Ève Brenner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brenner.
Ève Brenner
Naissance (73 ans)[1]
Saint-Chartier, Indre
Activité principale cantatrice
soprano
Descendants Aude Brenner
Gilles Paquet-Brenner
Site internet http://www.votreconcertcesoir.com/

Œuvres principales

  • Le Matin sur la rivière (1976)

Ève Brenner, née le à Saint-Chartier, est une chanteuse d'opéra française, rendue notamment célèbre par sa chanson grand public Le Matin sur la rivière en 1976. Elle a deux enfants, Aude Brenner, chanteuse, et Gilles Paquet-Brenner, producteur de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ève Brenner est née de parent musiciens[1] ; son père, Ludwig Brenner, est déporté en 1942. Sa mère, Jeanne Gadeau, dont le nom de scène était « Dogana », élève dès lors seule ses trois enfants.[réf. nécessaire]

La famille regagne Paris à la fin de la guerre, avant que Jeanne Gadeau ne reparte avec son orchestre, laissant ses enfants à ses parents.[réf. nécessaire]

A 14 ans, Ève Brenner quitte le lycée et ses études, pour entrer dans l'orchestre de sa mère. Vers 16 ans, elle décide de devenir danseuse professionnelle.

Parcours musical[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À 20 ans elle entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSM), classe chant art lyrique.

À la demande des élèves des classes de composition du CNSM et notamment d’Olivier Messiaen[Informations douteuses] [?], elle devient l'interprète d'élection des jeunes compositeurs et présente leurs œuvres pour les concours du prix de Rome. Elle participe à la vague de créations contemporaines aux festival de Royan, d’Avignon, de Besançon, de Vaison-la-Romaine, de Châteauvallon, de la Rochelle, de l’Opéra de Paris avec Carolyn Carlson, du Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles, de Rome, de Vienne, de Berlin, de Florence, de Beyrouth, de Liège, d’Athènes. Elle fait partie du Groupe de recherche musicale de l’ORTF entre 1968 et 1975.

Un compositeur suisse[Qui ?] lui écrit un rôle sur mesure pour un opéra qui sera enregistré par la télévision allemande, « Le Diable dans la Bouteille » où elle joue le Diable.

Elle a chanté en tant que soprano ou autres voix dans plus de soixante-dix œuvres, dont :

Ce dernier opéra n'existe cependant que sous forme d'enregistrement, à cause de la Révolution islamique en Iran en 1978.

Elle enregistre pour EMI en 1976 un disque grand public Le Matin sur la Rivière et chante dans de multiples films tels que Manon des Sources, Jean de Florette, Papy fait de la résistance et dernièrement U.V. réalisé par son fils Gilles Paquet-Brenner avec Jacques Dutronc.

Discographie[modifier | modifier le code]

À partir des années 1970, Ève Brenner enregistre de multiples disques grand public[2] :

  • Le matin sur la rivière, 1976, Pathé
  • La sicilienne, 1977, Pathé
  • L'enfant, 1979, Pathé
  • A comme Amour, 1979, Delphine
  • Memories, 1980
  • Amoureuse, 1981, Philips/Phonogram
  • Au nom de l'amour, Delphine
  • Le rêve d’Ève, 1984, Philips/Phonogram
  • Ave maria norma, 1985, Carrère
  • Keep going, 1987, CBS/Red cat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Eve Brenner fille du pays », sur La Nouvelle République du Centre Ouest (consulté le 15 janvier 2015)
  2. « Discographie : Ève Brenner », sur Encyclopédisque (consulté le 30 mai 2013)