11e étape du Tour d'Italie 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Article général Pour un article plus général, voir Tour d'Italie 2010.

Tour d'Italie 2010
11e étape :
Lucera à L'Aquila
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Russie Evgueni Petrov 6h 28 min 29 s
(40.465 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Italie Dario Cataldo + 5 s
TroisièmeDrapeau : Espagne Carlos Sastre + 5 s
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Australie Richie Porte 45 h 30 min 16 s
(41.730 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Espagne David Arroyo + 1 min 42 s
TroisièmeDrapeau : Croatie Robert Kišerlovski + 1 min 56 s
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : États-Unis Tyler Farrar 59 pts
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Australie Matthew Lloyd 29 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Australie Richie Porte 45 h 30 min 16 s
ÉquipesDrapeau : Danemark Team Saxo Bank 13 h 24 min 13 s
Équipes aux pointsDrapeau : États-Unis Team HTC-Columbia 164 pts
Sprints volantsDrapeau : Pays-Bas Tom Stamsnijder 10 pts
CombativitéDrapeau : Australie Matthew Lloyd 26 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : États-Unis Tyler Farrar 9 pts
ÉchappéeDrapeau : Pays-Bas Tom Stamsnijder 296 pts

La 11e étape du Tour d'Italie 2010 s'est déroulée le mercredi entre Lucera et L'Aquila sur 262 kilomètres. Elle est remporté par le Russe Evgueni Petrov (Team Katusha), au terme d'une longue échappée ayant impliqué une cinquantaine de coureurs et finissant avec plus de 12 minutes d'avance sur le peloton du maillot rose Alexandre Vinokourov (Astana). Cette étape bouleverse donc considérablement le haut du classement général et c'est l'Australien Richie Porte (Team Saxo Bank) qui devient le nouveau porteur du maillot rose.

Profil de l'étape[modifier | modifier le code]

Cette étape de 262 kilomètres est la plus longue qu'ait connu le Giro depuis 10 ans. C'est une étape vallonnée, ce qui devrait favoriser les échappées.

La ville d'arrivée, L'Aquila, fut la ville la plus touchée par le tremblement de terre qui a frappé la région en 2009, et c'est à la demande du Président italien Giorgio Napolitano que les organisateurs du Giro ont décidé de faire de la ville une ville-étape de cette édition.

La course[modifier | modifier le code]

Chose très inhabituelle dans le cyclisme, une cinquantaine de coureurs s’échappent tôt dans la journée. Le peloton ne semble pas réagir et l’échappée prend très vite le large. Elle est principalement composée de Rubens Bertogliati (Androni Giocattoli), Alexander Efimkin (AG2R La Mondiale), Thomas Voeckler, Yury Trofimov (BBox Bouygues Telecom), David Arroyo, Vasil Kiryienka (Caisse d'Épargne), Carlos Sastre, Xavier Tondo (Cervélo TestTeam), David Moncoutié (Cofidis), Domenico Pozzovivo (Colnago-CSF Inox), David Millar (Garmin-Transitions), Matthew Goss (Team HTC-Columbia), Evgueni Petrov (Team Katusha), Valerio Agnoli, Robert Kišerlovski (Liquigas-Doimo), Linus Gerdemann (Team Milram), Jan Bakelants, Matthew Lloyd (Omega Pharma-Lotto), Dario Cataldo, Jérôme Pineau (Quick Step), Bradley Wiggins (Team Sky), Chris Anker Sørensen, Laurent Didier et Richie Porte (Team Saxo Bank).

L’écart augmente très vite et atteint au maximum 17 min 50 s. Richie Porte et David Arroyo font travailler leurs coéquipiers pour viser le maillot rose. La réaction du peloton tarde à venir. Puis les Liquigas-Doimo de Vincenzo Nibali, les Astana d’Alexandre Vinokourov et les BMC de Cadel Evans augmentent le rythme du peloton qui se casse en deux. À 50 kilomètres de l'arrivée, l'écart est encore de 13 minutes.

Dans le Capo di Valle, l’équipe Omega Pharma-Lotto augmente le rythme dans l'échappée pour Matthew Lloyd et son maillot vert. Le groupe perd des éléments et ils ne sont plus que 41. Derrière, le groupe maillot rose n’a lui que 27 coureurs, ce qui gène fortement la poursuite. L’écart ne passe pas en dessous de 12 minutes.

Jérôme Pineau est le premier à mettre le feu dans le final. Il attaque, mais il se fait vite reprendre par les autres échappés. Un peu plus loin, c’est son coéquipier Dario Cataldo qui attaque, suivi par Linus Gerdemann et Jan Bakelandts. Ils restent en tête jusqu’à ce que Bakelandts chute dans un virage en épingle rendu très glissant par la pluie. Gerdemann est seul, mais il craque au dernier kilomètre et se voit dépassé par Evgueni Petrov. Le Russe résiste aux autres coureurs et franchit la ligne en premier. Le peloton maillot rose finit avec 12 minutes 42 de retard. Alexandre Vinokourov perd son maillot rose au profit de Richie Porte.

Un groupe de 41 coureurs arrive hors-délais avec plus de 46 minutes de retard par rapport au vainqueur. Ce groupe qui comprend notamment André Greipel et Tyler Farrar est repêché par les commissaires de course. Ils écopent tous cependant d'une pénalité de 25 points au classement par points. Tyler Farrar conserve son maillot rouge de leader pour 7 points par rapport à Cadel Evans[1].

Côtes[modifier | modifier le code]

  • Capo di Valle (8,6 km à 5,8 %) : 2e catégorie
  • Roccaraso (9,5 km à 4,7 %) : 2e catégorie
  • Rionero Sannitico (10 km à 6,3 %) : 1re catégorie

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Pays Équipe Temps
1 Evgueni Petrov Drapeau de la Russie Russie Team Katusha en 6 h 28 min 29 s
2 Dario Cataldo Drapeau de l'Italie Italie Quick Step + 5 s
3 Carlos Sastre Drapeau de l'Espagne Espagne Cervélo TestTeam 5 s
4 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Team Sky 7 s
5 Alexander Efimkin Drapeau de la Russie Russie AG2R La Mondiale 7 s
6 Linus Gerdemann Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team Milram 7 s
7 Jérôme Pineau Drapeau de la France France Quick Step 7 s
8 David Arroyo Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne 7 s
9 Xavier Tondo Drapeau de l'Espagne Espagne Cervélo TestTeam 7 s
10 Jan Bakelandts Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 7 s

Classement général[modifier | modifier le code]

Richie Porte prend la tête du classement général.
Coureur Pays Équipe Temps
1 Richie Porte Leader du classement généralJersey white.svg Drapeau de l'Australie Australie Team Saxo Bank en 45 h 30 min 16 s
2 David Arroyo Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne + 1 min 42 s
3 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Liquigas-Doimo 1 min 56 s
4 Xavier Tondo Drapeau de l'Espagne Espagne Cervélo TestTeam 3 min 54 s
5 Valerio Agnoli Drapeau de l'Italie Italie Liquigas-Doimo 4 min 51 s
6 Alexander Efimkin Drapeau de la Russie Russie AG2R La Mondiale 5 min 16 s
7 Linus Gerdemann Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team Milram 5 min 34 s
8 Carlos Sastre Drapeau de l'Espagne Espagne Cervélo TestTeam 7 min 09 s
9 Laurent Didier Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team Saxo Bank 7 min 24 s
10 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Team Sky 8 min 14 s

Abandons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :