Abri du Blot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abri du Blôt)

Abri du Blot
Image illustrative de l’article Abri du Blot
Localisation
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Province Auvergne
Département Haute-Loire
Commune Cerzat
Type Abri sous roche
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1989)
Coordonnées 45° 08′ 50″ nord, 3° 27′ 51″ est
Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire
(Voir situation sur carte : Haute-Loire)
Géolocalisation sur la carte : Auvergne
(Voir situation sur carte : Auvergne)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Histoire
époques d'occupation Gravettien,
Badegoulien ou Protomagdalénien,
Magdalénien

L'abri du Blot est un abri sous roche préhistorique situé dans la commune de Cerzat, en Haute-Loire, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il a livré des occupations successives datées du Paléolithique supérieur : Gravettien, Badegoulien ou Protomagdalénien, et Magdalénien.

Situation[modifier | modifier le code]

Le site du Blot est en rive droite (côté nord) de l'Allier, 2 km au sud-ouest de Cerzat[1]. Il est en bordure du Velay[2].

D'autres sites préhistoriques renommés sont dans les environs proches : à Chanteuges (10 km au sud-est), le site de Tatevin (Gravettien, Magdalénien, Mésolithique) et celui de la Roche-à-Tavernat (Badegoulien) ; à Polignac (35 km au sud-est[1]), le Rond-du-Barry (Moustérien de type Levallois, Badegoulien, Magdalénien et Mésolithique), Sainte-Anne I (Paléolithique moyen à bifaces) et Sainte-Anne II (Magdalénien) ; à Saint-Arcons-d'Allier (15 km au nord-ouest[1]), l'abri du Rond (Moustérien, Magdalénien)[3]

Historique[modifier | modifier le code]

L'abri du Blot a été découvert durant l'hiver 1934-1935[4] par le propriétaire du terrain, Auguste Estival[5].

Description[modifier | modifier le code]

La répartition des vestiges (foyers, alignements de blocs) a révélé l'existence de cabanes adossées à la falaise[4].

Stratigraphie[modifier | modifier le code]

Le site présente une stratigraphie montrant la succession d'habitats saisonniers du Gravettien (vers 22 000 ans AP), du Protomagdalénien (vers 20 000 ans AP), du Magdalénien ancien (vers 18 000 ans AP), récent (vers 13 000 ans AP) et terminal (vers 11 000 ans AP)[4].

Selon Delvigne et al. (2019), il n'est plus question de « Magdalénien ancien » mais de Badegoulien[6].

Industrie[modifier | modifier le code]

Son industrie lithique est caractérisée par l'abondance des burins dièdres simples ou multiples, l'extrême rareté des grattoirs, le foisonnement des microlithes et en particulier des lamelles à dos, l'abondance des lames retouchées et, plus surprenant, des pièces esquillées[7]. Jacques Virmont a commencé une étude typologique du Protomagdalénien[8]. Bracco (1991) rapporte que « H. Delporte (1982[9]) a signalé la très grande parenté de cette industrie avec les niveaux correspondants de l'abri Pataud et de Laugerie-Haute, seuls gisements où le Protomagdalénien a été signalé »[10].

Le silex de certaines pièces lithiques provient des couches de Barrémien-Aptien (Barrémien-Bédoulien)[6] de la zone de Cruas / Rochemaure en rive droite du Rhône[11], quelques kilomètres à l'ouest de Montélimar - à 115 km au sud-est de Cerzat[1].

Protection[modifier | modifier le code]

L'abri du Blot est classé au titre des monuments historiques par arrêté du [4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Autanier et al. 2018] Marc Aulanier, Vincent Delvigne, Audrey Lafarge et René Liabeuf, « À propos de deux pendeloques protomagdaléniennes du Blot (Cerzat, Haute-Loire, France) », Préhistoire du Sud-Ouest, no 26,‎ (lire en ligne [sur researchgate.net], consulté en ).
  • [Bosselin 1992] Bruno Bosselin, Les industries lithiques du Protomagdalénien à partir des données nouvelles du site du Blot à Cerzat (Haute-Loire) (thèse de doctorat en Archéologie et Préhistoire, 2 vol. texte + figures), Université de Franche-Comté, UFR des Sciences du Langage, de l'Homme et de la Société, (présentation en ligne, lire en ligne [PDF] sur hal.archives-ouvertes.fr). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Bosselin 1997] Bruno Bosselin, Le Protomagdalénien du Blot : les industries lithiques dans le contexte culturel du Gravettien français, Université de Liège, coll. « ERAUL » (no 64), , 321 p., sur academia.edu (lire en ligne).
  • [Bosselin 2007] Bruno Bosselin, « Le Protomagdalénien du Blot : industrie de carence ou utilisation optimale des matières premières ? », Documents Préhistoriques, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, no 24 « Arts et cultures de la Préhistoire. Hommages à Henri Delporte (René Desbrosse & André Thevenin dir.) »,‎ (présentation en ligne, lire en ligne [PDF] sur hal.archives-ouvertes.fr, consulté en ).
  • [Buisson 1991] Dominique Buisson, « Le Périgordien du Blot (Cerzat, Haute-Loire) », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 88, no 4,‎ , p. 104-108 (lire en ligne [sur persee]).
  • [Couraud 1985] Claude Couraud, « Le galet gravé du Blot (Haute-Loire) », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 82, no 8,‎ , p. 245-250 (lire en ligne [sur persee]).
  • [Delporte 1982] Henri Delporte, « A propos du Blot : méthodologie et épistémologie de l'habitat au Paléolithique supérieur » (Actes du colloque international en hommage au prof. Leroi-Gourhan, Roanne-Villerest, 22-24 juin 1982), Les habitats du Paléolithique supérieur,‎ , p. 152-162.
  • [Klaric 2000] Laurent Klaric, « Note sur la présence de lames aménagées par technique de Kostienki dans les couches gravettiennes du Blot (Cerzat, Haute-Loire) », Bulletin de la Société préhistorique française, t. 97, no 4,‎ , p. 625-636 (lire en ligne [sur persee]).
  • [Surmely & Hays 2011] Frédéric Surmely et Maureen Hays, « Nouvelles données sur les industries lithiques des niveaux protomagdaléniens du site du Blot (Cerzat, Haute-Loire) » (table ronde sur le Gravettien en France et dans les pays limitrophes, Aix-en-Provence, 6-8 octobre 2008), Mémoire de la Société préhistorique française, no 52, Nejma Goutas, Laurent Klaric, Damien Pesesse & Patricia Guillermin (dir.), « À la recherche des identités gravettiennes. Actualités, questionnements, perspectives »,‎ , p. 110- 127 (lire en ligne [PDF] sur prehistoire.org, consulté en ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Le Blot à Cerzat, carte IGN interactive » sur Géoportail.
  2. Bracco 1991, p. 115.
  3. [Marchand et al. 1989] Jacques Marchand, Robert Bouiller, Jean-Pierre Burgh, Guy Cornen, D D'arcy, Jean-François Becq-Glraudon et Christian Vautrelle, Notice explicative de la carte géologique au 1/50 000 « Langeac » no 790, Orléans, BRGM, , 57 p. (ISBN 2-7159-1790-2, lire en ligne [PDF] sur ficheinfoterre.brgm.fr), p. 40.
  4. a b c et d « Habitat préhistorique sous abri du Blot », notice no PA00092943, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  5. [Daugas & Raynal 2007] Jean-Pierre Daugas et Jean-Paul Raynal, « Territoire et occupation humaine au Magdalénien dans le bassin moyen de l'Allier (Auvergne, Massif Central français) : esquisse d'une géographie conceptuelle de l'espace humain régional », dans Arts et cultures de la Préhistoire, Paris, éd. du CTHS, coll. « Documents préhistoriques » (no 24), (lire en ligne [PDF] sur researchgate.net), p. 197-222 (p. 207).
  6. a et b [Delvigne et al. 2019] Vincent Delvigne, Paul Fernandes, Michel Piboule, Peter Bindon, Daniel Chomette, Emmanuelle Defive, Audrey Lafarge, René Liabeuf, Marie-Hélène Moncel, Erwan Vaissié, Rebecca Wragg-Sykes et Jean-Paul Raynal, « Barremian–Bedoulian flint humanly transported from the west bank of the Rhône to the Massif-Central Highlands – A diachronic perspective » [« Le transport des silex du Barrémo-Bédoulien de la rive droite du Rhône jusqu’au cœur du Massif central français, approche diachronique »], Comptes Rendus Palevol, vol. 18, no 1,‎ janvier–février 2019, p. 90-112 (lire en ligne [sur sciencedirect.com], consulté en ), section « Introduction ».
  7. Bosselin 1992, p. 6.
  8. Bosselin 1992, p. 2.
  9. Delporte 1982. Cité dans Bracco 1991, p. 119.
  10. [Bracco 1991] Jean-Pierre Bracco, « Le Paléolithique supérieur du Velay (Massif Central, France). Habitats, circulations et phases de peuplement », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 88, no 4,‎ , p. 114-121 (lire en ligne [sur persee]), p. 119.
  11. Delvigne et al. 2019, section « Introduction », fig. 1 : « Sites with Barremian–Bedoulian flints » (sites avec des silex barrémiens-bédouliens.