Badegoulien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Badegoulien
Description de cette image, également commentée ci-après

Bisons gravés du site des Jamblancs

Définition
Lieu éponyme Badegoule (Dordogne)
Auteur Ed. Vignard et G. Vacher (1965)[1]
Caractéristiques
Répartition géographique Europe occidentale
Période Paléolithique supérieur
Chronologie environ 23 000 à 20 500 ans cal BP
Type humain associé Homo sapiens
Tendance climatique fin de la Dernière période glaciaire

Objets typiques

raclettes, débitage d'éclats

Raclette

Le Badegoulien est une culture matérielle de la seconde moitié du Paléolithique supérieur, succédant au Solutréen et correspondant à l'ancienne dénomination « Magdalénien ancien ». Définie à partir des caractéristiques de son industrie lithique, elle se différencie nettement du Magadalénien stricto sensu du point de vue technique (débitage d'éclats fins servant de supports aux raclettes, utilisation d'éclats comme nucléus) et typologique (présence de raclettes, de grattoirs, de rares burins, pointes à crans et lamelles à dos)[2]. Les différences sont également perceptibles au niveau du travail des matières dures animales, en particulier du bois de renne, débité par percussion[3].


Chronologie et aire de répartition[modifier | modifier le code]

Le Badegoulien se situe chronologiquement entre 19 000 BP et se prolonge jusque vers 15 000 BP[4](soit en âge calibré entre environ 23 500 et 20 500 cal BP). Il est attesté sur l'ensemble de la zone franco-cantabrique et le sud du Bassin parisien. Selon certains auteurs, ils seraient également présent en Suisse, en Allemagne (Igstadt,[5], Zoitzberg[6], Bockstein-Törle) de même qu'à certaines industries autrichiennes (Grubgraben, Langmannersdorf et Rosenburg)[7]parfois associées à un Épigravettien de datation plus ancienne.

Faciès régionaux[modifier | modifier le code]

Des recherches menées par analyse multidimensionnelle ont mis en évidence une variabilité géographique du Badegoulien[8],[9] :

  • faciès méditerranéen à grattoirs, lames retouchées et outils archaïques ;
  • faciès cantabrique à encoches et denticulés, grattoirs, burins et lames retouchées ;
  • faciès aquitain, au sein duquel une structuration en deux phases chronologiques est observée :
    • phase ancienne à encoches-denticulés, perçoirs et becs, et burins transversaux ;
    • phase récente à raclettes abondantes.

Principaux sites[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Les sites de référence du Badegoulien sont essentiellement situés dans le quart sud-ouest de la France : Laugerie-Haute Est[10],[11] et Badegoule[12] en Dordogne, Cassegros, Pégourié[13],[14], les Peyrugues[15] et le Cuzoul de Vers[16] dans le Quercy (Lot et Lot-et-Garonne) et en plein air en Gironde à Casevert, la Bertonne, Maubin, Birac et Houleau. Il est également présent en stratigraphie à l'abri Fritsch aux Roches de Pouligny-Saint-Pierre (Indre) [17],[18] dans le centre de la France, au Rond du Barry[19] et au Blot en Auvergne. On le retrouve dans le bassin parisien au gisement de Bois des Beauregards près de Nemours (Seine-et-Marne)[20]Il est signalé en Languedoc-Roussillon à Bize[21], Camparnaud[22], Lassac[21] et la Rivière[21], dans un contexte chrono-stratigraphique restant à définir précisément.

Les industries de quelques sites stratifiés de référence restent malheureusement encore inédites près de 20 ans après leurs fouilles, comme l'abri Casserole aux Eyzies de Tayac (Dordogne)[23],[24], les Jamblancs[25],[18] à Bayac (Dordogne ; fouilles J.J. Cleyet-Merle), malgré des analyses technologiques éparses, partielles ou inédites.

Espagne[modifier | modifier le code]

Le Badegoulien est représenté en Espagne méditerranéenne au Parpallo[26],[27], et dans les Cantabres à la Riera[28], el Cierro, el Castillo[29], Cova Rosa, Cueto de la Mina, la Lloseta, Rascaño[30] et Las Caldas[31],[32],[33],[34].

Suisse[modifier | modifier le code]

Le Badegoulien est attesté également dans un seul gisement suisse fouillé entre 1948 et 1950 par W. Keller et Th. Schweizer. La couche moyenne de la Kastelhöhle-Nord dans le canton de Soleure a livré une industrie à éclats frustes, comptant un total de 260 vestiges. Les outils lithiques présents sont les grattoirs, les perçoirs multiples, des becs, des pièces esquillées, et surtout, des raclettes caractéristiques du Badegoulien. Trois datations C14 ont donné les dates suivantes : 18 530 +/- 150 BP, 19 200 +/- 150 BP et 19 620 +/- 140 BP, soit un âge un peu plus ancien que le Badegoulien français.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Allain J. (1968) - À propos du Badegoulien : méthode et typologie. Bull. Soc. Préhist. Fr., t. 65 (2), 1968, p. 36-38.
  • Bazile F. (1987) - Réflexion sur le Magdalénien et sa diffusion en France méditerranéenne. in Le Paléolithique supérieur européen : bilan quinquennal, Études et Recherches Archéologiques de l’Université de Liège, ERAUL 24, 1987, p. 165-202.
  • Bodu Pierre, Liard Morgane, Chehmana Lucie, « De nouveaux arguments pour un rattachement au Badegoulien des séries dites « à grands burins transversaux » de la vallée de la Claise », Bulletin de la Société préhistorique française, 2007, vol. 104, no 4, p. 681-697.
  • Breuil H. (1912) - Les subdivisions du Paléolithique supérieur et leur signification. Congrès International d’Anthropologie et d’Archéologie Préhistorique, 14° session, Genève, 1912, p. 165-238.
  • Cheynier A. (1951) - Les industries protomagdaléniennes. Bull. Soc. Préhist. Fr., t. 48 (3-4), 1951, p. 189-192.
  • Grégory Debout, Lucie Chehmana, Pierre Bodu, Le Badegoulien de la moitié nord de la France. Un état des connaissances ; Bulletin de la Société préhistorique française ; 2007, Vol. 104, no 4, p. 661-679.
  • Hemingway M.F. (1980) - The initial Magdalenian in France. BAR Intern. Serv., Serie S90, 2 vol., 1980, 502 p.
  • Laville H. (1975) - Climatologie et chronologie du Paléolithique en Périgord. Étude sédimentologique de dépôts en grotte et sous abris. Études Quaternaires, no 4, 1975, 422 p.
  • Lenoir M. (1983) - Les industries du Paléolithique supérieur des basses vallées de la Dordogne et de la Garonne. Thèse de Doctorat d’État, Université de Bordeaux I, 2 vol., 1983, 702 p.
  • Lenoir M. (1988) - Le Magdalénien ancien en Gironde. in Upper Pleistocene Prehistory of Western Eurasia, Colloque Philadelphie, 1987 (1988), 20 p.
  • Le Tensorer J.M. (1981) - Le Paléolithique de l’Agenais. Cahiers du Quaternaire, vol. 3, 1981, 526 p.
  • Schmider B. (1971) - Les industries lithiques du Paléolithique supérieur en Île-de-France. 6° suppl. à Gallia Préhistoire, CNRS, 1971, 218 p.
  • Sonneville-Bordes D. de (1960) - Le Paléolithique supérieur en Périgord. Imprimerie Delmas, Bordeaux, 1960, 2 vol., 558 p.
  • Utrilla-Miranda P. (1981) - El Magdaleniense inferior y Medio en la Costa Cantabrica. Centro de Investigaciones y Museo de Altamira, 4, Santander.
  • Utrilla-Miranda P. (1989) - El Magdaleniense inferior en la costa Cantábrica. in M. Otte ed. : Le Magdalénien en Europe, ERAUL 38, p. 399-418.
  • Vignard Ed. (1965) - Le Badegoulien. Bull. Soc. Préhist. Fr., t. 62 (8), 1965, pp. CCLXII-CCLXIII

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vignard, E. et Vacher, G. (1965) - « Quinze années de fouilles dans les Gros Monts des Beauregards de Nemours (Seine-et-Marne) », Bulletin de la Société Préhistorique Française, t. 62, n° 1, pp. 84-97.
  2. Ducasse, S. (2010) - La "parenthèse" badegoulienne : fondements et statut d'une discordance industrielle au travers de l'analyse techno-économique de plusieurs ensembles lithiques méridionaux du Dernier Maximum Glaciaire, Université Toulouse 2 - Le Mirail, Thèse de Doctorat, 460 p.
  3. Langlais, M., Pétillon, J.-M., Ducasse, S. et Lenoir, M. (2010) - « Badegoulien versus Magdalénien : entre choc culturel et lente transition dans l'Aquitaine paléolithique », in: De Néandertal à l'Homme moderne - L'Aquitaine préhistorique, vingt ans de découvertes (1990-2010), Mistrot, V., (Éd.), éditions Confluences, pp. 116-129.
  4. http://www.academia.edu/1214432/Y-a-t-il_une_exploitation_sp%C3%A9cifique_du_renne_au_Badegoulien_entre_Charente_et_Quercy_
  5. Djindjian, F. (1999) - « Compte rendu de J.-M. le Tensorer, Le Paléolithique en Suisse », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 96, n° 1, p. 79.
  6. Janusz K. Kozlowski, « Le Gravettien du nord des Carpathes et des Sudètes », PALEO [En ligne], 19 | 2007, mis en ligne le 23 avril 2009, consulté le 01 octobre 2016. URL : http://paleo.revues.org/620
  7. http://pure-01.kb.dk/portal/files/7404910/Badegoulian_paper.pdf
  8. Bosselin B. (2000) - Le Badegoulien en Europe sud-occidentale : faciès régionaux, paléo-environnements et filiations. 3° Congresso de Arqueologia Peninsular, Vila-Real, septembre 1999, Ed. ADECAP, Porto, 2000, vol. 2 : « Paleolítico da Península Ibérica », p. 363-401.
  9. Bosselin B. et Djindjian F. (1988) - « Un essai de structuration du Magdalénien français à partir de l’outillage lithique », Bulletin de la Société préhistorique française, 85 (10-12), p. 304-331.
  10. Bordes F. (1958) - Nouvelles fouilles à Laugerie-Haute Est : premiers résultats. L’Anthropologie, t. 62 (3-4), 1958, p. 205-244.
  11. Peyrony D. et E. (1938) - Laugerie-Haute, près des Eyzies. Institut de Paléontologie Humaine, Mémoire 19, 1938, 84 p.
  12. Cheynier A. (1939) - « Le Magdalénien primitif de Badegoule et les niveaux à raclettes », Bull. Soc. Préhist. Fr., t. 36, 1939, p. 334-396.
  13. Séronie-Vivien M.R. et alii (1981) - La grotte de Pégourié à Caniac du Causse (Lot). Congrès Préhistorique de France, XXIe session, Montauban-Cahors, 1979 (1981), t. 1, p. 250-265.
  14. Seronie-Vivien M.R. et alii (1995) - La Grotte de Pégourié. Caniac du Causse (Lot). Préhistoire Quercinoise, suppl. 2.
  15. Allard M. (1995) - Les Peyrugues. Rapport de fouilles de la campagne 1995. DRAC Midi-Pyrénées, 1995.
  16. Clottes, J., Giraud, J.-P. et Chalard, P., (Éds.) (2012) - Solutréen et Badegoulien au Cuzoul de Vers : Des chasseurs de rennes en Quercy, Liège, ERAUL 131, 488 p.
  17. Trotignon F. (1984) - Études sur l’abri Fritsch. 19° suppl. à Gallia Préhistoire, CNRS, 1984, 122 p.
  18. a et b Cretin C. et Le Licon-Julien G. (1997) - Premières comparaisons sur la technologie du débitage du Magdalénien ancien : Les Jamblancs (Dordogne, France) et l’abri Fritsch (Indre, France). Paléo, 9, p. 245-262.
  19. Bayle de Hermens R. de (1974) - Le Magdalénien ancien de la couche F2 de la grotte du Rond du Barry. L’Anthropologie, t. 78 (1), 1974, p. 16-37.
  20. http://www.persee.fr/doc/bspf_0249-7638_2007_num_104_4_13615
  21. a, b et c Sacchi D. (1986) - Le Paléolithique supérieur du Languedoc occidental et du Roussillon. 21° suppl. à Gallia Préhistoire, CNRS, 1986, 284 p.
  22. Bazile F. (1977) - Le Magdalénien ancien de Camparnaud à Vers-Pont-du-Gard. Bull. Soc. Étud. Sc. Nat., Nimes, t. 55, 1977, p. 47-64.
  23. fouilles T. Aubry
  24. Morala A. (1993) - Technologie lithique du Magdalénien ancien de l’abri Casserole (Les Eyzies de Tayac, Dordogne). Résultats préliminaires : schémas de production des supports pour les niveaux 6, 5 et 4. Paléo, 5, p. 193-208.
  25. Cretin C. (1996) - Vers une nouvelle perception du Badegoulien des Jamblancs. Premiers éléments techno-économiques. Paléo, 8, p. 243-268
  26. Aura-Tortosa J.E. (1988) - La Cova del Parpalló y el Magdaleniense de facies ibérica o méditeráneo. Propuesta de sistematización de su cultura material : industriea lítica y ósea. Thèse, Universitat de València.
  27. Aura-Tortosa J.E. (1995) - El Magdaleniense Mediterráneo : La Cova del Parpalló (Gandia, Valencia). Diputación Provincial de Valencia, Servicio de Investigación Prehistórica, Serie de Trabajos Varios, 91, Valencia.
  28. Straus L.G. et Clark G.A. ed. (1986) - La Riera Cave. Stone Age Hunter-Gatherer adaptations in Northern Spain. Anthropological Papers Research, 36, Arizona State University, Tempe.
  29. Cabrera-Valdes V. (1984) - El yacimiento de la Cueva del Castillo (Puente Viesgo, Santander). Bibliotheca Praehistorica Hispaña, 22, Madrid.
  30. Gonzales-Echegaray J. et Barandiaran-Maetzu I. (1981) - El Paleolítico superior de la Cueva del Rascaño (Santander). Centro de Investigaciones y Museo de Altamira, 3, Santander.
  31. Corchon-Rodriguez Ma.S. (1981) - Cueva de Las Caldas. San Juan de Priorio (Oviedo). Excavaciones Arqueologicas en España, 115, Madrid.
  32. Corchon-Rodriguez Ma.S. (1990) - La Cueva de Las Caldas (Priorio, Oviedo). Investigaciones efectuadas entre 1980 y 1986. Excavaciones Arqueologicas en Asturias, 1, p. 37-54.
  33. Corchon-Rodriguez Ma.S. (1992) - La Cueva de Las Caldas (Priorio, Oviedo). Investigaciones efectuadas entre 1987 y 1990. Excavaciones Arqueologicas en Asturias, 2, p. 33-47.
  34. Corchon-Rodriguez Ma.S. (1995) - La Cueva de Las Caldas (Priorio, Oviedo). Investigaciones efectuadas entre 1991 y 1994. Excavaciones Arqueologicas en Asturias, 3, p. 45-60.

Voir aussi[modifier | modifier le code]