Élection présidentielle roumaine de 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élection présidentielle roumaine de 2009

(1er tour)

(2d tour)
Type d’élection Présidentielle
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 9 718 840
54,4 %
Votants au 2d tour 10 481 568
58,0 %
Traian Băsescu 2005Mar09.jpg Traian Băsescu – Parti démocrate-libéral
Voix au 1er tour 3 153 640
32,44 %
Voix au 2e tour 5 275 808
50,33 %
Mircea Geoană (5).jpg Mircea Geoană – Parti social-démocrate
Voix au 1er tour 3 027 838
31,15 %
Voix au 2e tour 5 205 760
49,66 %
Président
Sortant Élu
Traian Băsescu Traian Băsescu

L'élection présidentielle roumaine de 2009 pourvoit à la succession de Traian Băsescu à la fonction de président de Roumanie pour un mandat de cinq ans (2009-2014). Le premier tour s'est déroulé le 22 novembre. Aucun des 12 candidats n'ayant atteint une majorité des suffrages, un second tour s'est tenu le 6 décembre, entre le président sortant Băsescu (arrivé en tête du premier tour avec 32,44 % des suffrages) et Mircea Geoană (31,15 %) : il a vu réélection de Traian Băsescu pour un second mandat avec 50,33 % des voix, contre 49,66 % pour son adversaire social-démocrate.

Après des accusations de fraudes et un recompte partiel de 138 000 bulletins litigieux, la Cour constitutionnelle a validé le résultat le 14 décembre.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les dates du scrutin ont été fixées à la fin du mois d'août 2009[1] et la campagne électorale a officiellement commencé le 22 octobre suivant[1].

En parallèle de ce scrutin, se tient un référendum initié par le président sortant Traian Băsescu pour ramener le nombre de députés de l'assemblée nationale à 300 députés et passer d'un parlement bi-caméral a un parlement monocaméral.

Candidats[modifier | modifier le code]

Douze personnes sont officiellement candidates à la fonction présidentielle[2].

Le , le prince Radu al României Duda[3] est le premier à se déclarer candidat à l'élection présidentielle[4]. Dans son discours, il indique : « [ma] candidature n'a pas pour but la restauration de la monarchie. Dans une démocratie, le changement de la forme de gouvernement n'est pas la prérogative du chef de l'État. Une telle possibilité ne peut être déterminée que par la Nation tout entière. » Le , il renonce à se présenter à l'élection présidentielle et dénonce la mainmise de l'État sur le processus électoral ainsi que la collusion entre la gauche et le gouvernement de Traian Băsescu : « La campagne présidentielle ne sera pas une compétition électorale mais un combat entre des cliques. »[5]

Candidats à l’élection présidentielle roumaine de 2009
Photo Candidat Parti(s)
Traian Băsescu 2005Mar09.jpg Traian Băsescu Parti démocrate-libéral (centre droit)
Mircea Geoană (5).jpg Mircea Geoană Parti social-démocrate (centre gauche)

Crin Antonescu (2).jpg

Crin Antonescu Parti national libéral
Sin foto.svg Corneliu Vadim Tudor Parti de la Grande Roumanie
Sorin Oprescu in 9 May 2009.JPG Sorin Oprescu Candidat indépendant
Kelemen Hunor.jpg Hunor Kelemen Union démocrate magyare de Roumanie
Sin foto.svg Constantin-Ninel Potîrcă Candidat indépendant
George Becali.JPG George Becali Parti de la nouvelle génération - Chrétien-démocrate
Sin foto.svg Ovidiu-Cristian Iane Parti écologiste roumain
Remus Cernea.jpg Remus Cernea Parti vert
Sin foto.svg Constantin Rotaru Parti de l'alliance socialiste
Sin foto.svg Gheorghe-Eduard Manole Candidat indépendant

Sondages[modifier | modifier le code]

Sondages préalables au premier tour[modifier | modifier le code]

Tableau non exhaustif de sondages visant à observer les évolutions de 7 des 12 candidats :

Instituts de sondage Dates Source Băsescu Geoană Antonescu Oprescu Becali Tudor Kelemen Autres
GSS 3 au [1] 30,8 % 24,3 % 20,3 % 7,8 % 5,5 % 11,3 %[6]
CURS 19 au [2] 36 % 24 % 20 % 11 % 2 % 8 %[7]
INSOMAR 4 au [3] 35,7 % 29,6 % 16,8 % 11,9 % 6 %
Gallup 16 au [4] 35 % 18 % 20 % 10 % 3 % 14 %[7]
CCSB 17 au [5] 34 % 18 % 19 % 12 % 8 % 7 % 1 % 1 %
INSOMAR 8 au [6] 33,4 % 28,5 % 14,5 % 8,1 % 4,3 % 6,1 % 4,3 % 5,1 %
CSOP 16 au [7] 35 % 24 % 19 % 8 % 5 % 4 % 4 % 1 %
CURS 15 au [8] 31 % 30 % 17 % 9 % 3 % 5 % 4 % 1 %
INSOMAR 29 au [9] 30 % 32 % 19 % 6 % 2 % 7 % 3 % 1 %
Gallup 01-03/11/09 [10] 32,5 % 21,5 % 21,5 % 11 % 5 % 5 % 2,5 % 1 %

Sondages préalables au second tour[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive de sondages relatifs aux éventuels duels entre Traian Băsescu et ses deux principaux rivaux, Mircea Geoană et Crin Antonescu.

Instituts de
sondage
Dates et source Duel Băsescu/Geoană Duel Băsescu/Antonescu Duel Băsescu/Oprescu
Băsescu Geoană Băsescu Antonescu Băsescu Oprescu
INCOR [11] 52 % 48 % 53 % 47 % - -
CCSB [12] 53 % 47 % 55 % 45 % - -
CCSB [13] 47 % 53 % 46 % 54 % 43 % 57 %
CSOP [14] 53 % 47 % 57 % 43 % 52 % 48 %
INSOMAR 8 au [15] 49,4 50,6 % - - - -
CURS [16] 50 % 50 % 49 % 51 % 48 % 52 %
INSOMAR [17] 47 % 53 % - - - -
Gallup 29 au [18] - - 46 54 % - -

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats définitifs[8]
Candidat 1er tour 2d tour
Voix  % Voix %
Traian Băsescu 3 153 640 32,44 % 5 275 808 50,33 %
Mircea Geoană 3 027 838 31,15 % 5 205 760 49,66 %
Crin Antonescu 1 945 831 20,02 %
Corneliu Vadim Tudor 540 380 5,56 %
Hunor Kelemen 372 764 3,83 %
Sorin Oprescu 309 764 3,18 %
George Becali 186 390 1,91 %
Remus Cernea 60 539 0,62 %
Constantin Rotaru 43 684 0,44 %
Gheorghe-Eduard Manole 34 189 0,35 %
Ovidiu-Cristian Iane 22 515 0,23 %
Constantin-Ninel Potîrcă 21 306 0,21 %
Inscrits/participation 18 291 277 54,37

Des accusations de fraudes ont conduit au recomptage de 138 000 bulletins litigieux avant que la Cour constitutionnelle ne valide la réélection de Băsescu. Son adversaire déclare à l'issue de la décision de la Cour : « Il y aura toujours une suspicion de fraudes autour de cette élection présidentielle, et cela pèsera sur notre démocratie dans les années à venir. En tant que citoyen, j'accepte la décision de la Cour, et je souhaite bonne chance à Traian Băsescu pour son nouveau mandat[9]. » Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, présents lors du scrutin, ont néanmoins estimé que l'élection s'était déroulée « conformément aux engagements » pris par Bucarest envers l'OSCE[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Élection présidentielle en Roumanie 22 novembre et 6 décembre 2009, sur le site robert-schuman.org
  2. La liste des 12 candidats, sur le site du BEC (Biroul Electotal Central)
  3. Le prince Radu est l'époux de la princesse Margareta, héritière du trône de Roumanie et fille aînée de l'ex-roi de Roumanie, Michel Ier, contraint à abdiquer par les communistes le
  4. Discours du prince Radu de Roumanie à l'occasion de l'annonce de sa candidature à la présidence de Roumanie. Site officiel de la Famille royale de Roumanie.
  5. Discours du prince Radu, 2 septembre 2009. Site officiel de SAR le prince Radu.
  6. Radu al României Duda, candidat encore en lice est crédité de 6,3 % et 5 % ne se prononcent pas
  7. a et b Radu al României Duda, candidat encore en lice est crédité de 5 %
  8. Résultats définitifs du 1er tour, sur le site du BEC (Biroul Electotal Central)
  9. « Roumanie : la Cour constitutionnelle confirme l‘élection de Traian Basescu », Euronews, 15 décembre 2009.
  10. « La réélection de Traian Basescu contestée par la gauche roumaine », Le Point, 7 décembre 2009.