VideoLAN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

VideoLAN

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Développement et promotion de solutions libres pour le multimédia
Zone d’influence Monde
Fondation
Fondation 2009
Identité
Siège Paris (France)
Président Jean-Baptiste Kempf
Secrétaire Felix Paul Kühne
Trésorier Ludovic Fauvet
Financement Dons individuels
Volontaires Liste des contributeurs à : VLC
Publications Dossiers de presse
Site web www.videolan.org

VideoLAN est un projet et une association loi de 1901[1] à but non lucratif, développant et faisant la promotion de solutions libres pour le multimédia. VideoLAN développe et distribue gratuitement sous la licence GPL des logiciels multiplate-formes, plusieurs codecs audio/vidéo et des bibliothèques. Le projet le plus connu de VideoLAN est le lecteur multimédia VLC media player.

Les applications et les bibliothèques de VideoLAN permettent aux utilisateurs de diffuser en flux (streaming) et de transcoder une grande variété de formats de média, depuis une source locale ou à travers un réseau informatique.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet VideoLAN est à l'origine un projet étudiant de l'École Centrale Paris en 1996. Suite à une complète réécriture en 1998 et via l'accord de l'École Centrale Paris en 2001, le projet devient open source et passe sous la licence GPL. Suite à l'ouverture du code source, le projet gagne en visibilité en dehors de l'École Centrale Paris et est maintenant un projet international avec une équipe de développement se répartissant sur plus de vingt pays.

VideoLAN gagne en 2005 la catégorie Multimédia des « Trophées du libre » de Soissons[2] et en 2008 grâce à VLC le « Community Choice Award » du meilleur projet multimédia[3].

L'icône en forme de cône utilisé dans VLC est une référence à des cônes recueillis par VIA[4], l'association d'étudiants chargée du réseau de l’École Centrale Paris. Le logo de VideoLAN a légèrement changé en novembre 2005[5].

Depuis 2009, le projet est complètement séparé de l'École Centrale Paris et est soutenue par l'association loi de 1901 à but non lucratif du même nom.

L'association VideoLAN participe régulièrement à différentes manifestations comme FOSDEM, CeBIT, LinuxTag et GSoC.

Projets[modifier | modifier le code]

Les projets développés par VideoLAN sont[6] [7]:

Pour le grand public[modifier | modifier le code]

  • VLC media player (VLC), le plus connu. C'est un lecteur multimédia très performant pouvant lire presque tous les formats vidéo et audio existants sans avoir à installer de codecs externes. En effet, à la différence d'autres logiciels de lecture multimédia, VLC intègre les codecs nécessaires au décodage des différents formats supportés grâce aux bibliothèques du projet FFmpeg.
  • VideoLAN Movie Creator, un logiciel de montage vidéo non linéaire.

Pour les professionnels[modifier | modifier le code]

Pour les développeurs[modifier | modifier le code]

  • libdvdcss, une bibliothèque en C permettant de lire les DVD vidéo de toutes les zones ;
  • libaacs, un projet de recherche pour mettre en œuvre la spécification du système AACS ;
  • libbluray, une bibliothèque conçu pour la lecture des disques Blu-Ray ;
  • libbdplus, un projet de recherche pour mettre en œuvre les spécifications du système BD+ ;
  • libdvbcsa, une bibliothèque conçu pour le mise en œuvre du système DVB/Common Scrambling Algorithm (CSA) ;
  • libdvbpsi, une bibliothèque en C pour décoder et générer des tables MPEG-TS et DVB-PSI ;
  • libdca, un décodeur DTS ;
  • libVLC, une bibliothèque permettant d'utiliser VLC avec d'autres programmes ;
  • biTStream, un ensemble d'en-têtes C permettant un accès simplifié aux structures binaires comme spécifié par MPEG, DVB, IETF, etc.

Anciens projets[modifier | modifier le code]

Projets hébergés par VideoLAN[modifier | modifier le code]

Lecture en flux (streaming)[modifier | modifier le code]

Le projet VideoLAN a pour but d'être une solution de lecture en flux ou lecture en continu[10] (streaming). Cette dernière inclut deux programmes : VLC et VLS.

La solution de streaming VideoLAN

VLC peut être utilisé en tant que serveur ou en tant que client.

VLS s'utilise en tant que serveur. VLS n'est plus développé, et de plus la plupart de ses fonctionnalités sont intégrées dans VLC, ce pourquoi il est conseillé d'utiliser VLC.

Du côté serveur, VLC ou VLS peuvent prendre en entrée un fichier vidéo, un DVD, une carte d'acquisition, le satellite, la télévision numérique. Le flux est alors transmis à travers le réseau en unicast ou multicast puis lu par VLC du côté client.

Le réseau par lequel transite le flux peut être un petit réseau comme un réseau local ou un plus grand réseau comme internet. La solution de streaming VideoLAN supporte entièrement IPv6.

VLC est capable d'annoncer ses flux en utilisant les normes SAP/SDP ou en utilisant Zeroconf (Apple Bonjour).

Exemples de bande passante nécessaire :

  • 0.5 à 4 Mbit/s pour un flux MPEG-4 basse définition;
  • 3 à 4 Mbit/s pour un flux MPEG-2 lu sur une carte satellite, une carte de télévision numérique ou une carte d'encodage MPEG-2;
  • 6 à 9 Mbit/s pour un DVD, ou un flux MPEG-4 haute définition.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Déclaration de l'association VideoLAN sur le Journal officiel Associations, Parution au JO des associations le 16/05/2009, déclarée le 21/04/2009, numéro d'annonce : 1093 et numéro de parution : 20090020
  2. Résultats des Trophées du libre 2005 sur LinuxFr.org
  3. Résultats des Community Choice Awards 2008 sur SourceForge.net
  4. « Site officiel de l'association VIA »
  5. Le vieux logo et le nouveau logo
  6. Source : « Page de présentation des projets sur le site officiel »
  7. Source : « Wiki de présentation des projets sur le site officiel »
  8. « Page de libdvdplay », sur www.videolan.org (consulté le 14 août 2014)
  9. « Historique de libdvdread et libdvdnav », sur Blog de Jean-Baptiste Kempf (consulté le 14 août 2014)
  10. Source : « Site officiel »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]