Échelle (outil)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir échelle.
Échelles de pompiers.

Une échelle est un dispositif ou un outil permettant de se déplacer, généralement verticalement et/ou de se tenir debout en hauteur.

Elle est composée de barreaux, échelons ou traverses reliant deux montants. Les échelons et montants peuvent être en métal, (fer ou aluminium), bois, plastique, ou corde (échelle de « corde »).

Elle peut être simple, double, triple ou en V.

Au regard du code du travail français (Légifrance) : «Art. R. 4323-63. - "Il est interdit d'utiliser les échelles, escabeaux et marchepieds comme poste de travail. Toutefois, ces équipements peuvent être utilisés en cas d'impossibilité technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs ou lorsque l'évaluation du risque a établi que ce risque est faible et qu'il s'agit de travaux de courte durée ne présentant pas un caractère répétitif." »

Matériaux[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Échelle simple[modifier | modifier le code]

Utilisable en intérieur comme en extérieur, l’échelle simple s’utilise en appui contre une paroi ou un support vertical, elle est composée d’un seul plan.

Échelle coulissante[modifier | modifier le code]

Échelle coulissante transformable

L’échelle à coulisse offre une grande portée grâce son système de déploiement (à mains ou à cordes).

Les échelles à coulisse sont composées de 2 ou 3 plans.Chaque plan comporte se compose de 2 montants et d'échelons. À l'extrémité des montants du grand plan on trouve les sabots. À l'autre extrémité se trouve une poulie. Dans cette poulie passe une drisse (aussi appelé « trait ») qui sert à manœuvrer le petit plan. À proximité de cette poulie se trouve un « basculeur monobloc » (aussi appelé « parachute ») qui permet de bloquer le petit plan.

Échelle à crochet (ou échelle de pompier)[modifier | modifier le code]

Exercice d'utilisation d'une échelle à crochet par un pompier.

Une échelle à crochet, aussi appelée échelle pompier, est un type d'échelle qui peut être suspendu à un rebord de la fenêtre ou à un balcon. Elle permet à un binôme entraîné de progresser de balcon en balcon. Elle a été développée pour accéder aux bâtiments via des ruelles étroite, des puits de lumière ou des cours intérieures depuis lesquelles d'autres types d'échelle ne pourraient pas être utilisés.

Sa résistance horizontale est nulle. Elle se compose de 2 sabots, 2 montants, des échelons, deux crochets avec éventuellement une entrecroise, et 2 griffes.

Utilisation d'une échelle à crochet :

En position d'attente, les crochets sont posés au sol. L'échelle se porte à l'épaule, inclinée vers le bas, les crochets à l'intérieur.

Pour dresser une échelle à crochet : Se positionner parallèlement à la façade, main arrière sur le montant au niveau du 4e échelon, avant bras avant engagé sous l’échelle et appuyé sur la cuisse avant en position de fente. Dresser l'échelle dans mouvement de rotation, descendre les mains à la base des montants, les pouces sur les montants et le regard vers les crochets. Placer l'échelle sur le balcon et tester sa solidité en effectuant une traction. Monter en utilisant la force des bras, les mains attrapent les montants par l’arrière. Les échelons ne doivent jamais supporter le poids du corps.

Échelle transformable[modifier | modifier le code]

Prisée des cueilleurs de fruits, l’échelle transformable offre plus de sécurité que l’échelle simple. Elle peut être composée de deux ou trois plans. Ce type d’échelle est utilisé pour des travaux à hauteur moyenne voire haute.

Échelle télescopique[modifier | modifier le code]

Une échelle télescopique est un outil de 80cm de hauteur qui permet d'accéder à une hauteur de 3.80 m. Fabriqué en aluminium, cet outil pèse aux alentours des 11 kg et se transporte sous le bras dans des endroits difficile d'accès. Un outil léger, solide et pratique à mettre entre toutes les mains. [1] Le concept innovant de l'échelle télescopique permet de profiter de la fonctionnalité d'allonge de l'échelle classique et permet également de se ranger beaucoup plus facilement.

Échelle tournante du colombier du château d'Époisses

Échelle tournante[modifier | modifier le code]

Une échelle tournante est une échelle, droite ou inclinée, placée à l'intérieur d'un colombier, fixée à des potences reliées à un axe vertical permettent de la déplacer par rotation, pour accéder aux nids.

Utilisation[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Recommandations liées à l'utilisation d'une échelle.

Les accidents dus à l'utilisation des échelles sont courants et graves. Voici quelques principes de bonne pratique à appliquer :

  • Pour qu’une échelle soit le plus stable possible, elle doit être positionnée selon un certain angle. Cet angle doit respecter une certaine ouverture (entre 65° et 75°) « c’est le pied d’échelle ». Calcul du pied d’échelle : pied d'échelle = (longueur déployée)/5 + 0,60 m.
  • L'utilisateur ne doit jamais avoir les deux pieds sur le même échelon.
  • Afin de limiter les risques de dérapage des points d'appuis, on se déplace sur une échelle en utilisant les membres opposés (la main gauche se déplace en même temps que le pied droit).
  • C'est toujours le petit plan qui repose contre la façade (dressé), au sol (en position d'attente), sur le toit d'un véhicule, ou contre le visage (lors du transport sur l'épaule).
  • La résistance horizontale d'une échelle à coulisse déployée est nulle. Horizontalement reployées, les échelles à coulisse répondant aux normes des services d’incendie et de secours (NF EN 1147) peuvent supporter deux personnes sur le grand plan. Déployée verticalement elle peut supporter une personne par plan ou deux personnes sur le dernier plan.
  • Si l'échelle n'est pas utilisée dans le cadre des secours (reconnaissance, sauvetage, mise en sécurité), il est souvent judicieux d'amarrer l'échelle. Dans le cadre des missions de secours l'échelle doit être amarrée uniquement en cas d'utilisation d'une lance depuis l'échelle.
  • Pour se protéger d'un vent fort, il faut dresser l'échelle parallèlement et au plus proche de la façade avant de la positionner.

Comment mettre en œuvre en binôme une échelle à coulisse ?

  • les deux équipiers s’agenouillent du même côté en tournant le dos aux sabots et se saisissent des montants (équipier au niveau du 3e échelon environ et chef au niveau des parachutes) la main côté déplacement sur le montant le plus éloigné.
  • Le binôme lève l'échelle simultanément en faisant demi-tour (face aux sabots) dans un mouvement continu de rotation et plaque l’échelle (petit plan) contre le casque
  • Se déplacer en tenant l'échelle contre son casque, une main saisit un échelon, bras semi tendu. Les sabots vers l'avant.
  • Se présenter face à la paroi et mettre l'échelle au sol : manœuvre inverse qu’à l’épaulé. Le binôme est de dos à la paroi (face aux sabots).
  • Le chef d’équipe (au niveau des parachutes) saisit le haut de l’échelle par les montants et la fait pivoter en effectuant un demi-tour (afin de mettre le petit plan au-dessus).
  • L’équipier pose un pied sur l'échelon à la base de l'échelle (pour faire pivot) le chef d’équipe dresse l’échelle en gardant les deux mains au même niveau.
  • L’équipier s'assure de l'équilibre en tenant les montants (les doigts ne doivent pas dépasser). Le chef pose sa jambe contre les échelons (stabilité) libère la cordelette qu’il place sur son épaule et pose un coude contre un montant.
  • Il libère les parachutes en tirant sur la cordelette et déploie l’échelle.
  • Arrivé à la hauteur voulue, le chef rengage les parachutes.
  • Parachutes bloqués le binôme pose l’échelle contre la paroi.
  • Le chef empoigne les échelons à hauteur de ceinture paume vers le haut et à hauteur de poitrine paume vers le bas et écarte le bas du mur (donne du pied à l’échelle)
  • Le chef vérifie le pied d’échelle et la longueur déployée (minimum deux échelons au-dessus du point d’appui…)
  • Le chef réalise une ligature avec la cordelette libre.
  • Le chef monte sans saccades dans un mouvement dissymétrique en élevant en même temps le bras droit et le pied gauche puis le bras gauche et le pied droit
  • L’équipier assure la montée du chef en maintenant l’échelle par les montants.

Comment mettre en œuvre seul une échelle à coulisse ?

  • Se placer au niveau des parachutes et saisir les montants (échelle au sol)
  • Dans un mouvement de rotation lever le grand plan au-dessus de la tête.
  • Avancer vers les sabots (qui sont toujours au sol) jusqu'à atteindre une position d'équilibre.
  • Placer l'échelle sur votre épaule, petit plan contre le casque, saisir avec la main un échelon, bras semi tendu.
  • Se déplacer en gardant l'échelle inclinée vers le bas (pour éviter de blesser quelqu'un derrière soi)

Normalisation et réglementation[modifier | modifier le code]

La production des échelles est soumise à plusieurs normes européennes :

  • La norme européenne NF EN 131 précise les règles de conception et de dimensionnement des échelles. Elle est divisée en plusieurs parties :
    • NF EN 131-1 : Échelles - Partie 1 : terminologie, types, dimensions fonctionnelles,
    • NF EN 131-2 : Échelles - Partie 2 : exigences, essais, marquage,
    • NF EN 131-3 : Échelles - Partie 3 : Marquage et informations destinées à l'utilisateur
    • NF EN 131-4 : Échelles - Partie 4 : échelles articulées à articulation simple ou multiple
    • NF EN 131-6 : Échelles - Partie 6 : Échelles télescopiques
    • NF EN 131-7 : Échelles - Partie 7 : Échelles mobiles avec plate-forme
  • Pour les échelles portables à l'usage des services d'incendie : NF EN 1147.
  • Pour les travaux sous tension - Échelles en matériau isolant : NF EN 61478.
  • Pour les escabeaux : NF EN 14183

Pour équipements de chantier, plate-forme individuelle roulante : NF P93-352 : Spécifications, essais et contrôle et pour les plate-formes individuelles légères NF P93-353 : Spécifications, essais et contrôle.

L'usage des échelles pendant les travaux est précisé par le code du travail, article R. 233-13-22[1], 27[2], 28[3] et 29[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]