23 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue aérienne de l'Hérodion en cours de fouilles archéologiques.
Années :
-26 -25 -24  -23  -22 -21 -20
Décennies :
-50 -40 -30  -20  -10 0 10
Siècles :
IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.  Ier siècle
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : début du onzième consulat d'Auguste[1]. Crise politique : découverte de la conjuration de Fannius Caepio contre Auguste ; Varron, également consul, impliqué, est mis à mort avec Fannius Caepio[2].
    • Maladie d'Auguste ; il remet son anneau à Agrippa, ainsi associé à l’empire[1]. Il est guéri par les soins du médecin Antonius Musa.
    • Agrippa est envoyé en Orient[3]. Il séjourne à Lesbos en 23-21 av. J.-C. Selon Dion Cassius il reçoit d'Auguste le gouvernement de la Syrie à la suite d'une querelle avec Marcellus, pour l'éloigner ; il se contente d'y envoyer ses légats, et reste à Mytilène[4].
    • Marcellus, qui reste à Rome, passe pour l’héritier présomptif. Il meurt cependant de maladie qui a atteint Auguste[5].
  • 27 juin : Auguste, à la suite d'une grave maladie et d'une crise politique, dépose le consulat et revêt la puissance tribunicienne à vie[3].
    • Famine à Rome. Le Sénat romain et le peuple font pression sur Auguste pour qu'il accepte de s'occuper du ravitaillement en blé de la cité, ce qu'il accepte[6]. C'est la première compétence qu'il retire aux magistrats républicains[7].

Décès en 23 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b André Jean Simon Nougarède de Fayet, Histoire du siècle d'Auguste et de l'établissement de l'empire Romain, Capelle, (présentation en ligne)
  2. Charles-Athanase Walckenaer, Histoire de la vie et des poésies d'Horace, L. Michaud, (présentation en ligne)
  3. a et b Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Histoire des empereurs et des autres princes qui ont régné durant les six premiers siècles de l’Église, vol. 1, Paris, Charles Robustel, (présentation en ligne)
  4. Jean-Marie-Napoléon-Désiré Nisard, Suétone, les écrivains de l'Histoire Auguste, Eutrope, Sextus Rufus, Dubochet, (présentation en ligne)
  5. Nougarède de Fayet, op. cit, p. 97.
  6. Nougarède de Fayet, op. cit, p. 103.
  7. Augusto Fraschetti et Carlo Pavolini, Auguste et Rome, suivi de Ostie, port et porte de Rome, Presses Univ. du Mirail, , 195 p. (ISBN 978-2-85816-634-3, présentation en ligne)
  8. Jean Jolly, Histoire du continent africain : de la préhistoire à 1600, vol. 1, Éditions L'Harmattan, , 236 p. (ISBN 978-2-7384-4688-6, présentation en ligne)
  9. Collectif, Histoire générale de l'Afrique, vol. 2, UNESCO, , 925 p. (ISBN 978-92-3-201708-6, présentation en ligne)
  10. Ariel Lewin, The archaeology of Ancient Judea and Palestine, Getty Publications, , 204 p. (ISBN 978-0-89236-800-6, présentation en ligne)
  11. John W. Stamper, The architecture of Roman temples : the republic to the middle empire, Cambridge University Press, , 287 p. (ISBN 978-0-521-81068-5, présentation en ligne)
  12. Léon Halkin, Les Esclaves publics chez les Romains, Ayer Publishing, , 251 p. (ISBN 978-0-405-12345-0, présentation en ligne)
  13. Jeffrey H. Kaimowitz, The odes of Horace, JHU Press, , 208 p. (ISBN 978-0-8018-8996-7, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]