Église Saint-Jean de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Jean-Baptiste de Strasbourg
Image illustrative de l’article Église Saint-Jean de Strasbourg
L'église Saint-Jean après restauration des toitures.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archevêché de Strasbourg
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1946, pignon ouest, galerie)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Strasbourg
Coordonnées 48° 35′ 04″ nord, 7° 44′ 25″ est
Géolocalisation sur la carte : Strasbourg
(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Église Saint-Jean-Baptiste de Strasbourg

L’église Saint-Jean de Strasbourg est une église catholique dédiée à saint Jean Baptiste. Elle se trouve quai Saint-Jean dans le quartier de la Gare.

L'édifice fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean est une ancienne église du couvent Saint-Marc[réf. nécessaire] (1477).

En 1884, Marie-Joseph Erb succède à son père en devenant titulaire de l'orgue de l'église Saint-Jean. Il y fait construire un orgue de la maison Rinckenbach d'Ammerschwihr[2]. Une plaque commémorative est posée à l'intérieur de l'église à gauche du cœur.

D' à , elle sert de point de rendez-vous pour les prisonniers de guerre évadés pris en charge par le réseau de passeurs Pur Sang[3].

Elle est restaurée et modernisée à la suite des dégâts provoqués par les campagnes de bombardements de la Seconde Guerre mondiale. En effet l'église est en partie détruite le  : il ne reste que les murs et le clocheton. Une église provisoire perpendiculaire à l'église détruite au niveau du chœur est édifiée à partir de 1946 et consacrée le . La reconstruction de l'église détruite ne débute qu'en 1962 pour s'achever en 1964. En 1965, l'église reconstruite reprend du service tandis que la provisoire est abattue.

L'église avant restauration des toitures.

Les toitures et le clocher ont été intégralement restaurés en 2013-2014.

Architecture[modifier | modifier le code]

Elle possède une nef unique plafonnée et éclairée par des fenêtres à deux lancettes. On peut également trouver sur la façade est de riches vestiges de fresques. Les vitraux sont signés Werlé, l'orgue, Curt Schwenkedel.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'église sert de lieu de liturgie pour la fraternité monastique de Jérusalem, tout en restant église paroissiale avec un office propre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00085027, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « En hommage à Marie-Joseph Erb », Dernière Nouvelles d'Alsace (DNA),‎ , p. 37
  3. Association pour des études sur la Résistance intérieure des Alsaciens. et Clavel, Christophe., La Résistance des Alsaciens, Paris, Fondation de la Résistance, Département AERI, cop. 2016 (ISBN 978-2-915742-32-9 et 2-915742-32-4, OCLC 959964698, lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Braun, « L'église Saint-Jean », in Églises de Strasbourg (photographies de Jacques Hampé, préface de Victor Beyer), Oberlin, Strasbourg, 2002, p. 132-139 (ISBN 2-85369-237-X)
  • Charles Czarnowsky, « L'église Saint-Jean à Strasbourg après le bombardement du  », in Archives de l'Église d'Alsace, 1958, p. 99-110
  • Benoît Jordan, « L'histoire de l'église Saint-Jean, le bombardement de 1944 », Regards, no 12,‎ , p. 6
  • (de) Paul Kopp, « Der Hochaltar der St. Johann-Kirche zu Strassburg », in Archiv für Elsässische Kirchengeschichte, vol. IV, 1929, p. 387-402
  • Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel (dir.), « Église Saint-Jean  » in Connaître Strasbourg : cathédrales, musées, églises, monuments, palais et maisons, places et rues, Alsatia, Colmar ?, 1998 (nouvelle édition remaniée), p. 217 (ISBN 2-7032-0207-5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :