885-1961) patron de Mesbla au Brésil et entre donc par cette alliance dans une famille d'artistes les Brianchon-Gillet, il est donc le cousin par alliance du peintre Maurice Brianchon (1899-1979).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]