Volksmarine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of warships of VM (East Germany).svg

La Volksmarine (littéralement, « marine du peuple ») était la dénomination officielle des forces maritimes de la République démocratique allemande (RDA). C'était une composante Nationale Volksarmee (armée nationale populaire), créée en 1956.

Histoire[modifier | modifier le code]

Défilé de navires de la Volksmarine à Rostock en 1974.

Peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Union soviétique avec le début de la guerre froide commença à réarmer l'État-satellite qu'était l'Allemagne de l'Est. Cela comprenait une constitution progressive de forces maritimes.

Débutant en 1950, des officiers de marine soviétiques aidèrent à la création de la Hauptverwaltung Seepolizei (Police maritime de l'administration centrale), qui fut renommée Volkspolizei-See (VP-See, Police du peuple - Mer) le . Au même moment, des parties de l'ancienne police maritime étaient réorganisées dans le nouveau Grenzpolizei-See (Police des frontières - Mer), pour garder les frontières maritimes, et furent incorporées dans la Deutsche Grenzpolizei (Police allemande des frontières) qui avait été mise en place en 1946. En 1952, les effectifs de la VP-See étaient estimés à 8000 personnes.

Le , la RDA créa officiellement sa Nationale Volksarmee (NVA, Armée populaire nationale), et la VP-See devint la Verwaltung Seestreitkräfte der NVA (Administration des forces maritimes de la NVA) avec environ 10 000 hommes. En , ces forces maritimes furent officiellement appelées Volksmarine. Les années suivantes, la marine reçut progressivement plusieurs nouveaux navires, la plupart construits à Wolgast en RDA. Seuls les navires de protection côtières et certains torpilleurs rapides furent fournis par l'Union soviétique, ainsi que les hélicoptères et certains embarcations auxiliaires furent achetés en Pologne.

À la suite de la construction du mur de Berlin le le Grenzbrigade Küste der Grenzpolizei (GBK, Brigade de la frontière côtière de la police des frontières) fut incorporée dans la Volksmarine. Avec la réorganisation de 1965, toutes les forces offensives, par exemple les torpilleurs rapides, furent organisées en une seule flottille (la 6e flottille) et basées à la péninsule de Bug (de) sur l'île de Rügen. Au cours des années 1970, les effectifs de la Volksmarine étaient montés à environ 18 000 hommes. Dans les années 1980, certains navires furent remplacés et la Volskmarine acquit des chasseurs-bombardiers soviétiques.

En 1988, la marine est-allemande eut quelques brèves confrontations avec les forces navales polonaises sur une dispute territoriale. Suite à des négociations, environ les deux tiers de la zone disputée furent attribués à la RDA.

La Volksmarine fut dissoute, comme les autres branches de l'armée est-allemande, le – la veille du jour officiel de la réunification allemande. Certains de ses personnels furent intégrés à la Bundesmarine (qui prit alors le nom de Deutsche Marine), d'autres à la Police allemande des frontières. La plupart des navires et des autres équipements furent mis à la casse ou vendus.

Tâches opérationnelles[modifier | modifier le code]

La Volksmarine était d’un point de vue opérationnel intégrée dans les « flottes unies de mer Baltique » des États du pacte de Varsovie. Les zones d'opérations étaient la mer Baltique et ses entrées maritimes. Ses tâches étaient de garder les voies maritimes ouvertes pour des renforts soviétiques et de participer aux actions offensives contre les côtes des nations adverses de la mer Baltique. Dans ce but, la Volksmarine était équipée de forces légères comme des navires anti-sous-marins, des torpilleurs rapides, des chasseurs de mines ou des chalands de débarquements. Le travail courant consistait surtout en des opérations de reconnaissance, principalement menées par les chasseurs de mines et des navires spécialisés dans la surveillance électronique.

La 6e brigade des frontières avait la responsabilité spéciale de prévenir toute fuite de citoyens de la RDA par la mer. Elle disposait pour cela d’un grand nombre de petites embarcations de patrouilles et des postes de surveillance le long de la côte.

Organisation[modifier | modifier le code]

Frégate Berlin, 1985

La Volksmarine était dirigée par le Kommando der Volksmarine (en allemand : Commandement de la Marine du peuple) à Rostock-Gehlsdorf. Elle était structurée de la manière suivante (en 1985):

En plus, il existait  :

  • Une compagnie technique de torpille (TTK-18) à Sassnitz (service des torpille anti sous-marines)
  • Une aile d'hélicoptères navals (MHG-18) à Parow près de Stralsund
  • Une aile d'aviation navale (MFG-28) à Laage
  • Un bataillon de génie maritime (MPiB-18) à Sassnitz
  • Un commandement de nageurs de combat (KSK-18) à Kühlungsborn
  • Un régiment de missile côtier (KRR-18) à Schwarzenpfost
  • Un régiment de défense côtière (KVR-18) à Rostock (depuis 1988)
  • Une compagnie navale de propagande (PRK-18) à Rostock-Warnemünde
  • Le Service hydrographique maritime de RDA (SHD) à Rostock
  • D'autres installations de test
  • Des installations d'entrainement
    • Une école navale "Walter Steffens" à Parow (entrainement naval des sous-officiers et des marins)
    • Une académie pour officiers "Karl Liebknecht" à Stralsund (entrainement des officiers de marine)
    • Une école de sous-officiers pour les services de support à Dänholm près de Stralsund (entrainement technique des sous-officiers)

Grades[modifier | modifier le code]

Amiraux de la Volksmarine
Flottenadmiral Admiral Vizeadmiral Konteradmiral
GDR Navy OF9 Flottenadmiral.gif
GDR Navy OF8 Admiral.gif
GDR Navy OF7 Vizeadmiral.gif
GDR Navy OF6 Konteradmiral.gif
Officiers de la Volksmarine
Kapitän zur See Fregattenkapitän Korvettenkapitän Kapitänleutnant Oberleutnant Leutnant Unterleutnant
GDR Navy OF5 Kapitaen zur See.gif
GDR Navy OF4 Fregattenkapitaen.gif
GDR Navy OF3 Korvettenkapitaen.gif
GDR Navy OF2 Kapitaenleutnant.gif
GDR Navy OF1 Oberleutnant zur See.gif
GDR Navy OF1 Leutnant zur See.gif
GDR Navy OF1 Unterleutnant zur See.gif
Aspirants de la Volksmarine
Stabsoberfähnrich Stabsfähnrich Oberfähnrich Fähnrich
GDR Navy W4 Stabsoberfähnrich.gif
GDR Navy W3 Stabsfähnrich.gif
GDR Navy W2 Oberfähnrich.gif
GDR Navy W1 Fähnrich.gif
Sous-officiers de la Volksmarine
Stabsobermeister Obermeister Meister Obermaat Obermaat auf Zeit Maat Maat auf Zeit
GDR Navy OR8 Stabsobermeister.gif
GDR Navy OR7 Obermeister.gif
GDR Navy OR6 Meister.gif
GDR Navy OR5 Obermaat.gif
GDR Navy OR5b Obermaat auf Zeit.gif
GDR Navy OR4 Maat.gif
GDR Navy OR4b Maat auf Zeit.gif
Hommes du rang (matelots) de la Volksmarine
Stabsmatrose Obermatrose Matrose
GDR Navy OR3 Stabsmatrose.gif
GDR Navy OR2 Obermatrose.gif
GDR Navy OR1 Matrose.gif

Matériel[modifier | modifier le code]

Torpilleur rapide Projekt 63 / 63.300 Iltis Type LTS
Torpilleur rapide Projekt 131 / 131.400 Libelle Type KTS

L'équipement de la Volksmarine était composé de :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Volksmarine » (voir la liste des auteurs)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Siegfried Breyer et Peter Joachim Lapp, Die Volksmarine der DDR, Bernard & Graefe Verlag, (ISBN 3-7637-5423-7)
  • Robert Rosentreter, Im Seegang der Zeit, Vier Jahrzehnte Volksmarine, Ingo Koch Verlag, (ISBN 3-935319-07-X)