William Bergsma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Bergsma, né le 1er avril 1921 à Oakland en Californie et décédé le 18 mars 1994 à Seattle dans l'État de Washington, était un compositeur et pédagogue américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'une chanteuse d'opéra, William Bergsma apprend avec sa mère le piano et l'alto. Il étudie ensuite la composition et intègre Université Stanford de 1938 à 1940, avant d'aller à l'Eastman School of Music où il obtient sa maitrise en musique. De 1946 à 1963, il enseigne à la Juilliard School de New York avant de le faire à l'Université de Washington de 1963 à 1971. Parmi ses élèves peuvent être cités Philip Glass, Steve Reich et Karl Korte (en).

William Bergsma est également un compositeur qui s'attacha a écrire dans un style lyrique et contrapuntique en rejetant la musique sérielle européenne. Il a notamment écrit deux opéras, The Wife of Martin Guerre (1956) et The Murder of Comrade Sharik (1973) dans deux styles musicaux radicalement différents.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1949 : Symphony no 1
  • 1951 : Tangents, pour piano
  • 1954 : A Carol on Twelfth Night, pour orchestre
  • 1956 : The Wife of Martin Guerre, pour opéra
  • 1956 : March with Trumpets', pour brass band
  • 1958 : Concerto pour quintette à vents
  • 1958 : Chameleon Variations, pour orchestre
  • 1961 : Fantastic Variations on a Theme from Tristan and Isolde, pour alto et piano
  • 1961 : In Celebration, pour orchestre
  • 1973 : The Murder of Comrade Sharik, opéra
  • 1976 : Symphony no 2, "Voyages", pour violon solo, chœur, et orchestre
  • 1981 : The Voice of Coelacanth, pour cor, violon, et piano
  • 1984 : Variations, pour piano

Source[modifier | modifier le code]