Yevno Azev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photo d'Azév.

Yevno Azév (autres translittérations: Azev, Azef en anglais, né Evno Fichelevitch Azef, à Lyskava, dans la voblast de Brest de la Biélorussie actuelle, en 1869 - décédé en 1918) est un espion de l'Okhrana, la police secrète tsariste, infiltré comme agent provocateur chez les socialistes-révolutionnaires (SR), dont il dirigea l'aile terroriste. La révélation de cette infiltration est connue comme « affaire Azév », à la suite de laquelle les socialistes découvrirent plusieurs autres agents infiltrés dans leurs rangs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Azév est issu d'une famille juive modeste, deuxième enfant sur une fratrie de sept. N'ayant eu qu'une éducation sommaire, il travaille comme journaliste puis comme voyageur de commerce. Converti à la cause révolutionnaire dans sa jeunesse, il réussit à s'enfuir en Allemagne, d'abord à Karlsruhe puis à Darmstadt, où il apprend le métier d'électricien. C'est durant cette période que Sergueï Zoubatov, directeur du bureau moscovite de l'Okhrana au tournant du siècle, le recrute en tant qu'informateur[1]. C'est toujours dans ce pays qu'il rejoint les exilés membres du Parti social-démocrate et voyage à travers l'Europe pour rencontrer d'autres camarades. En 1894, il rejoint les SR, rencontrant ses cadres à travers l'Europe, dont le narodnik Kh.O. Jitlovsky et Andreï Argunov (en). Azév devient membre du comité central des SR.

À la demande de l'Okhrana, il revient à Moscou en 1899, travaillant toujours comme électricien. En 1903, ses informations permettent l'arrestation de Grigory Gershuni (en), à la tête de l'Organisation de combat des SR. Ceci permet à Azév de lui succéder, avec Boris Savinkov comme assistant. À la tête de l'aile militaire des SR, il organise une série d'attentats et d'assassinats, dont celui du ministre de l'Intérieur le comte Plehve en 1904 et l'année suivante de l'oncle de l'empereur Nicolas II, le grand duc Serge Alexandrovitch. À cette époque, il était payé environ 1 000 roubles par mois par la police.

Au bout d'un moment, un ex-policier, sympathisant des révolutionnaires, convainc Vladimir Bourtsev (en) d'ouvrir une enquête au sujet d'Azev. Bourtsev réussit à confirmer ses soupçons par l'entremise d'Alexeï Lopoukhine, ancien directeur de la police, et dévoile publiquement, en février 1909, le rôle d'agent provocateur d'Azév. Un tribunal d'honneur informel se tient à Paris pour établir la culpabilité d'Azév. Celui-ci réussit à les persuader de le libérer afin qu'il apporte le lendemain des preuves convaincantes de son innocence. Cette ruse lui permet de s'enfuir de nouveau en Allemagne. Sa femme, Liouba Mankine, qui n'était pas au courant de son emploi par l'Okhrana et avait deux enfants de lui, divorce et émigre aux États-Unis.

En Allemagne, Azév travaille comme chanteur, vendeur de corsets et spéculateur en bourse. Il est interné pendant la Première Guerre mondiale en tant qu'étranger, avant d'être libéré en février 1917. Il meurt à Berlin l'année suivante d'insuffisance rénale, le et il est enterré dans une tombe anonyme du cimetière de Wilmersdorf.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Nikolajewsky, B. Azeff the Spy: Russian Terrorist and Police Stool, Garden City (Etat de New York), 1934.
  • Pevsner, G. La Doppia Vita di Evno Azev (1869-1918). Milano: Mondadori. 1936. 315 S.
  • Anna Geifman, Entangled in Terror: The Azef Affair and the Russian Revolution, Scholarly Resources, 1999.
  • Richard E. Rubenstein, Comrade Valentine: The True Story of Azef the Spy—The Most Dangerous Man in Russia at the Time of the Last Czars, Harcourt Brace and Company, 1994.
  • Shukman, H. (ed.), The Blackwell Encyclopedia of the Russian Revolution, Oxford, 1988.
  • Hildermeier, M., Die sozialrevolutionäre Partei Russlands, Cologne, 1978.

Fiction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Wilmer Rowan Secret Service, Hawthorn Books Inc., 1967, p. 361 LCCC #66-15344, ASIN B001NH45U0
  2. First published in the UK by Macmillan in 1966, and published in the US by Viking Press also in 1966.
  3. a, b et c Great Spy Stories from Fiction, Harper & Row,‎ 1969, 47–48 p. (ISBN 9780004105918)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :